Menu
Après une saison morose, l'optimisme est de mise pour le clan McLaren-Renault
Après un exercice 2018 calamiteux, la MCL34 doit être la monoplace du renouveau pour l'écurie de Woking
Romain Beaupere - 4 Mars 2019 21:06
À la sortie d'une saison très décevante, McLaren a semblé reprendre du poil de la bête durant les essais qui viennent de s'achever à Barcelone, réalisant peut-être la meilleure intersaison depuis quatre ans. Du côté de la fiabilité, de la performance pure et du moteur, l'écurie motorisée par Renault a semblé avoir bien progressé durant l'hiver.

Symbole ultime de frustration de la saison passée, le désormais retraité de la Formule 1 Fernando Alonso rôde toujours autour de l'écurie de Woking même si son avenir est désormais dans d'autres catégories. L'espagnol est désormais ambassadeur de l'écurie et aura l'occasion de tester la MCL34 durant l'hiver. Consultant de luxe et au fait des derniers retours techniques en provenance de la monoplace, Nando se montre plutôt optimiste pour la saison à venir.

" La semaine dernière, j'étais en contact avec l'équipe et j'étais au courant des comptes-rendus d'essais et de tous les petits problèmes et soucis que nous découvrions. Je pense que cette semaine, nous avons eu une bonne vision de ce qu'était cette voiture. Je pense qu'il y a quelques points à travailler et à continuer à développer pour améliorer les performances. " explique d'abord Fernando Alonso.

" D'autres aspects sont étonnamment bons donc ils sont satisfaits des résultats. De manière générale, je pense que ces deux semaines ont été très positives. Ce n'est pas encore parfait mais la direction est la bonne. "


La fiabilité, un point noir enfin oublié ?

Les motifs de satisfaction sont, en effet, nombreux par rapport aux essais assez catastrophiques de la saison passée. D'abord, le point le plus important est clairement le regain de fiabilité. L'an passé, 9 abandons durant la saison ont été provoqués par des problèmes mécaniques, sans parler des déconvenues vécues en qualifications. Mal née, la MCL33 n'a jamais progressé, s'enfonçant toujours plus dans les profondeurs du classement même si, en course, Alonso parvenait tout de même à sortir la tête de l'eau pendant que son équipier buvait la tasse. Son rythme de course moyen était alors, durant chaque week-end, le seul motif de satisfaction.

À Barcelone, McLaren-Renault est dans la moyenne avec 873 tours bouclés, le sixième meilleur total du plateau. Au-delà du chiffre, l'absence de problème majeur est un élément positif. On se rappelle notamment des gros soucis de refroidissement et de turbo qui avaient gâché l'intersaison dernière. Avec seulement 599 tours bouclés, l'écurie avait été la moins assidue en piste en 2018 et cela n'avait rien d'anodin au regard de ce qui a suivi.

" C’est toujours un plaisir d’aller en Australie après avoir achevé les essais de belle manière, après avoir parcouru beaucoup de kilomètres, mon plus gros total sur mes quatre jours d’essais " déclarait Carlos Sainz vendredi soir. " J'ai également terminé ma première simulation de course sans aucun problème et j'ai fait quelques runs performances le matin, qui ont été utiles à la compréhension de la voiture. "


La MCL34, une bonne base de travail capable d'aller vite

La performance montrée par la voiture n'est pas non plus inintéressante. Évidemment, il reste compliqué de juger de la valeur des tours rapides de McLaren, d'autant plus que l'écurie avait tendance à les signer à contre temps des autres écuries, souvent le matin. 

Au final, Carlos Sainz a signé le 7ème meilleur temps de la semaine en 1:16.913 (+0.692 sec sur le meilleur temps absolu) et Lando Norris le 9ème en 1:17.084 (+0.863). Des chronos qui placeraient la MCL34 derrière Ferrari, Mercedes, Red Bull, Renault et Toro Rosso. Une place honorable, l'écurie pouvant difficilement espérer un plus gros bon en avant que celui de se bagarrer en piste face à Haas, Racing Point, Toro Rosso et Alfa Romeo. 

