Menu
Le Mans 2018 - Qualifications difficiles pour Alpine et ByKolles
Nos deux équipes sont dans le ventre mou de leur catégorie
Nicolas - 15 Juin 2018 11:50
Les deux équipes de l’Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi ont connu des qualifications difficiles dans le cadre de l’édition 2018 des 24 Heures du Mans. En LMP1, ByKolles Racing a souffert d’un problème moteur dans la Q1 du jeudi et n’a pas trouvé la performance pour menacer ses concurrents directs. L’équipe doit se contenter d’un très modeste 8e chrono (sur 10). Alpine se montre plus à son avantage en dépit de fortunes diverses, mais n’a pas réussi à chercher la pole position, avec le 6e temps (sur 20).

L’écurie française a notamment marqué le pas sur les sessions de ce jeudi, avec la casse d’une suspension lors d’un passage sur un vibreur pour Nicolas Lapierre. Après un certain temps de réparation et de vérification, l’A470 a pu reprendre sa séance mais les conditions de piste étaient moins avantageuses, sans compter l’apparition de la pluie dans les dernières minutes. La sixième position n’est cependant pas mauvaise et permettra à Alpine d’aborder la course sereinement, d’autant que l’auto apporte satisfaction à ses pilotes.

" Cette soirée a condensé une bonne partie des difficultés que l’on peut rencontrer sur les 24 Heures du Mans ", commente Philippe Sinault, Team principal Signatech Alpine Matmut. " Nous avions pris la décision de jouer le jeu des qualifications, en mettant Nicolas dans les meilleures dispositions pour aller chercher la performance. Alors qu’il était en train d’améliorer, il a cassé la suspension arrière-droite en montant sur un vibreur. "

" Nous avions tous ensemble décidé de prendre quelques risques mais ça n’est pas passé. L’équipe a fait un super travail pour réparer la voiture. Lorsqu’André a tenté sa chance, l’humidité était déjà en train de tomber et il n’a pas pu progresser. En tous cas, l’équipe a pu parfaire son entrainement en conditions réelles ! ", s’exclame le français.

" La réussite n’a pas été de notre côté ce soir ", renchérit André Negrão, l’un des pilotes de l’Alpine. " À chaque fois que j’ai passé les pneus neufs avec l’objectif d’améliorer notre temps, mes tours ont été ralentis par le trafic. Au bout du compte, le plus important est de savoir que nous disposons d’une bonne voiture pour la course. En étant sixièmes, nous aurons la possibilité de nous accrocher au bon wagon dès le début de la course. Ce sera évidemment très long, il faudra veiller à rester hors des problèmes. "

En LMP1, ByKolles Racing est plus en délicatesse. Pourtant appliquée à assurer une excellente fiabilité en préparation de cette course, la structure autrichienne a souffert d’une défaillance sur le moteur Nissan, privant ses pilotes d’un précieux temps de piste. Lors des sessions du mercredi, l’ENSO CLM P1/01-Nismo était parvenu à faire un bien meilleur chrono, permettant au prototype de figurer au sixième rang. Ce tour a toutefois été annulé en raison d’une surconsommation de carburant provoquée par un capteur défaillant.

" Malheureusement, on a eu un petit pic de surconsommation en essence instantanée, vraiment dans les derniers virages ", révèle Tom Dillmann à Motorsport.com. " Ce n'est pas un truc qui nous a fait gagner du temps, mais le règlement c'est le règlement "

Le français reconnaît que son équipe manque tout simplement de moyens pour garantir un niveau de fiabilité exemplaire.

" On n’a pas les ressources de Toyota pour simuler toutes les pannes possibles et imaginables. Eux, ils ont fait des essais de plus de trente heures. Nous, le plus qu’on ait roulé, c’est Spa, 6 heures… et ça s’était bien passé. Tout porte à croire que nous sommes fiables. Mais on n’a pas fait les simulations ", précise-t-il à Nextgen-Auto.com, sans mentionner les nombreuses séances d’essais privés organisées à huit-clos.

ByKolles Racing semble en outre manquer de performance pour contester la suprématie des Toyota, voire de certaines LMP1 comme Rebellion.

" En libres, on a essayé plein de choses, on a débroussaillé je dirais. On a tout mis ensemble pour les qualifications, la voiture était bien. On peut s’améliorer sur certains détails, mais la base est bonne ", assure Tom Dillmann.

L’écurie autrichienne est très attendue sur cette épreuve, grâce à un prototype taillé pour les 24 Heures du Mans. Sa huitième position constitue dans ce contexte une déception, mais la course est bien évidemment longue et le rythme sur les longs relais pourrait complètement changer la donne. En espérant que la fiabilité, bête noire de cette structure, soit au rendez-vous ce week-end.

