Pseudo
Mot de passe
InscriptionMot de passe oublié ?
Pronostics
Renault s'était préparé au départ de Red Bull
Une suite logique aux accords de 2017
AuthorEmmanuel
Time20/06/2018 10:35
Image News
La signature ce mardi d'un accord pluriannuel entre Red Bull Racing et Honda met un terme à la relation établie depuis 12 ans avec Renault. Le constructeur français verra en 2019 son panel d'écuries se réduire à deux, avec sa propre structure et McLaren. Vivement attendue, la décision du taureau rouge n'a finalement pas surpris le Losange, déjà préparé à ce scénario. Elle est en fait la suite logique de l'échange moteur effectué l'an dernier entre Toro Rosso et McLaren.

"  Absolument pas surpris, franchement  ", assure Cyril Abiteboul à Motorsport.com. "  Ça a toujours été notre hypothèse de base qu'ils allaient passer à un autre motoriste l'année prochaine et que nous allions être de plus en plus préoccupés par la propriété intellectuelle.  "

"  Je pense que l'on tend à oublier qu'il s'agit d'une confirmation, en réalité c'est plutôt un statu quo. L'an passé, à Singapour, nous avons annoncé un ensemble d'accords avec le groupe Red Bull et avec McLaren. Il comprenait une fin de contrat avec Toro Rosso après 2017 et la fin du contrat de Red Bull après 2018, même si Red Bull a demandé à être un petit peu plus vague à ce sujet  ", révèle le français.

Si Red Bull semblait déjà avoir franchi le pas l'an passé vers un accord avec Honda, c'est donc à leur demande que Renault s'est positionné pour une reconduction de contrat. Moyen pour eux de mettre la pression sur le motoriste japonais ou réelle volonté de poursuivre avec le Losange, seul Red Bull le sait.

"  Red Bull a demandé une offre de notre part, car il y avait un peu d'indécision concernant le chemin à suivre  ", précise le Directeur de Renault Sport Racing.

Dans tous les cas, l'offre de Renault buttait sur un point essentiel : l'argent. La proposition du Losange consistait en la vente pure et simple de son moteur et du service qui va avec. Honda a mis les petits plats dans les grands, avec un statut d'usine et une approche commerciale ouvrant la voie à des entrées financières ou, au pire, un bloc gratuit.

"  Il y a plusieurs choses que nous ne pouvions pas offrir, comme le soutien financier, comme l'accès aux installations de base, parce que notre priorité et notre attention se situe au niveau de la consolidation de la performance de Renault Sport F1  ", a précisé Cyril Abiteboul, toujours pour le compte de Motorsport.com.

Red Bull se défend toutefois d'avoir choisi Honda pour l'aspect commercial. Légèrement provoc, Christian Horner parle d'une décision "  purement technique  ", basée sur les récents progrès du constructeur japonais.

" Nous avons été dans une situation privilégiée pour surveiller les progrès de Honda, au sein de notre équipe sœur Toro Rosso. Et Renault était bien sûr notre fournisseur moteur. C’était formidable de voir les progrès de Honda, […], et nous sommes arrivés à la conclusion – purement dictée par des raisons techniques solidement étayées – que c’était le bon choix à faire pour le futur  ", affirme le Team Manager de Red Bull Racing.

"  Notre décision a été motivée par des considérations liées à l’ingénierie, et ce fut assez clair. Donc nous avons pensé qu’au lieu de retarder notre décision, de faire patienter Renault – car ils étaient intéressés par l’idée de connaître notre décision le plus tôt possible – le moment était venu de prendre cette décision  ", ajoute le britannique.

La firme de Boulogne-Billancourt était en effet pressante, avec la menace de retirer son offre si la décision venait à être retardée.

"  A vrai dire, nous voulions annoncer notre décision après la France mais Renault nous a posé un ultimatum qui se terminait dimanche. Nous n’avons pas eu le choix  ", reconnaît Helmut Marko.

L'avenir dira si la décision de Red Bull était la bonne ou non. Toujours est-il qu'il faut maintenant terminer la campagne 2018, avec de nombreux enjeux. Chez Red Bull comme chez Renault, pas question de sacrifier cette année, et de mettre dans une mauvaise posture son futur ex-partenaire.