Le seul fait de voir McLaren-Renault évoluer sereinement dans un milieu de peloton toujours plus disputé devrait nous satisfaire en 2019. Avec une voiture saine répondant bien aux changements de réglage, l'écurie a clairement une bonne base de travail pour progresser, et non régresser comme l'an passé. De même, l'exercice du tour rapide était le gros point noir de McLaren. La MCL34 semble avoir progressé sur ce point et en conservant la qualité de la MCL33 sur le rythme de course, cela pourrait déboucher sur un bolide prometteur.

Les progrès effectués par Renault sur son moteur ne sont pas à oublier. Le bloc-moteur français a évolué dans le bon sens. Carlos Sainz a d'ailleurs reconnu avoir senti la différence par rapport à l'an passé et ce regain de puissance sera un atout non-négligeable dans l'optique d'aller de l'avant. Après une première saison avec Renault où il a évidemment fallu essuyer les plâtres, les ingénieurs de Woking ont pu travailler étroitement avec le Losange sur l’intégration du moteur et les besoins de sa machine, et cela devrait commencer à payer.


Sainz/Norris, le duo du renouveau

La synergie entre les deux pilotes devra alors compter pour faire évoluer le bolide britannique. L'an passé, entre un Fernando Alonso fataliste et un Stoffel Vandoorne totalement dépassé par les événements, le duo de pilotes de Woking ne pouvait rien faire pour tirer l'écurie vers le haut. Un naufrage collectif qui a d'ailleurs vu Fernando Alonso se retirer, tout comme le Belge, pourtant très prometteur. Au mauvais endroit au mauvais moment.

En 2019, McLaren pourra compter sur le désormais expérimenté Carlos Sainz et sur le vice-champion de F2 Lando Norris. Un line-up qui pourrait se montrer complémentaire et ainsi porter McLaren vers un renouveau indispensable et un besoin de fraîcheur après le marasme de 2018. Un grand nettoyage qui a aussi vu le management totalement renouvelé avec les arrivées de Gil de Ferran (Directeur Sportif), Pat Fry (Directeur de l'Ingénierie), James Key (Directeur Technique) et bientôt Andreas Seidl comme nouveau patron. Nouveaux visages pour nouveau départ.

" Je pense que c’est une bonne combinaison de pilotes et ça convient bien à l’écurie, car une bonne partie de l’équipe est nouvelle, jeune, et arrive également d’équipes différentes " assure Fernando Alonso. " Lando a un talent naturel, mais il doit être affiné et avec l'expérience, il deviendra de plus en plus fort. "

" Je pense qu’ils sont tous les deux bien préparés et selon moi, le plus important est que les ingénieurs comprennent bien ce qu’ils ressentent et leur façon de piloter car, parfois, les pilotes parlent une certaine langue et les ingénieurs le comprennent différemment. Sans cela, les ingénieurs verront des lignes sur les feuilles de données et suggéreront des modifications de configuration que les pilotes ne demanderont pas. Je pense que cette clarification est probablement la chose la plus importante que je puisse suggérer, surtout qu’ils sont nouveaux dans l’équipe. "

À bon entendeur !
ScrollUp
Scrolldown
Commentaires

05 Mars 2019

07:53

Progrès mais au final je vois Mclaren P6...
Comme cette année
Sainz est solide mais Norris faut voir...

05 Mars 2019

09:28

excellente nouvelle : IL Y AURA UN MODE QUALIF CETTE ANNEE dixit Taffin

05 Mars 2019

10:59

l'espoir fait vivre , parfois cela se concrétise , d'autres fois pas ,P6 pour eux
oui , P5 s'ils sont aussi bons qu ils l’espèrent , les places vont être chères pour tous en 2019

05 Mars 2019

11:15

Avec le resserrement des performances moteurs, tout va se jouer au niveau des châssis et, à ne surtout pas oublier, des pilotes.

05 Mars 2019

13:00

Tout à fait charly2b.

