Menu
La Formule 1 en mesure de survivre au plan d'austérité de Renault
Cyril Abiteboul rassure son monde dans un contexte délicat pour le Losange
Confidential-Renault.fr - 25 Mai 2020 23:12
Le programme F1 semble être en mesure de pouvoir survire au plan d’austérité que Renault s’apprête à dévoiler en fin de semaine. Déjà rassurant lorsque nous évoquions le sujet ce samedi, Cyril Abiteboul a de nouveau rappelé le fort attachement de la marque au Losange à cet engagement sportif, qui s’inscrit dans une stratégie marketing globale. Les nouvelles règles, largement soutenues par le constructeur français, vont également dans l’intérêt du groupe et de la poursuite de ce projet, dont les investissements ont été très nombreux depuis 2015.

" C'est de la course, il y a aussi de l'émotion, et Renault est synonyme d'émotion ", rappelle Cyril Abiteboul, en référence au slogan de la marque " La vie avec passion ", dans un entretien accordé à la série #Thinkingforward, et relayé par Motorsport.com. " Tout cela veut donc dire beaucoup. C'est pour cela que nous avons été présents pendant des décennies et nous avons l'intention de l'être pendant très longtemps. "

Comme nous l’évoquions précédemment, la discipline reine des sports mécaniques dispose de plusieurs atouts pour justifier d’un engagement. En plus des valeurs sportives qu’elle véhicule, elle offre au constructeur une plateforme marketing à portée internationale, permettant de raconter une histoire autour de la marque, et d’améliorer son image. En plus de cela, la Formule 1, c’est aussi un lieu de rencontres pour faire des affaires, pour inviter des clients et pour l’interne, c’est définitivement un projet fédérateur. Ce n’est ainsi pas pour rien que Renault y est présent depuis 1977 sans interruption, ou presque.

" La compétition automobile a une valeur unique et y contribue. C'est pour cela que j'y crois, comme nous croyons en un certain nombre d'activités marketing, à ceci près qu'il s'agit de sport et que c'est un noyau dur pour la technologie, […], on veut une histoire claire pour laquelle un client devrait s'intéresser à notre marque et à notre produit. Et je crois que ce que nous avons dans notre ADN, dans notre histoire et dans notre héritage, compte dans une certaine mesure beaucoup plus qu'autre chose ", précise Cyril Abiteboul à ce sujet.

Très actif dans l’élaboration des nouvelles règles, il serait malheureux de voir Renault quitter la scène sportive alors que la Formule 1 a fait un pas dans son sens. Le budget plafonné doit notamment permettre aux équipes de limiter les dépenses, tandis que plusieurs mesures ont été adoptées pour assurer un meilleur rapport de force entre les écuries. Le Losange confirme sa satisfaction à l’égard de la direction prise par la discipline.

" Selon moi, [avec la nouvelle réglementation] c'est un bien meilleur business model ", confirme le Directeur de Renault Sport Racing, toujours à l’attention de ce même média. " Ce que nous avons dépensé pour le moteur est vraiment insensé, et ça va enfin changer. Notre voix a finalement été entendue, car elle incarne peut-être le bon sens. Tout ceci va dans la bonne direction pour ceux qui sont déjà engagés en F1, j'en ai l'intime conviction. "

Avec un avenir en Formule 1 assuré, Renault se projette vers 2021 et surtout 2022, où la partie technique des nouvelles sera déployée. Une opportunité à laquelle le Losange se prépare depuis 2015, avec toutefois deux coups d’arrêts reçus successivement ces derniers mois. Une saison 2019 délicate a d’abord poussé l’écurie française à se restructurer, laissant à penser qu’il s’agit d’un recul pour mieux sauter. Mais le départ annoncé ce mois-ci de Daniel Ricciardo a jeté un froid sur le projet. Renault n’a pas caché sa déception après avoir fait part de sa volonté de construire l’équipe autour de l’australien, qui s’était comporté en vrai leader tout au long de la pénible année 2019.