" Nous sommes très concentrés sur cette saison 2018  ", rappelle Christian Horner. "  Nous avons encore nos chances dans les deux championnats, nous avons gagné deux courses cette année, nous sommes 3e au classement des constructeurs. Et il reste encore beaucoup de courses.  "

"  Nous allons donc pousser jusqu’à la fin de la saison, et nous allons pouvoir compter sur le soutien de Renault jusqu’à la fin de la saison, qui sera j’en suis sûr sans faille, comme ce fut le cas lors des 11 dernières saisons. Oui, notre priorité est de continuer à être compétitifs pour ce championnat  ", assure le britannique.

Même son de cloche du côté de Viry-Châtillon, avec l'introduction de la Spécification C qui, dans les rangs du Losange, espère faire regretter la décision de Red Bull.

"  Il n'y a aucune raison de penser que Red Bull ne va pas la recevoir, même s'il faut encore confirmer les détails de l'allocation moteur, mais j'espère que nous allons les faire regretter  ", affirme, plus déterminé que jamais, Cyril Abiteboul.
ScrollUp
Commentaires
Yellowteapot
20 Juin 2018 12:22

Donc si c est vraiment une confirmation de fin d’année dernière il n’y a aucune raison pour que Sainz ne soit pas définitivement confirmé chez Renault !?

Yannix
20 Juin 2018 12:25

Et mon cul, c'est du poulet ?

Captur
20 Juin 2018 15:26

Voilà, une suite logique que j'avançais en bonne logique. Je disais un divorce programmé qui n'est en fait qu'une séparation programmée.
Renault n'est pas dans la surprise et c'est ce qui compte car ils ont certainement pris les dispositions nécessaires pour ne pas être trop impacté par cette fin de contrat.

Intéressant de savoir que l'offre de Renault n'existait qu'aux fins des tractations de RBR qui visiblement avait déjà pris une décision tout en se gardant, sous réserve, une porte de sortie.

Pour le reste rien de nouveau avec Horner et Marko.
A voir, s'ils garderont tous ces louanges du Honda, l'année prochaine.

Pour ce qui le reste de fin de saison entre les deux partenaires.
Leur donner une spécification "C" qui arrache le bitume et fasse partir en sucette un Max surpris par 150 Cv de plus.
Se garder quelques trucs à les faire cogiter plus qu'à l'habituel.

samir
20 Juin 2018 15:38

Non mais Renault a foiré l'hybride du début a la fin.
attends c'est quoi la 5 ème année que Viry conçoit ces PU là et autant de temps de galère et en plus c'est pas dit que c'est terminé, la saison est encore longue.
Alors oui faire des économies la ou c'est possible oui mais pas au détriment de toute l'expérience, les succès et l'image de marque.
Si c'est pour se tirer une balle dans le pieds ca sert a rien.
redbull s'est barré et à choisi le pragmatisme, le pognion.
nous on est supporter et on attends mais en entreprise, même sportive, y a pas de pitié.
maintenant oui, avec 5 ans de test, 3 millions de km, 600 tonnes de carburants, 72 voitures et une empreinte carbone catastrophique on arrice enfin a aller plus vite et plus loin sans trop casser, tu m'étonne.
maintenant moi je respect ce choix, celui des économies, mais il faut aussi accepter que les compétiteurs n'ont pas de temps à perdre. Ils veulent gagner tout simplement.
On peut parler jusqu'ici d'un échec et on a pu aussi se rendre compte qu'après les voitures en V8, c'est bien redbull qui a porté Renault.
Alors Mr Ghosn je veux bien que vous souhaitez montrer l'exemple mais côté moteur depuis 5 ans c'est un échec.

Eric
20 Juin 2018 17:46

La signature du contrat de deux saisons entre Honda et Red Bull Racing met fin à une relation de douze saisons avec Renault et une perspective unique pour l’équipe autrichienne qui n’a jamais eu autant de choix face à elle, à la fois technique, sportive et économique.

Froidement, la décision a été prise avec une comparaison entre les évolutions du Moteur Honda et Renault lors du Grand Prix du Canada. Une bataille de communication. Honda annonçait une hausse de 20 cv, en réalité c’est 27 cv qui supplémentaire qui ont été obtenu. Côté Renault, le gain était annoncé de 30 cv. A la différence que cette hausse ne concernait que son équipe première. Red Bull et McLaren ne disposait que de 12 cv supplémentaire et il faudra attendre la deuxième partie de saison pour obtenir le même gain. Une éternité.