D'ailleurs abitboul pointe cet aspect:https://www.auto-motor-und-sport.de/formel-1/renault-2019-abstand-top-teams-mittelfeld/

05 Mars 2019

13:08

Ça va être chaud cette année oulala!
La moindre faiblesse pourra faire dégringoler une équipe de p4 à p7,simple supposition bien entendu.

05 Mars 2019

13:14

"Dans les virages rapides et à mi-rythme, l'équilibre change. Du sous-virage lors de la conduite dans une instabilité de l'arrière "

C'est grave docteur ?

05 Mars 2019

13:15

De P3 à P7 ET29.

05 Mars 2019

13:20

La p3 est malheureusement pour Redbull-usine selon moi.
J'espère me planter !

05 Mars 2019

13:56

"C'est grave docteur "
Pourvu que le rake ne soit pas responsable de ses maux.

06 Mars 2019

14:37

On ne souligne pas assez l'importance des pilotes dans chaque écurie.
Cher Mercedes, Bottas est clairement le maillon faible.
Pour Ferrari, l'instabilité de Vettel l'an dernier, pourtant relativement tranquille face à Raïkkonen, pourrait s'amplifier face aux possibles performances de Leclerc.
Chez RBH, Gasly a mal commencé sa saison lors des essais, ce qui va lui augmenter la pression. Une confrontation rude avec Max est prévisible.
Haas présente 2 pilotes de bon niveau, avec un Grosjean capable du meilleur comme du pire. S'il s'est stabilisé (avec son yoga), il sera un rude compétiteur.
McLaren repart sur de nouvelles bases mécaniques et pilotes. Sainz a terminé sa saison 2018 sur les chapeaux de roues et est manifestement à l'aise dans sa nouvelle équioe, tout en profittant des liens acquis avec Renault.
Tout ceci semble tout bénéf pour RF1. Son duo de pilotes est équilibré, calme et performant. Une force non-négligeable pour 2019.

06 Mars 2019

17:17

Résolument la MCL34 est bien mieux que sa devancière. C'est déjà une très bonne chose. Elle va certainement accepter les évolutions ce que ne permettait pas la MCL33.
Ils ont quelques problèmes mais ils sont identifiés ce qui est bien mieux qu'à un stade de recherche des causes.
J'ai bon espoir pour McLaren et j'aimerais qu'ils créaient la surprises.
C'est du passé maintenant mais j'en rajoute une dernière petite louche.
Dommage que Alonso ait quitté le bateau, enfin....... le baquet !
Il avait réussi à faire une assez bonne première partie de saison avec une voiture à la traîne.
Il aurait été intéressant de le voir au volant de celle-ci.
J'ai confiance en Sainz et au jeune Lando qui s'est bien comporté sur ces essais hivernaux.

06 Mars 2019

17:44

La nouvelle MCL34 est encore en phase de début de développement. Trop tôt pour qu'Alonso se fasse de nouveau plaisir.
Mais les revoir en lutte pour le milieu du peloton sera déjà pas mal.
Les essais de Barcelone ont montré que le travail était réparti entre les deux teams.
À McLaren le sprint, Renault se chargeant de l'endurance.
Si cela était vérifié, il s'agirait d'une saine émulation. Rien à voir avec l'an passé.

06 Mars 2019

18:03

McLaren n'est pas le team B de Renault. Chacun a son programme pour régler sa voiture et être prêt pour Melbourne. Ils n'ont pas le même chassis donc aide inutile.

06 Mars 2019

18:22

Ok, Quidam, par contre il ne t-a oas échappé qu'ils sont équipés du même moteur.
Donc aide utile.

06 Mars 2019

18:35

Quelle sorte d'aide ??

06 Mars 2019

18:55

Le pousser chez McLaren (modes qualifs), le mode endurance chez Renault, par-exemple

06 Mars 2019

19:10

Il semble évident qu'avoir les données provenant de 4 U.P. au lieu de 2 permet d'améliorer l'exploitation de celles-ci.
De plus, ces données moteurs provenant de 2 environnements différents permettent d'en déduire des infos importantes sur les influences des différences entre les chassis/carrosseries.
Donc tout bénéf, comme toutes synergies.
Sur la piste, chacun pour soit.