" Je suis un peu déçu car je ne crois pas que l'on puisse construire quoi que ce soit sans stabilité ", reconnaît Cyril Abiteboul. " Cela vaut pour les pilotes, mais franchement c'est vrai aussi pour le reste de l'entreprise. Je suis un peu surpris par l'activisme de deux équipes en particulier, qui ont en quelque sorte poussé Daniel à précipiter la décision. "

Pour autant, le Losange ne se laisse pas abattre. Il n’est pas question de se précipiter pour choisir le futur coéquipier d’Esteban Ocon. Mieux, un pilote de haut calibre est envisagé, avec non seulement Fernando Alonso, mais aussi Sebastian Vettel qui pourrait finalement faire partie de la short-list de la marque de Boulogne-Billancourt. La décision finale n’est cependant pas attendue avant plusieurs mois, de l’aveu même de Cyril Abiteboul.

" Notre position est davantage celle de prendre le temps pour être bien informés, pour nous assurer de prendre la bonne décision, car la prochaine concernant les pilotes sera probablement importante et celui qui nous rejoindra pour 2021 restera vraisemblablement pour 2022 ", explique-t-il. " Je pense que le premier domino est tombé pour les pilotes. Je m'attends à ce qu'un autre tombe peut-être, mais pas avant un certain nombre de mois. Nous considérons que nous ferons partie de ce deuxième mouvement, et qu'il n'y aura rien entre les deux. "

La situation de Renault semble aujourd’hui plus claire, en tout cas aux yeux du grand public, en attendant éventuellement d’en savoir plus d’ici la fin de cette semaine. La Formule 1 resterait donc bien au programme de la marque, et il faut désormais s’atteler à construire un duo à la hauteur des ambitions de 2022. Réaliser de solides campagnes 2020 et 2021 paraît à ce titre indispensable pour renforcer la crédibilité du programme et ainsi s’assurer d’attirer les meilleurs au sein de l’écurie. Demain c’est donc définitivement déjà aujourd’hui.
ScrollUp
Scrolldown
Commentaires
26 Mai 2020 - 00:24
A 23h12 il n y a plus de fans RF1  en mode veille tout le monde dort ou honore sa douce c est selon  

26 Mai 2020 - 03:39
@lulu79
ca y est j ai fini d honorer ma douce il est 3h39 , suis rincé je vais faire dodo .....
26 Mai 2020 - 00:24
Cool 
26 Mai 2020 - 09:22
Attendons donc en espérant une bonne nouvelle !
26 Mai 2020 - 09:46

De l’huile dans les rouages

Plan auto: une prime à risque

Muriel Motte
26 mai 2020 à 06h00

Le bonus écologique et prime à la casse feront partie des instruments pour ranimer la demande, alors que les stocks s’accumulent. Avec quelle efficacité au-delà du très court terme ?


Les faits. Emmanuel Macron présente ce mardi le plan de soutien de l’Etat au secteur automobile, en contrepartie d’engagements sur l’investissement et l’emploi en France. Le gouvernement promet des « mesures fortes » pour aider l’un des secteurs particulièrement affecté par le confinement. Les ventes de voitures ont chuté de près de 90% le mois dernier.

« Nous ne sommes pas particulièrement demandeurs de mesures qui conduiraient à tordre le marché et qui, à la fin, seraient néfastes pour l’industrie à moyen terme ». Ainsi parlait il y a deux semaines Jean-Philippe Imparato, le directeur de la marque Peugeot, interrogé sur d’éventuels dispositifs d’incitation à l’achat de voitures, pour relancer ce secteur sinistré. Certains attendent comme le messie les annonces d’Emmanuel Macron sur le sujet. Il n’empêche : « A l’exception du soutien à la transition énergétique, qui est normal (...), évitons les mesures qui conduisent à la fin à droguer un marché, qui de toute façon le paye », estime le patron de la marque au lion.

