L'Alliance Renault-Nissan affûte ses armes pour le WEC et Le Mans

ByKolles Racing et Signatech Alpine Matmut en course pour la Super Saison

Emmanuel Laurent
10 Fév. 2018 12:03
42
0
L-Alliance-Renault-Nissan-affute-ses-armes-pour-le-WEC-et-Le-Mans

La publication ce vendredi de la liste des participants à la nouvelle Super Saison 2018-2019 du Championnat du Monde d’Endurance WEC a permis de confirmer la présence de l’Alliance Renault-Nissan. À travers ses marques Nissan et Alpine, le premier groupe automobile mondial affiche son attachement à cette discipline, et maintient sa présence en LMP1 avec ByKolles Racing et en LMP2 avec Signatech. Les ambitions restent elles toujours élevées.

Comme la saison dernière, c’est Nissan qui a l’honneur de porter l’Alliance dans la catégorie la plus huppée du Championnat du Monde d’Endurance, à savoir le LMP1. La marque japonaise sera en effet associée à l’écurie privée ByKolles Racing, après un an de collaboration. La saison 2017 n’a pas été couronnée de succès et pour cause, la structure autrichienne l’avait dédiée à développer son prototype Enso CLM P1/01 en vue de cette campagne 2018-2019 bien plus relevée. Il faut dire que l’an passé, l’équipe ByKolles était bien seule face à Porsche et Toyota, en qualité d’unique représentante du LMP1 privé.

Désormais, tout change, avec l’arrivée de sept autres structures indépendantes, qui combleront le départ du constructeur de Stuttgart et viendront affronter sa rivale japonaise avec, bien sûr, ByKolles.

Nissan agit dans ce projet en qualité de motoriste uniquement, à travers la fourniture à priori du V6 Nismo VRX 30A Evo de 3 litres, celui-là même qui équipait la fameuse GT-R LM Nismo.

Image
Avec un sacré kilométrage au compteur de l’Enso CLM P1/01 et de nombreuses évolutions validées, ByKolles Racing s’attend à vivre une Super Saison 2018-2019 intéressante, tout en souhaitant être en haut du classement.

" Nous abordons cette nouvelle saison de WEC avec enthousiasme ", se félicite Boris Bermes, le Responsable course de l’écurie autrichienne. " En particulier, avec le Mans, qui verra notre équipe effectuer cette année sa huitième participation. La concurrence en LMP1 sera radicalement différente des années précédentes, compte tenu du retrait de Porsche et des nouvelles équipes privées. "

" Nous avons considérablement modifié et amélioré notre package ces derniers mois et notre voiture Enso CLM P1 / 01 dispose maintenant de mises à jour largement testées. Nous pouvons nous attendre à être au top d'une compétition qui devient de plus en plus passionnante ", ajoute-t-il.

Image
ByKolles n’a pour le moment annoncé qu’un seul pilote, avec le renouvellement du contrat d’Oliver Webb. Ses coéquipiers seront dévoilés dans les prochaines semaines.

" Nous sommes ravis de confirmer Oliver Webb comme l'un de nos pilotes et nous annoncerons la liste complète des pilotes dans les prochaines semaines ", précise Boris Bernes.

" Je suis ravi d'avoir la chance de rester avec ByKOLLES Racing pour la prochaine Super Saison ", affirme de son côté le pilote britannique. " Nous n'avons jamais eu autant de bonnes chances de réussir qu'aujourd'hui, même s'il y aura une opposition féroce dans la catégorie LMP1. "

" Je suis fier d'en faire partie et reconnaissant envers l'équipe, nous avons testé intensivement pendant l'hiver et nous sommes confiants sur le potentiel du package ", se réjouit Oliver Webb.

ByKolles Racing partagera l’intérêt de l’Alliance Renault-Nissan pour le WEC et Le Mans avec Alpine, toujours inscrite dans la catégorie inférieure, avec le LMP2. Déchue de ses titres en 2017 en dépit d’une deuxième partie de campagne excellente, la marque tricolore est bien déterminée à retrouver sa place de numéro un. À l’image de la structure autrichienne, un seul prototype est engagé, avec l’utilisation à nouveau de l’A470. Là encore, les nombreuses heures de roulage effectuées l’an passé permettront d’optimiser son utilisation et d’attaquer la Super Saison avec une excellente préparation.

