Menu
ePrix de New-York - Course 1 : La première victoire pour Nissan, enfin !
Elle est l'oeuvre d'un Sébastien Buemi exemplaire
Confidential-Renault.fr - 14 Juillet 2019 09:37
Le premier ePrix de New-York du week-end disputé ce samedi soir a livré à ses acteurs et spectateurs un scénario complètement fou, avec des prétendants aux titres mis à mal tout au long de l’épreuve. Une course à rebondissements cependant dominée de la tête et des épaules par Sébastien Buemi, qui, après des mois à courir derrière la victoire, décroche enfin un succès tant mérité. Le suisse offre à Nissan sa première victoire en Formule E, un triomphe hautement symbolique qui permet par ailleurs un sérieux bond aux championnats.

C’était la journée dont tous les membres de Nissan e.Dams rêvaient. Si dans le peloton, le chaos est venu semer le trouble tout au long de la course, Sébastien Buemi a livré une prestation taille patron. Le suisse s’illustre dès les qualifications en décrochant la pole position, la sixième de Nissan cette saison, avec près de 4 dixièmes d’avance sur son dauphin. Bien parti dès le départ, notre pilote conserve la tête et ne la quittera plus !

La tâche n’a toutefois pas été aussi simple, avec tout d’abord une forte pression exercée par Alex Lynn, forçant notamment Seb à utiliser ses deux " Attack Mode " avant même avoir atteint le cap de la moitié de la course. Si une panne technique de la Jaguar soulage un temps le pilote Nissan, c’était sans compter sur la sortie du Safety-Car qui relance tout.

Le retour du drapeau vert met Sébastien Buemi sous pression mais au prix d’une belle défense, il conserve le commandement. L’IM01 s’illustre en ligne droite en parvenant à prendre ses distances, rendant la tâche de ses adversaires compliquées. Le rythme augmente progressivement et Seb fini par attaquer pour se constituer une petite avance. Suffisant pour franchir la ligne d’arrivée vainqueur, et mettre un terme à une série de courses sans victoire entamée depuis 2017 !


Si Sébastien Buemi a connu un parcours sans faute, ce n’est pas le cas d’Oliver Rowland. Le britannique se loupe en qualifications et s’élance vingtième. En partant si loin, il ne peut éviter les nombreux contacts qui ont touché le peloton. S’il s’était solidement rapproché des points, il doit se contenter de la quatorzième position finale, après avoir de nouveau endommagé son aileron avant. Une journée sans pour notre jeune pilote.

On ne va toutefois pas gâcher notre plaisir de voir Nissan remporter enfin sa première course en Formule E. La marque japonaise devient ainsi la neuvième équipe à gagner cette saison, et corrige cette incohérence de voir l’une des meilleures monoplaces du plateau vierge de tout succès ! Mais c’est surtout une victoire hautement symbolique, après le bannissement de sa technologie novatrice pour la prochaine campagne. Oui, Nissan peut maintenant se vanter d’avoir su imposer une autre façon de voir les choses, et c’est la meilleure réponse à ses adversaires qui ont tant poussé pour son interdiction.

En outre, Nissan gagne sur son marché automobile le plus important, et devient la première marque japonaise à s’imposer en Formule E, l’un de ses objectifs en lançant ce programme sportif. Nous aurons également une pensée pour Jean-Paul Driot, le Team Manager d’e.Dams, absent ce week-end pour cause de maladie.

" Nous avons eu des pole positions, nous avons eu des podiums, et enfin remporter la victoire et laisser Nissan sur la plus haute marche du podium, je pense que je ne l’oublierai jamais ! ", s’exclame Michael Carcamo, le Directeur de Nissan Motorsport. " L’équipe a tant travaillé, elle le mérite vraiment. Tout le monde chez Nissan, e.dams et NISMO a déployé un effort incroyable, et nous sommes ravis. "

" Nous voulons tous dédier cette victoire à Jean-Paul Driot, responsable de l'équipe Nissan e.dams, qui souffre de problèmes de santé cette année. Nous aurions aimé l’avoir avec nous ce week-end, mais je suis sûr qu’il est ravi du résultat ", ajoute-t-il.


" Je suis très ému parce que plus de deux années se sont écoulées entre mes victoires ", précise de son côté Sébastien Buemi. " Je voulais vraiment gagner aujourd’hui pour le directeur de l’équipe de Nissan e.dams, Jean-Paul Driot, qui ne va pas bien ces derniers temps avec des problèmes de santé et cette victoire est pour lui. "

" Un grand merci à mes gars de l'équipe e.dams de Nissan. Nous avons été si proches, si souvent plus tôt cette année et je suis vraiment ravi pour eux ", renchérit le suisse.

Un petit mot sur le championnat car avec cette victoire, Nissan parvient à prendre la troisième place du classement, avec désormais 13 boucles de plus qu’Envision Virgin Racing. Mieux, Sébastien Buemi est encore en lice pour le titre des pilotes ! Il faudra cependant signer la pole et gagner la seconde course du week-end, tout en espérant des contre-performances de Jean-Eric Vergne et Lucas di Grassi. Bref, c’est tout de même peu probable.