En termes de puissance moyenne (hors qualification), l’écart entre les deux moteurs est désormais comblé. Honda avec sa dernière évolution pointe à 947 cv, tandis que le Renault propulsant les RB16 pointe à 942 cv (tandis que l’équipe Renault Sport F1 dispose de 960 cv environ). La marge étant faible et le développement du moteur nippon évoluant autour des lubrifiants et carburants Exxon Mobil, l’avenir s’annonce plus prometteur. Les évaluations les plus optimistes indiquent une puissance similaire à celui du Ferrari et Mercedes de cette saison pour l’an prochain. Soit 980 cv. Il faut dire que Honda a largement changé d’attitude depuis quelque temps, grâce au duo Wendorff (ex Mercedes) et Mario Illien, proche de Red Bull depuis 2014/2015. ( source TomorrownewsF1)

Eric
20 Juin 2018 17:50

L’autre aspect non négligeable étant économique. Selon le Business Book GP 2018, Honda injecte 25 millions d’euros dans le budget de la Scuderia Toro Rosso. Une anecdote. Il est entendu que l’an prochain l’investissement dans les équipes Red Bull Racing et Scuderia Toro Rosso s’élèvera à 150 millions d’euros. Une forte évolution permettant à la première de s’installer pour les deux prochaines années comme un rivale de Ferrari et Mercedes et pour la seconde de s’installer comme rivale de Renault, McLaren et Force India.

De plus, Red Bull ne paiera plus ses moteurs à Renault. Depuis 2016, les blocs hybrides français sont badgé TAG HEUER, en échange pour l’horloger d’une participation à hauteur de 5 à 10 millions d’euros par année sur le prix d’un moteur estimé lui à environ 25 millions (le prix de la location, plus le prix de la rupture du contrat en 2015). Le moteur en 2019 sera simplement un HONDA. L’autre aspect sera le sponsoring d’Aston Martin, qui lui restera partenaire principal pour 2019 et 2020. En réalité Red Bull se ménage trois options pour 2021.

La première étant de continuer naturellement avec Honda. D’ailleurs le terme « pluriannuel » a été annoncé, ce qui signifie un deal de 4 ans et donc 2 années (2021 et 2022) en option. La seconde est avec Aston Martin. Le constructeur anglais a aujourd’hui 120 personnes pour l’étude et la réalisation du premier prototype du moteur 2021. Son introduction en Bourse doit en partie financer le reste. Enfin, il y a le cas Porsche. Le constructeur souhaite s’investir en 2019 et 2020 en Formule E, mais vise un retour en Formule 1 en 2021. Sous sa marque ? Avec le soutient d’un partenaire (TAG HEUER) ? L’avenir nous le dira d’ici 18 mois. (Source TomorrownewsF1)

belette72
20 Juin 2018 17:52

Ça pourrait remettre en question l’avenir de Sainz chez Renault cette séparation ?

Si oui, je verrai bien çà…

Si Ricciardo reste chez RB :
Sainz de retour chez TR pour remplacer Hartley et former une paire Gasly/Sainz en 2019

Si Ricciardo part de chez RB alors Sainz le remplacerait

Et Ocon qui débarque chez Renault pour former une paire Hulk/Ocon (il y a qq rumeurs qui évoque que Toto Wolf aimerait prêter Ocon à Renault !)

yellowteapot
20 Juin 2018 18:06

Sainz peut accepter d’aller chez RBR mais retour STR sûrement pas.

Renault les prêts je pense qu’ils en ont soupé...

Ocon ils le voulaient en « dur » pas en prêt et surtout pas être un satellite de Mercedes.

Si Sainz part ce qui reste à prouver RSF1 a un niveau suffisant pour attirer un excellent pilote tel que Sainz Hulkenberg même si pas encore un top

E.T29
20 Juin 2018 18:26

Si sainz veut être le libre arbitre,il a q'une seule solution,racheter son contrat à prix d'or !
Et pour renault se sera de même ! si ricciardo reste,sainz prendra la place à Hartley ! Voilà mon idée

Charly2b
20 Juin 2018 19:07

"samir20 Juin 2018 15:38
Non mais Renault a foiré l'hybride du début a la fin."