06 Mars 2019

23:12

En tout cas Renault n'a pas eu le nez concernant de sponsoriser le PSG!
Ils peuvent f.outre la pub à la poubelle

06 Mars 2019

23:16

On me dit dans l'oreillette une réduc -50% sur la série spéciale Mégane PSG!

06 Mars 2019

23:24

Ce n'est pas de l'aide, si je peux me permettre de corriger Duduche mais qui a raison,
c'est de la collaboration intelligente ( ça change un peu ) qui profite aux deux et personne ne sait à quel point il peut y avoir des accords entre McLaren
et RF1 concernant l'utilisation des cafetières de Viry de manières différentes afin de déceler au plus vite les progrès éventuels à réaliser dans l'intérêt des 2 écuries donc qui profiteraient aux deux.

Autrement-dit l'un des deux fait le lièvre et ce n'est pas Renault.

06 Mars 2019

23:25

@et. Je n'avais pas vu le résultat. Ils ont refait le coup de la remontada de Barcelone !

06 Mars 2019

23:25

Tu peux m'avoir la même chose sur une GT-R Et29 ?

06 Mars 2019

23:27

Renault ferait la tortue ?

06 Mars 2019

23:32

Non, Renault fait tester l'autre et tout se négocie.

06 Mars 2019

23:32

Tiens, Mario, toi qui aime bien les Porsches et l'électrique.

La Taycan.

https://www.automobile-propre.com/voitures/porsche-mission-e/

06 Mars 2019

23:33

Porsche oui.
Électrique.....kk.

06 Mars 2019

23:44

Je m'en doutais.

06 Mars 2019

23:46

Ici, pas d'électrique, tout le monde roule au gaz.
Sauf moi.

07 Mars 2019

14:33

"Renault réfléchit à faire de McLaren une sorte d’équipe B "
pas plutôt McLaren réfléchit à faire de RENAULT une sorte d’équipe B

07 Mars 2019

19:33

09 Mars 2019

12:42

Bonjour à tous je ne comprends pas pourquoi McLaren qui est une marque automobile prestigieuse ne fabrique pas elle même ces moteurs, non seulement ils en ont les moyens et en plus ils ont les compétences pour le faire, vu la trajectoire que prend la F1 si tu veux gagner dans cette discipline tu ne peux pas être client moteur d'un adversaire direct, c'est impossible, comme cela à être pu dit dans certains commentaire McLaren va devenir l'équipe B de Renault. En terme de prestige ils sont dans la même catégorie que Ferrari

09 Mars 2019

15:17

Je suis pas certain que McLaren a les moyens financiers techniques et humains pour fabriquer des moteurs de Formule 1 et encore plus avec les usines à gaz d’aujourd’hui.

En tout cas c’est la première fois depuis la saison 1994 que McLaren va courrir avec un duo de pilotes qui n’a jamais gagné de GP.

Pire encore avec cette stat incroyable premiere McLaren depuis 1967 piloté par un duo de pilotes qui n’a jamais fait de podium.

09 Mars 2019

16:08

" En terme de prestige ils ( McLaren ) sont dans la même catégorie que Ferrari."

Je ne crois pas,
plutôt comme Williams.

Mais McLaren va bientôt se sentir très seul.

Ceci-dit être client n'a rien de dramatique et n'empêche pas de gagner.
En 1975 par exemple, mis à part Ferrari, 15 écuries minimum avaient la même cafetière Ford Cosworth ( + 1 BRM et 1 Matra ).

Être client de Renault n'est pas un frein à la victoire...........et ça n'empêche pas McLaren de vendre ses bagnoles.

09 Mars 2019

17:23

Je pense que si ce sera un problème tout ou tard, mercedes ne peut pas équiper McLaren,Ferrari non plus et Honda on oublie. Si McLaren domine renault à l'avenir je pense que le losange va réfléchir si il doit continuer à équiper une équipe concurrente, si c'est le cas quel moteur sera dans la McLaren? Et je parle d'un moteur qui permet de gagner,

09 Mars 2019

17:35

C'est impensable de voir Mclaren devenir l'écurie B de Renault avec les infrastructures présentes à Woking et les ressources de cette équipe ... et puis qu'arrivera-t-il le jour où Mercedes et/ou Renault quitteront la discipline ?