Alors que le confinement a fait s’effondrer de près de 90 % les ventes de voitures en France en avril, le plan présenté ce mardi par le Président traitera les questions de souveraineté industrielle, de transition vers les véhicules propres, ainsi que de la préservation de la compétitivité de la filière automobile, a prévenu l’entourage du chef de l’Etat. In fine, ce vaste dispositif sera surtout l’occasion « de faciliter l’achat de véhicules électriques par tous les Français » et « d’aider encore davantage les Français, y compris les plus modestes, à changer de voiture pour passer à un véhicule plus propre », a souligné dimanche la ministre des Transports, Élisabeth Borne.

Chéquier. En sortant le chéquier, l’Etat espère pouvoir faire d’une pierre deux coups : éviter l’accumulation de faillites et de restructurations, tout en verdissant les transports. A côté d’un bonus écologique réévalué – il pourrait passer de 6 000 à 8 000 euros pour un véhicule tout-électrique –, la bonne vieille prime à la casse, transformée en « prime à la conversion », sera vraisemblablement mise à contribution.

Elle existe déjà : le gouvernement en a financé près de 350 300 l’an dernier ( 38 % en un an), nettoyant petit à petit l’Hexagone de ses voitures les plus polluantes. Le Centre national des professions automobiles (CNPA) a plaidé pour qu’elle soit, cette fois, plus largement ouverte à l’achat des voitures d’occasion et des véhicules thermiques les plus récents, et donc les plus propres.

En matière de prime, Jean-Philippe Imparato a, lui, en tête le souvenir de celle de 2008. « On l’a tous payé en 2011 », dit-il. A l’époque, pour soutenir un secteur automobile éreinté par le choc économique post-crise des subprimes, un chèque de 1 000 euros est offert lors de l’achat d’un véhicule neuf peu polluant, contre la reprise d’une voiture de plus de 10 ans. La « Sarkozyette » s’ajoute au bonus écologique mais comme souvent, les bonnes choses prennent fin, en l’occurrence le 30 décembre 2010. L’année suivante, les immatriculations reculent de 8,5 % chez Renault et de 7,7 % chez Peugeot...

Ce fut aussi le cas lors des précédentes « Balladurette » (1994-1995) et « Juppette » (1995-1996). Plus d’un million et demi d’automobilistes en ont alors profité pour changer de voiture mais, dès que la carotte financière a disparu, la rechute des ventes s’est mesurée à deux chiffres. Il a même de nouveau fallu recourir à des mesures de chômage technique dans les usines françaises.

Les constructeurs ont d’autres raisons de ne pas tous apprécier la prime à la casse. « C’est un dispositif qui pousse les consommateurs vers les petites voitures, ce qui revient à encourager l’achat de véhicules où il y a très peu de marges et peu de rentrées de TVA », soulignait Lionel French-Keogh, directeur général de Hyundai Motor France, dans les colonnes de La Tribune le mois dernier.

«Si les voitures thermiques peu émettrices de CO2 sont concernées, ce ne sera pas le meilleur moyen pour soutenir l’activité en France: Peugeot et Renault ont largement délocalisé l’assemblage de leurs petits modèles. On risque surtout d’assister à une poussée des importations» 

« D’un point de vue industriel, la prime à la casse a peu d’intérêt, alors qu’elle coûte cher aux finances publiques [820 millions d’euros l’an dernier]. Elle ne fait que modifier le calendrier des achats, tout en orientant la demande vers les plus petits véhicules », confirme Bernard Jullien, économiste du secteur. « Par ailleurs, si les voitures thermiques peu émettrices de CO2 sont concernées par les nouvelles mesures, ce ne sera pas le meilleur moyen pour soutenir l’activité en France : Peugeot et Renault ont largement délocalisé l’assemblage de leurs petits modèles. En Turquie et en Slovénie pour la Twingo et la Clio ; en République Tchèque, en Slovaquie et au Maroc pour les petites Peugeot et Citroën. On risque surtout d’assister à une poussée des importations », poursuit-il.