La F1 est un domaine de très haute technologie. Sortir un moteur comme l'est le Renault, qui rend bien moins que 1% du tout meilleur n'est pas à la portée de tous les constructeurs; la preuve, peux ont pris le risque d'en construire un.
Alors, si pour toi ça s'appelle "rater un moteur", il te faudrait leur offrir tes services.

Charly2b
20 Juin 2018 19:11

Eric, tu me sembles bien au courant et précis sur les puissances délivrés par les moteurs.....

Emofitti
20 Juin 2018 19:13

@ Eric
Ces infos sont intéressantes mais 2 chose me font tiquer :

1/ des mesures de puissance aussi précises. 947cv pour l'un, 942 pour l'autre, ca n'est pas crédible pour la simple et bonne raison qu'il y a tant de facteurs en jeu (pression atmosphérique, température, config de refroidissement... et je ne parle pas des modes moteurs) qu'il est impossible de faire une comparaison au cheval près, y compris en puissance moyenne, à moins de faire tourner les moteurs au banc simultanément.

2/ la source. TomorrownewsF1 n'est qu'un blog amateur avec des analyses sympas mais qui n'a pas ses "entrées" dans le "milieu". Les articles sont boiteux, en particulier sur les aspects comptables et financiers, et ne sont jamais étayés par des sources sérieuses. L'orthographe est également un indice...

Charly2b
20 Juin 2018 19:13

Eric, même les bancs moteurs très sophistiqués ont du mal à être précis au cheval près, donc les calculs faits avec les données GPS, impossible de donner de telles valeurs.

samir
20 Juin 2018 19:17

si je relis bien j'ai jamais parlé de moteur raté. j'ai parlé d'échec si on considère que Renault a toujours été battu depuis l'ère hybride, même avec un bon moteur, c'est un échec.
cela dit, ta raison, tout le monde peut pas le faire....

Charly2b
20 Juin 2018 19:30

samir20

C'est une façon de voir les choses; mais dans ce cas, Ferrari aussi serait un échec...
En fait, il s'agirait de considérer que Mercedes à tout simplement mieux fait que les autres et parler donc de réussit de Mercedes, plutôt que d'échec de Renault et des autres.

RäikköE20 n°1 bis
20 Juin 2018 19:35

Taffin en 2015 : “Notre retard actuel tourne autour de 30-40 chevaux, ce qui représente un déficit de 5 à 6 %. La prochaine évolution devrait nous permettre de combler la moitié de ce retard, le reste étant à rattraper l’année prochaine.”

Environ 670 ch le Mercedes de l'époque dans ce cas.

sapfrda
20 Juin 2018 19:42

ouf , enfin terminé le chantage de Red Bull !!!

Yannix
20 Juin 2018 19:52

@samir/20 Juin 2018 19:17

Oui mais ça, c'est le passé. Parlons d'avenir... (avec ou sans Sainz).

Yannix
20 Juin 2018 19:54

Donc, le duo de pilotes 2019 est ?

Yann.

PS: https://www.youtube.com/watch?v=G1VqBWKtLm4

RäikköE20 n°1 bis
20 Juin 2018 19:56

Avec 0.14 s pour 1 % de puissance comme base théorique et si l'on croit aux infos de Taffin, le Renault 2015 rendait environ 7-8/10 par tour. Si c'est un moteur réussi à l'échelle de la F1...

gris
20 Juin 2018 20:16

Plusieurs commentaires:
On peut parfaitement dire qu'un moteur est raté sans être motoriste soi même et encore heureux il faut juste argumenter.
Pour Renault, le fait d'avoir démarré trop tard à fait que soi le moteur avait un déficit de puissance soi un déficit de fiabilité soi les deux et pas seulement vis à vis de Mercedes mais aussi de Ferrari.
Cette situation à généré une immense frustration chez RB et chez Renault avec les conséquences que l'on sait.
Ne pas être les meilleurs est acceptable mais être le plus mauvais des motoristes historique peut être considéré comme un échec.
Je met honda à part car ils ont fait l'erreur de partir trop tard.

alonso130R
20 Juin 2018 20:22

Oui, la séparation était dans l'air depuis un moment, Toro Rosso servant de laboratoire en 2018 et Renault avait prévenu il y a 1 an, ne plus souhaiter fournir RB après 2018.