Concernant le prestige, Mclaren est un constructeur de super et hyper cars comme Ferrari, je pense que c'est à cela que faisait référence maz.

09 Mars 2019

17:45

Sur Neflix,la confrontation Horner abitboul est exellente!

09 Mars 2019

18:05

Si Mclaren avait voulu fabriquer son propre V6 hybride ils l'auraient fait depuis le début,
donc ils ont décidé d'être des clients et le resteront.

La seule possibilité qui s'offre à eux, et qu'on ignore, est qu'ils sont peut-être entrain de négocier avec un autre constructeur des conditions d'exclusivité identiques à celles qu'ils avaient avec Honda..............mais qui ?
Ça ne pourrait être qu'un généraliste populaire et non pas un sportif comme Porsche par exemple qui est leur concurrent commerciale.

Peugeot ?
Mauvais souvenirs entre eux..............je ne vois pas qui ça intéresserait...........trop chiants ces hybride.

Alors sont clients Renault et à eux de faire des chassis aussi bons que ceux de RB pour espérer battre leur fournisseur...........ils sont coincés.

09 Mars 2019

18:06

* Alors ils sont clients.......

09 Mars 2019

20:08

Tout à fait d'accord,historiquement McLaren à toujours eu un fournisseur moteur qui n'avait pas de team en f1 (porsche,Honda,mercedes) donc il n'y avait pas de problème avec ça McLaren n'était client de personne sur le paddock c'était deux entreprises qui formaient une seule équipe de f1, aujourd'hui ce n'est plus le cas, si demain McLaren devient une menace, renault retirera ces billes et McLaren se retrouvera à poil, et je crois qu'ils n'ont pas compris qu'en l'état actuel McLaren ne peut pas redevenir un top team

09 Mars 2019

20:15

McLaren ne peut pas se retrouver sans moteur, les motoristes en lice sont obligés de lui en fournir un.

09 Mars 2019

21:39

On a vu ça avec redbull il y a deux ans quand ils ont voulu quitter renault,tellement obligé que ni Mercedes et ni Ferrari n'a voulu fournir

09 Mars 2019

21:50

Concevoir son propre moteur à combustion interne est très coûteux et n'a rien à voir avec le fait de concevoir un chassis, sans parler de la complexité actuelle des systèmes hybrides. Si c'était si simple, Red Bull l'aurait fait depuis longtemps.
A l'époque (1999) feue Tom Walkinshaw engageait une écurie 100% mais seulement après avoir racheté le motoriste Brian Hart, qui était je crois un V10 développé pour Yamaha à l'origine. Cela s'est fini par un partenariat avec Supertec pour l'an 2000 tellement la fiabilité était catastrophique sans parler des résultats ...

09 Mars 2019

21:57

Tu inverses les rôles maz,
c'est RBR qui voulait quitter Renault, dans ce cas c'était RBR le causeur de trouble donc responsable, il n'y a pas eu d'autre candidat donc RBR a prolongé bon gré mal gré..........alors que Renault ne peut quitter McLaren sans qu'un autre motoriste prenne sa place...............sauf si Renault arrête tout.........bonjour la douloureuse !

09 Mars 2019

21:58

C'est Yamaha qui fabriquait le V10 pour Walkinshaw.