" Nous sommes effectivement en lice pour le championnat, mais les qualifications seront difficiles car nous serons dans le groupe un. Ce ne sera pas facile, mais la piste sera la même, les conditions seront les mêmes. Nous allons faire de notre mieux et voir ce qui se passe ", précise Sébastien Buemi.

Rendez-vous en fin de journée (heure française) pour vivre le dénouement de cette saison 2018-2019 de Formule E.

ScrollUp
Scrolldown
Commentaires
14 Juillet 2019 - 10:23
Victoire tardive mais victoire tout de même !
Pour sa première participation, bravo à Nissan et à Buemi.
Ça promettait pour la saison prochaine.
Navrant !
Ils vont repartir de zéro avec cette interdiction innovante du double MGU.
A voir ce qu’ils vont pouvoir sortir en simple propulseur pour faire la différence avec une concurrence de plus en plus rude.
Pour l’instant, il y a un très faible espoir pour Buemi.
Il faudrait déjà qu’il puisse à nouveau décrocher le point de la superpole pour rester dans le match.
En ouvrant la piste, la tâche va s’avérer plus difficile.
Sur une piste poussiéreuse, je ne comprends pas qu’on n’autorise les voitures à rouler avant les qualifications pour la balayer et donner une identique chance à chacun de prendre le meilleur temps. Ça serait équitable.
Rien n’est impossible. Il suffit de visionner la première course sur les docks de Brooklyn pour s’en convaincre.
Ce n’est pas notre pilote qui viendra dire le contraire.

Bizarrement, alors que Buemi sur cette fin de championnat retrouve son statu, Olivier Rowland se montre moins à son aise, pénalisant ses courses pour des qualifications ratées.
On ne peut lui reprocher. JEV stressé, s’est trop précipité. En gardant sa place, il emmagasinait trois points de plus limitant les prétendants au sacre.
Il va devoir s’appliquer et passer entre les gouttes.
Avoir comme Di Grassi la baraka, pouvoir pratiquer le « pousse toi là que je m’y mette », le "Push to pass" sans trop abimer sa voiture.
Pour Techeeetah, c’est important aussi que ses pilotes terminent dans les points pour s’asseoir enfin sur un titre constructeur lui ayant échappé de peu, par le toupet du constructeur Allemand Audi qui sans complexe, a remis le couvert.
ScrollUp
Réagir à cet article
La finale à six courses tourne pour le moment en la faveur de la firme nippone
Clock11/08/2020
La marque japonaise poursuit son offensive électrique
Clock16/07/2020
Le Covid-19 continue d'apporter son lot de mesures en sport automobile
Clock11/04/2020
Une livrée dynamique pour un bolide à l'allure toujours plus futuriste
Clock10/02/2020
Grand Prix de Russie
Vendredi 25 Septembre

Essais Libres 1

10:00 - 11:30

Essais Libres 2

14:00 - 15:30

Samedi 26 Septembre

Essais Libres 3

11:00 - 12:00

Qualifications

14:00 - 15:00

Dimanche 27 Septembre

Course

13:10 - 15:10

Pseudo
Mot de passe
Inscription Mot de passe oublié ?
Brillante au Mugello, la Renault R.S.20... - lulu79 (il y a 7h)
@RäikköE20 n°1 bis Depuis plusieurs...
Message non-lu
Brillante au Mugello, la Renault R.S.20... - J-Alési (il y a 9h)
Piston a très probablement compris que l'on...
Message non-lu
Brillante au Mugello, la Renault R.S.20... - J-Alési (il y a 10h)
@RäikköE20 n°1 bis J'espère qu'il est en...
Message non-lu
Brillante au Mugello, la Renault R.S.20... - gilloug (il y a 13h)
@zack! Lorsque Raikkonen a rejoint Lotus, la...
Message non-lu
Brillante au Mugello, la Renault R.S.20... - AlpineV6T (il y a 13h)
@Gremlin Espérons que son nouveau job ne soit une...
Message non-lu
Brillante au Mugello, la Renault R.S.20... - Gremlin (il y a 15h)
@Gremlin "Il me semble qu'il avait dit" bien...
Message non-lu
Brillante au Mugello, la Renault R.S.20... - Gremlin (il y a 15h)
@gris Il me semble dit qu'il avait un nouveau job...
Message non-lu
Brillante au Mugello, la Renault R.S.20... - Mastersteph (il y a 15h)
@lulu79 Piston en avait marre que certains ici le...
Message non-lu
ScrollUp
Confidential-Renault
2006-2020
Tous droits réservés
La marque sportive du Groupe Renault signe une belle prestation d'ensemble
Clock20/09/2020
La marque sportive du Groupe Renault retransmet la 88e édition via son A470
Clock19/09/2020
Du potentiel à convertir pour la Mégane R.S. TCR EVO
Clock16/09/2020
La monoplace française se montre, Fernando Alonso s'y intéresse
Clock15/09/2020
Après avoir tout gagné en LMP2, place au LMP1 avant peut-être l'Hypercar ou le LMDh
Clock14/09/2020