Concernant Sainz, il restera chez Renault sauf en cas de départ de Ricciardo à mon avis. Hartley qui n'est là que pour 1 an (c'était clair dès le départ pour les suiveurs même lui ne devait pas s'attendre à autre chose) va probablement laisser sa place à un japonais, Nirei Fukuzumi était soutenu depuis 2018 par Red Bull et Honda.

Red Bull a peut être reçu des garanties de la part de Ross Brawn sur l'assouplissement des pénalités de grille suite au remplacement d'éléments ?

samir
20 Juin 2018 20:30

ben oui les gars, faut pas se voiler la face, surtout que nous n'y étions pas habitués. Renault etait jusque la l'un des tous meilleurs motoristes depuis 20 ans. Ça a été d'abord une grosse surprise de voir Renault largué puis s'en est suivi une longue période de frustration pour nous supporters mais aussi et surtout pour redbull.
merci raiko pour le rappel (taffin 2015).
ça n'enlève rien au fait que Renault reste un grand motoriste, mais au bout de 5 ans, le mal est fait.
bon, nous au moins, on s'en ira pas...

E.T29
20 Juin 2018 20:31

Marko à propos de Ricciardo: «Wolff intéressé, McLaren offre plus d'argent chaque semaine»

E.T29
20 Juin 2018 20:33

C'est le chantier!!

gosswilliams75
20 Juin 2018 21:10

C ' est quoi cette fake-news !

http://www.racexpress.nl/formule-1/gerucht-probeert-het-renault-f1-team-adrian-newey-te-verleiden-voor-stap-naar-enstone/n/90759

À DROITE: le Renault F1 Team tente-t-il de séduire Adrian Newey à Enstone?

yellowteapot
20 Juin 2018 21:42

C’est vrai qu Hamilton n’a toujours pas prolongé...,

gosswilliams75
20 Juin 2018 22:01

20 millions pour Ricci chez mclaren ça enfle
https://www.gpblog.com/nl/nieuws/14683/gerucht-mclaren-biedt-ricciardo-twintig-miljoen-per-seizoen-.html

ScrollUp
Réagir à cet article
Seuls les membres connectés peuvent participer aux commentaires.
Inscrivez vous gratuitement à notre zone membre !
ScrollUp
Actualités - Renault Sport F1
Image Newslist
Le Losange ne compte pas abdiquer face à Haas-Ferrari | Un nouvel aileron avant
Time14/07/2018
Image Newslist
Excellente 6ème place pour Hulk à Silverstone et un abandon regrettable pour Sainz
Time08/07/2018

Image Newslist
Hulk partira 11ème et Carlos Sainz 16ème
Time07/07/2018
Image Newslist
Quelques améliorations et un bon travail de setup pour Hulk et Sainz
Time06/07/2018

Image Newslist
Une réflexion est menée sur ce sujet depuis plusieurs mois
Time05/07/2018
Image Newslist
Une fin de week-end calamiteuse pour Enstone, entre problème moteur, soucis pneumatiques et pit-stop manqué
Time01/07/2018

Grand Prix d'Allemagne
Next GP
Vendredi 20 Juillet
11:00 - 12:30
Essais Libres 1
15:00 - 16:30
Essais Libres 2
Samedi 21 Juillet
12:00 - 13:00
Essais Libres 3
15:00 - 16:00
Qualifications
Dimanche 22 Juillet
15:10 - 17:10
Course
Next ePrix

ePrix de Montréal 1
Samedi 28 Juillet

Pronostics
Espace Membre
Pseudo
Mot de passe
InscriptionMot de passe oublié ?
Commentaires
Renault prépare son attaque...
Par lulu79 le 17/07/2018 à 01:03
message non-lu
Renault prépare son attaque...
Par lulu79 le 17/07/2018 à 00:15
message non-lu
ePrix de NY - Course 1 : héroïque,...
Par SunTzu le 16/07/2018 à 23:18
message non-lu
Renault prépare son attaque...
Par mariolotus le 16/07/2018 à 23:07
message non-lu
Renault prépare son attaque...
Par alpine442 le 16/07/2018 à 23:04
message non-lu
Renault prépare son attaque...
Par mariolotus le 16/07/2018 à 23:04
message non-lu
Pronostics
ScrollUp
Confidential-Renault
2006-2018
Tous droits réservés