09 Mars 2019

22:18

"Après une saison 1997 des plus difficile à cause de la fragilité du moteur Yamaha, Tom Walkinshaw, le Team Manager de l'écurie Arrows, pris le pari de rouler avec ses propres moteurs pour 1998. Pour ce faire, il racheta la société de Brian Hart pendant l'intersaison et proposa à Yamaha d'apposer son nom sur le bloc du moteur désormais fabriqué "Arrows". Une solution bien sur rejetée complètement par la firme japonaise qui voulait une implication technique. Du fait, Yamaha quitta la F1 par la petite porte...
Finalement, Walkinshaw marqua du nom de son écurie ses nouveaux moteurs après quelques négociations avec Volvo, infructueuses... Mais très vite le moteur se montre très moyen et casse souvent."

https://www.statsf1.com/fr/moteur-arrows.aspx

en 1997, oui l'équipe s'appelait Arrows Yamaha, le constructeur apposant son nom sur les culasses du moteur conçu en réalité par Judd.

En 1998-1999, Arrows roulait avec des moteurs Arrows conçus en interne après le rachat du département moteur de Brian Hart.

10 Mars 2019

08:34

Enfin quoi qu'il arrive me concernant mon premier souhait c'est que Renault voir McLaren battent redbull pour éteindre leur arrogance
ScrollUp
Réagir à cet article
Seuls les membres connectés peuvent participer aux commentaires.
Inscrivez vous gratuitement à notre zone membre !
Entre soucis de fiabilité, pilotage perfectible et stratégie non payante, l'écurie de Woking a vécu un Grand Prix d'Australie frustrant
Clock17/03/2019
Le moteur a tenu ses promesses | Lando Norris se révèle
Clock16/03/2019
La relation actuelle avec McLaren ne permet pas ce type de relation
Clock09/03/2019
La dernière-née de Woking a une lourde responsabilité
Clock14/02/2019
La deuxième monoplace de Woking motorisée par le Losange se dévoile
Clock14/02/2019
L'écurie de Woking accumule les nouveaux partenaires
Clock11/02/2019
Grand Prix de Barheïn
Vendredi 29 Mars

Essais Libres 1

12:00 - 13:30

Essais Libres 2

16:00 - 17:30

Samedi 30 Mars

Essais Libres 3

13:00 - 14:00

Qualifications

16:00 - 17:00

Dimanche 31 Mars

Course

17:10 - 19:10

ePrix de Sanya
Samedi 23 Mars
Fanboost
World RX - Abu Dhabi
Samedi 6 Avril
Super GT - Okayama
Samedi 13 Avril
Pseudo
Mot de passe
Inscription Mot de passe oublié ?
Des points mais encore du travail pour... - mariolotus (il y a 5m)
Non nico35, pas de toise de Mercedes sur Ferrari...
Message non-lu
Des points mais encore du travail pour... - mariolotus (il y a 17m)
" Certes, l’Australie est un circuit...
Message non-lu
Des points mais encore du travail pour... - GRider (il y a 19m)
Tiens, en 2018 aussi on a foiré la q3 a Bahrain...
Message non-lu
Des points mais encore du travail pour... - nico35 (il y a 28m)
Si on se souvient de l'année dernière, Mercedes...
Message non-lu
Des points mais encore du travail pour... - quidam64 (il y a 56m)
@Bigdady : ce n'est pas après le premier GP qu'on...
Message non-lu
Des points mais encore du travail pour... - BigDady (il y a 1h)
La messe est dite et ça fait vraiment chié car...
Message non-lu
Des points mais encore du travail pour... - quidam64 (il y a 2h)
Les seules obligations : rencontre avec les fans...
Message non-lu
Des points mais encore du travail pour... - quidam64 (il y a 2h)
Il faut dire que les top teams ne font pas...
Message non-lu
ScrollUp
Confidential-Renault
2006-2019
Tous droits réservés
La sportive française s'exporte et attire de plus en plus d'équipes
Clock20/03/2019
L'écurie japonaise utilise des solutions inédites pour son powertrain
Clock19/03/2019
Un podium pour l'une, un solide top 5 pour l'autre
Clock18/03/2019
Entre soucis de fiabilité, pilotage perfectible et stratégie non payante, l'écurie de Woking a vécu un Grand Prix d'Australie frustrant
Clock17/03/2019
L'écurie française n'a pas pleinement convaincu à Melbourne
Clock17/03/2019
Nico Hülkenberg apporte les premiers et uniques points à Renault
Clock17/03/2019