Le départ de l’édition 2018 des 24 Heures du Mans sera donné ce samedi à 15h00 (heure française). Au préalable, les équipes disposeront d’un peu de temps de piste pour peaufiner les réglages des voitures.
ScrollUp
Scrolldown
Commentaires

16 Juin 2018

17:55

Le lien officiel
https://www.fiawec.com/fr/live

Tristes débuts en Endurance pour Button.

17 Juin 2018

13:42

oui, à l'opposé de ceux d'Alonso... Mais l'Alpine tient bien la seconde place en LMP2

18 Juin 2018

13:52

l'oreca peinte en bleu alpine tu veux dire ?

18 Juin 2018

15:14

stefco34 18 Juin 2018 13:52

"l'oreca peinte en bleu alpine tu veux dire ?"

et avec un moteur Gibson !! un Meccachrome en LMP1 non hybride comme la Ginetta m'aurait plus entousiasmé

et pour cela, une victoire de la Ligier (Onroack)en LMP2 m'aurait fait plus plaisir que l'Alpine Oreca (bon y'a ni victoire ni pour l'un, ni pour l'autre!)
Pour en revenir à l'engagement d'alpine. J'avais poser une question il y a 2 ou 3 mois
Comment se fait-il qu'Alpine puisse courir en LMP2 alors que cette catégorie est interdite aux constructeurs et si cela était possible en 2016 et 2017 (il n'y avait pas de commercialisation de la nouvelle A110)
la commercialisation en 2018 rendait cet engagement impossible en LMP2
Quelle est le tour de passe passe ? ou est-ce que j'ai loupé un épisode?

ScrollUp
Réagir à cet article
Seuls les membres connectés peuvent participer aux commentaires.
Inscrivez vous gratuitement à notre zone membre !
C'est (déjà) la rentrée des classes pour l'Endurance !
Clock25/07/2019
Il épaulera Thomas Laurent et André Négrao
Clock09/07/2019
La marque française soutient cependant sa présence dans le monde d'Endurance
Clock04/07/2019
Une victoire mythique et un nouveau titre mondial
Clock17/06/2019
Coup double pour la marque sportive du Groupe Renault !
Clock16/06/2019
Une victoire mythique et un titre à décrocher
Clock14/06/2019
Grand Prix de Belgique
Vendredi 30 Août

Essais Libres 1

11:00 - 12:30

Essais Libres 2

15:00 - 16:30

Samedi 31 Août

Essais Libres 3

12:00 - 13:00

Qualifications

15:00 - 16:00

Dimanche 1 Septembre

Course

15:10 - 17:10

World RX - France
Dimanche 1 Septembre
GT4 - Nürburgring
Dimanche 1 Septembre
Pseudo
Mot de passe
Inscription Mot de passe oublié ?
Renault - Une pause estivale pour... - lulu79 (il y a 2h)
la forme ? la forme , vous avez réussi à faire...
Message non-lu
2019, 2020 et 2021, les trois chantiers... - stef (il y a 3h)
@piston Sais tu si chez Renault ils ont compris...
Message non-lu
2019, 2020 et 2021, les trois chantiers... - lulu79 (il y a 3h)
https://franceracing.fr/f1/malgre-les-victoires-honda-reflechit-a-lapres-2020-en-f1/ ce...
Message non-lu
2019, 2020 et 2021, les trois chantiers... - Eric (il y a 3h)
Quand on lit les propos de Stoll, on devine...
Message non-lu
2019, 2020 et 2021, les trois chantiers... - E.T29 (il y a 3h)
Quoi! Pas de révolution à la rentrée,et Prost...
Message non-lu
2019, 2020 et 2021, les trois chantiers... - yellowteapot (il y a 5h)
Un petit espoir de changement quand on lit stoll...
Message non-lu
2019, 2020 et 2021, les trois chantiers... - Piston41 (il y a 5h)
oups mes pas mais...
Message non-lu
STC2000, Renault rafle la triple... - Yannix (il y a 6h)
@Romain 13 Août 2019 00:00 "j'aimerais juste...
Message non-lu
ScrollUp
Confidential-Renault
2006-2019
Tous droits réservés
CORE autosport pourrait décider de stopper son engagement
Clock17/08/2019
Le Losange engagé dans une course pour assurer le succès de son programme
Clock16/08/2019
La sportive française accumule les succès et se positionne pour la lutte aux titres
Clock15/08/2019
Prendre du recul avant d'attaquer une deuxième partie de saison décisive
Clock12/08/2019
La filiale australienne du Losange porte un grand intérêt à ce programme
Clock09/08/2019
Renault s'amuse en TCR Australia, INFINITI débute en BTCC
Clock08/08/2019