Image
" Depuis la fin de la saison 2017, nous nous sommes remis au travail pour préparer et optimiser notre participation au prochain Championnat du Monde FIA WEC ", explique Philippe Sinault, le Team principal Signatech Alpine Matmut. " Par rapport aux saisons précédentes, nous allons pouvoir capitaliser sur notre expérience, puisque nous poursuivrons avec un matériel identique à 2017. "

" Cela nous permettra de gagner beaucoup de temps dans la mise au point de la voiture sur les différents circuits. Notre objectif sera bien de reconquérir les titres ! ", ajoute le français.

Signatech Alpine Matmut a composé un trio de pilotes très intéressants, avec une excellente complémentarité et du talent à tous les niveaux. Star de la saison 2017, Nicolas Lapierre poursuit l’aventure en association avec la révélation de cette même campagne, André Negrao, également chez Alpine l’an passé. Suivi de près par les dirigeants de la marque sportive du Groupe Renault depuis plusieurs années, Pierre Thiriet s’ajoute au duo et rejoint Alpine.

" Nous sommes très heureux d’être à nouveau engagés avec un équipage performant et cohérent. Nicolas Lapierre reste le ‘pilier’ et assure une continuité pour l’équipe technique. Lors de sa première saison avec nous, André Negrão s’est véritablement révélé, au point de recevoir le statut de pilote Gold. Nous complétons l’équipage par Pierre Thiriet, un excellent pilote Silver avec qui nous voulions travailler depuis longtemps ", précise Philippe Sinault.

Image
Il faudra bien ça pour affronter les grands défis de 2018 où Alpine devra à nouveau composer avec une concurrence là aussi affûtée. En outre, la firme dieppoise aura à cœur de marquer les esprits dans une année d’ores et déjà historique, puisqu’elle marque les 40 ans de la victoire de Renault-Alpine au Mans, c’était en 1978 avec l’A442.

" Pour cette saison, nous avons constitué un équipage qui associe vitesse et expérience. La saison 2018 est d’autant plus importante pour nous qu’elle marque les 40 ans de la victoire d’Alpine aux 24 Heures du Mans et coïncide avec les premières livraisons client de la nouvelle A110 ", affirme Michael Van der Sande, Directeur général d’Alpine.

Rendez-vous désormais le 6 avril prochain, pour le Prologue, avant d’entamer la Super-Saison le 3 mai, avec les 6 Heures de Spa-Francorchamps. Avec ByKolles et Alpine, l’Alliance Renault-Nissan promet d’être bien armé pour affronter une campagne très indécise. Ça promet !

Réagir à cet article

Pour participer aux commentaires vous devez être inscrit et connecté à notre espace membre
ou

Dernières actualités Alpine A470

Calendrier

GP Flag bhEP Barheïn 2021

12-14 Mars 2021

Planning des essais

Vendredi 12

09:00 - 17:00

Samedi 13

09:00 - 17:00

Dimanche 14

09:00 - 17:00

GP Flag bhGP de Barheïn

26-28 Mars 2021

GP Flag ptWEC - 8H de Portimao

04 Avril 2021

GP Flag itePrix de Rome

10 Avril 2021

Commentaires

Avec Alpine, Renault veut transformer l'essai

@Mateo :like: Sympa ...mais ils continuent à nous cacher ce que l'on voudrait voir en détail.. Vendredi et pas avant :mrgreen:

43s
nonos

Avec Alpine, Renault veut transformer l'essai

https://www.youtube.com/watch?v=U8D4Ff5zQx4

1m
niki312T

Avec Alpine, Renault veut transformer l'essai

@Mathusalem Un sujet dont nous ne parlons jamais car nous ne sommes pas ici pour ça, c'est la santé....................et...

26m
niki312T

Avec Alpine, Renault veut transformer l'essai

Petite vidéo sympathique  https://fb.watch/466xufEgBx/

26m
Mateo

Avec Alpine, Renault veut transformer l'essai

@Someone276 C’est surtout drôle et très ironique 

42m
Mateo

Avec Alpine, Renault veut transformer l'essai

@GRider https://www.autohebdo.fr/sites/default/files/images/Capture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202021-03-08%20a%CC%80%203_04_41%20PM.png

53m
Mateo

Avec Alpine, Renault veut transformer l'essai

@GRider Lundgaard a terminé P2 des essais d’aujourd’hui à Bahreïn 

55m
Mateo