Menu
Pronostics
Renault - Une disqualification, des questions et un avenir à garantir
Le Losange veut mettre ça derrière lui et regarde le futur avec optimisme
Confidential-Renault.fr - 27 Octobre 2019 17:39
La disqualification des Renault lors du dernier Grand-Prix du Japon fait beaucoup parler, ce week-end, à l’occasion de la tenue de l’épreuve organisée au Mexique. L’ampleur de la sanction et son inconstance face à des faits précédents, l’opposition entre la légalité technique confirmée du système et sa non-recevabilité d’un point de vue sportif et sa date d’introduction en course, très ancienne, sont autant d’éléments qui laissent perplexes. En décidant de ne pas faire appel, l’équipe Renault n’insiste pas et met derrière elle ce pénible épisode, non sans faire part de son incrédulité.

" Le processus normal aurait été de demander à la FIA de publier une directive technique, ou d'engager une discussion avec nous directement, pas dans le contexte d'une course, pas par le truchement des commissaires ", se désole sur Motorsport.com Cyril Abiteboul pour qui la sanction est particulièrement sévère. " Dans ce cas, nous aurions eu l'opportunité de changer. Avant l'épreuve de Suzuka, il n'y a jamais eu une telle discussion ou de spéculation concernant la légalité de notre système "

Et cela est d’autant plus étonnant que cet outil n’avait même pas été lancé sous l’égide de Renault F1 Team mais des anciens propriétaires, Genii Capital ! En effet, les Lotus-Mercedes de 2015 en étaient équipées, ce qui signifie que les Renault RS16, RS17 et RS18 ont été homologuées avec ce système sans que la FIA n’y trouve à redire.

" Je l'ai peut-être utilisé. Oui. Disons que j'ai demandé plus tard à ce qu'il soit reproduit, et ils n'ont pas voulu le faire. C'était pourtant bien ", confirme Romain Grosjean qui pilotait pour Enstone en 2015, ci-dessous au volant de la E22 de 2014.


" Ça a été utilisé depuis tant d'années que nous n'avions jamais pensé que cela pourrait être remis en question jusqu'à ce qui s'est passé ", renchérit Cyril Abiteboul. " Nous étions absolument convaincus, comme nous l'avons démontré plus en détails, que nous étions en règle. Et nous étions dans la légalité d'un point de vue technique. "

Dès lors, pourquoi ce sujet est-il ressorti à Suzuka, après l’obtention d’un solide résultat par les deux RS19 ? Certains médias ont évoqué un règlement de compte de la part de Racing Point, en réponse aux négociations pour la prime 2018 à laquelle Renault demandait des éclaircissements suite au changement de propriétaire de l’ancienne Force India. D’autres évoquent l’influence d’un top team pour faire plier le Losange dans les négociations pour les règles de 2021. La raison officielle est plus technique, puisque Racing Point affirme avoir voulu lancer ce système.

" Nous avons cherché à rendre notre système un peu plus robuste ", explique Otmar Szafnauer, le Directeur de Racing Point, également à Motorsport.com. " Comme tout le monde le fait, j'en suis certain, nous avons commencé à regarder chez nos concurrents pour voir ce qu'ils faisaient de mieux que nous, et c'est là que nous avons remarqué que Renault avait le système que nous voulions vraiment. Ça a débuté à Silverstone, puis nous avons écrit à la FIA pour demander si nous pouvions faire pareil. La FIA nous a répondu et a dit que nous ne pouvions pas. "


Désormais clos, ce dossier pourrait laisser des traces. Si du côté d’Enstone, on assure que la performance n’est pas affectée, c’est au niveau de la gouvernance du Groupe que les questions se posent, et donc de l’avenir du programme en Formule 1. En fin de semaine, la nouvelle Directrice générale par intérim, Clotilde Delbos, avait affirmé que cet engagement n’était pas aujourd’hui visé par la redéfinition stratégique du constructeur, mais que le sujet serait nécessairement abordé un jour. Cyril Abiteboul se veut lui confiant, et n’envisage pas un futur en Formule 1 sans Renault.

" L'histoire du top 5 entre Racing Point et Renault [au classement constructeurs, ndlr] à Suzuka ne va pas affecter la stratégie à long terme de Renault dans la discipline ", assure le français. " Nous sommes dans le championnat depuis 42 ans et nous croyons que cela ajoute de la valeur marketing à la marque et raconte une histoire technologique. "

" En tant que directrice financière, elle [Delbos, ndlr] siégeait au comité exécutif qui a pris toutes les décisions relatives à l'implication moderne de Renault en F1, y compris le retour en tant qu'équipe à part entière dans cette discipline. Les deux autres personnes, José-Vicente de los Mozos et Olivier Murguet, sont également membres du comité exécutif depuis longtemps, et en conséquence ont participé à toutes les décisions prises récemment ", précise l’homme fort du programme F1.


Les négociations sont en cours aujourd’hui pour prolonger l’engagement au-delà de 2020. Renault est déjà contractualisé avec les organisateurs de la Formule 1 pour la fourniture de moteurs, mais ce n’est pas le cas de l’équipe. L’introduction d’un budget cap, vœu du Losange depuis des années, et l’obtention de primes " historiques " doivent permettre d’améliorer l’équation économique du projet. Cyril Abiteboul en est convaincu.

" Nous sommes dans le cadre d'un Accord Concorde, un accord bipartite, jusqu'à la fin 2020, comme toute écurie du paddock. Il y a un nouvel [Accord] Concorde, pour 2021-2025, qui va être proposé. Et en plus de cela, nous avons, comme nous l'avons dit précédemment, une forme d'engagement concernant la fourniture de moteurs [au-delà de 2020]. Mais comme vous le savez, nous ne fournirons plus de moteurs en dehors des nôtres, " explique-t-il.

" Si tout est mieux que ce que nous avons aujourd'hui, je ne vois pas pourquoi nous arriverions à une conclusion différente de celle de 2015 ", s’interroge Cyril Abiteboul. " Oui, le marché a changé, les résultats sportifs sont ce qu'ils sont. Le plus important est de savoir si nous pouvons nous projeter avec confiance dans cette période, avec de bons résultats à un coût raisonnable. À mon avis, ce que nous obtiendrons des mesures de 2021 ira dans la bonne direction. "

On l’espère tout autant, même si l’on sait qu’en Formule 1 comme dans le Directoire d’une multinationale, tout peut changer très vite. Une chose est certaine, pour garantir une pérennité du programme, l’obtention de résultats est le meilleur moyen. 2020 est, à ce titre, une échéance importante pour donner la possibilité à Renault d'attaquer le grand saut de 2021 auquel la marque se prépare depuis 2016.
ScrollUp
Scrolldown
Commentaires

27 Octobre 2019

18:11

je ne suis pas inquiet quand on vois les investissements fait il sera indispensable d'avoir un retour sur investissement, sinon on aura une valse permanente au conseil d'administration car ça rentrera en perte sèche dans les comptes donc ça accentuera les pertes globales

27 Octobre 2019

19:06

La sanction rendue par la FIA est juste honteuse et sans précédent concernant cette soit disant assistance au pilotage. Si l on compare l'exclusion de la qualif de Daniel pour quelques centièmes de seconde de dépassement de puissance sur un tour qui n'était même pas son meilleur, c est à vomir, alors que Max a mis en jeu la vie d'un pilote ou celle de commissaires et on le recule seulement de 3 places le petit bonhomme arrogant qui fait des pieds de nez aux officiels, c'est quoi cette F1 magouille? Horrible, franchement.

27 Octobre 2019

19:25

Un monde de requins ou ici des supporters ne veulent voir que la légende , la glorieuse histoire de la reine des discipline du sport automobile.
Époque bien révolue depuis bien longtemps .
L'argent et son pouvoir corrupteur est passé par là , tu l acceptes ou tu arrêtes de regarder .

Renault s' est engagé dans la compétition en connaissance de cause
Les simagrées de toutes ordres pour nous convaincre du contraire ne change rien à l'affaire .

Je regarde le vroum vroum sachant cela , RF1 doit mieux travailler et pis c'est tout .

27 Octobre 2019

19:26

Oui Renault doit faire mieux, ça lui évitera des problèmes.

27 Octobre 2019

19:29

Ils passent leur temps à encenser Loïc serra,
Un gadzar « pas sûr de l’orthographe « 
Je sens que BM va peter un câble.

27 Octobre 2019

19:34

Quand ils font de bons résultats on les déclasse sur des futilités ou des subtilités, ils n'ont pas la vie facile cette année, je crois qu'il faut bien le reconnaître

27 Octobre 2019

19:47

Espérant que 2019 soit une année de crise de croissance et que Renault y mange son pain noir

27 Octobre 2019

19:57

C'est n'est pas plus futile qu'Alfa avec son embrayage ou le pic de conso de Gasly à Bakou.

27 Octobre 2019

22:14

petit à petit renault se rapproche de la sortie
Supprimer ma f1 leur fera faire beaucoup d’économie .
C’est une mauvaise publicité cette rs19-20
L’action va chuter vaut mieux ce séparer des poids mort .
Il non pas de retour sur investissemznt a faire . Ca recrute plus sur viry..
Fin des haricots

27 Octobre 2019

22:33

Quand on voit la couverture médiatique pendant le gp du Mexique où on a vu la bataille Perez/Ric à foison, pas sur que se soit ca qui fera bouger l'action Renault.

28 Octobre 2019

06:07

L’action plonge . Bataille ou pas
Tous ceux qui ont investi début 2018 s’en mordent les doigts aujourd’hui

28 Octobre 2019

14:56

Et c'est bien évidemment en rapport avec la F1. Vous suivez l'actualité mondiale ?
L'affaire Ghosn par exemple ou l'effondrement des constructeurs auto ?

28 Octobre 2019

20:42

Dans tous les cas ca vaut la peine de rester 3 ans de plus .
Les gars a Enstone doivent a peine commencer a avoir l experience pour progresser efficacement ce qui est normal apres seulement 3 ans. Enstone sera l'an prochain comme Viry cette annee .
ScrollUp
Réagir à cet article
Seuls les membres connectés peuvent participer aux commentaires.
Inscrivez vous gratuitement à notre zone membre !
La date du 4 décembre évoquée pour valider ou non ce projet de nouvelle équipe
Clock16/11/2019
Le Losange trouve un nouveau point d'attachement à la discipline
Clock12/11/2019
Le Losange apprécie ses récents progrès et attend beaucoup de ses dernières décisions
Clock11/11/2019
Deux séances très privées aux objectifs bien différents
Clock07/11/2019
Le Losange pouvait difficilement espérer mieux ce week-end
Clock04/11/2019
Une recrue de renom pour l'écurie française
Clock03/11/2019
Grand Prix du Brésil
Vendredi 15 Novembre

Essais Libres 1

15:00 - 16:30

Essais Libres 2

19:00 - 20:30

Samedi 16 Novembre

Essais Libres 3

16:00 - 17:00

Qualifications

19:00 - 20:00

Dimanche 17 Novembre

Course

18:10 - 20:10

Pronostics
ePrix d'Ad Diriyah 1
Vendredi 22 Novembre
Pseudo
Mot de passe
Inscription Mot de passe oublié ?
Brésil - Qualifs : Max Verstappen en... - Someone276 (il y a 6m)
@EPS15 Tu a raison, je pense aussi que le batave...
Message non-lu
Brésil - Qualifs : Max Verstappen en... - lulu79 (il y a 8m)
Oui c'est bien vrai de vrai : ça va d...
Message non-lu
Brésil - Qualifs : Max Verstappen en... - E.T29 (il y a 15m)
Gros malaise chez Ferrari,leclerc avec un moteur...
Message non-lu
Brésil - Qualifs : Max Verstappen en... - E.T29 (il y a 22m)
Verstappen croit en la victoire du Brésil GP:...
Message non-lu
Brésil - Qualifs : Max Verstappen en... - Windu (il y a 26m)
jolie pole de Max sa va être chaud au départ...
Message non-lu
Brésil - Qualifs : Max Verstappen en... - johnnybigood (il y a 39m)
je me disais aussi :lol:...
Message non-lu
Brésil - Qualifs : Max Verstappen en... - E.T29 (il y a 54m)
Vettel surpris: "Peut-être que le moteur...
Message non-lu
Brésil - Qualifs : Max Verstappen en... - E.T29 (il y a 1h)
@EPS15,pourquoi être aussi rageur envers Max. On...
Message non-lu
ScrollUp
Confidential-Renault
2006-2019
Tous droits réservés
La Red Bull a fait des étincelles sur le tracé d'Interlagos | Aucun moteur Renault en Q3 pour la première fois de la saison
Clock16/11/2019
Les moteurs Renault en retrait sur l'exercice du tour rapide
Clock16/11/2019
La date du 4 décembre évoquée pour valider ou non ce projet de nouvelle équipe
Clock16/11/2019
Un vendredi fortement perturbé par des conditions climatiques difficiles
Clock15/11/2019
Le Losange trouve un nouveau point d'attachement à la discipline
Clock12/11/2019
Pas de victoire cette saison pour Guerlain Chichérit et ses hommes, mais une progression constante pour les Mégane et les Clio de GCK
Clock11/11/2019