Invendus. Cela n’arrivera pas tant que le stock d’invendus accumulé chez les concessionnaires ne sera pas écoulé. Le CNPA l’estime à 10 milliards d’euros en valeur, composé à plus de 90 % de voitures thermiques, ce qui explique ses revendications d’une prime élargie à cette motorisation. « Toutes les semaines, les concessionnaires baissent leur prix. Si on veut relancer la machine, il faut purger les stocks », admet Bernard Jullien.

Et après ? Un coup de pouce à la demande ne fera une fois de plus que déformer la courbe des achats. Et ne suffira pas à régler tous les problèmes, tant s’en faut. L’économiste estime qu’un retrait d’un point du PIB fait reculer de quatre points l’activité du secteur automobile. L’ampleur de la récession française cette année (-8 % attendus à ce stade par Bercy) annonce ainsi potentiellement un effondrement de 35 % à 40 % pour la filière, ce qui implique forcément des mesures structurelles.

C’est ce que s’apprête à détailler Renault. Etre champion européen de la voiture électrique ne suffit pas. Le groupe a annoncé 2 milliards d’euros d’économies sur trois ans afin d’alléger ses coûts de production de 20 %. La fermeture de plusieurs petits sites (Caudan, Choisy-le-Roi, Dieppe) ainsi que la reconversion progressive de l’usine de montage de Flins sont au cœur des discussions. Un nouveau traumatisme pour un groupe déjà très.

Il y a deux ans, Carlos Tavarès, le président du directoire de PSA, expliquait que le secteur automobile serait soumis « jusqu’en 2030 à une période extrêmement chaotique, plein de risques et d’opportunités typiquement darwiniennes ». Une perspective stimulante pour cet obsédé de la performance, qui n’a pas attendu les primes à la casse pour remettre son groupe d’aplomb.
26 Mai 2020 - 11:02
Pour l avenir à  court terme il faut accepter que l électrique ,  les hybrides  rechargeables , les diesels blue , les essences modernes cohabitent .

Chacun ayant des plages d utilisations spécifiques  .

Par contre les grands centres urbains peuvent imposer le tout électrique  sur leur territoire  pour tous les véhicules qui y circulent en permanence .

La palette de véhicules neufs  actuellement disponible couvre bien des besoins ,ils sont tous issus de mises en conformité de normes emises par l UE .
,les malus sur les petits moteurs Essence dernière  génération sont un non sens et ils paralysent et disqualifient les efforts consentis  par les constructeurs , c est une gabegie financière pareil comportement 

L UE est coupable dans ce schéma économique c est une cata , les consommateurs  sont déroutés déboussolés  .

26 Mai 2020 - 11:19
@lulu79
L’UE n’a rien à voir là dedans.
Ce n’est l’UE qui interdit la circulation des véhicules thermique à une échéance inférieure à 20 ans.
26 Mai 2020 - 11:20
@Mateodu13
Tout comme ce n’est pas l’UE qui compte interdire la circulation des véhicules thermiques dans les principales agglomérations dans les 10 ans 
26 Mai 2020 - 12:22
L UE depuis des années a pondu des directives des normes contraignantes pour la mise au point des moteurs au nom de la transition  énergétique  ce qui au départ est une bonne initiative devient finalement un problème car il y a de fortes contradictions dans l empilement de toutes ces règles mais eux  les constructeurs sont dans l obligation de s y conformer  .

Oui Les directives finissent par être contradictoires  au point de perturber le marché et les consommateurs  mais aussi entraîner les constructeurs dans une succession d investissements colossaux qui impactent  lourdement leur résultat financier .

Les constructeurs subissent cette frénésie sans être consultés  voir écoutés ..c est aberrant 

Toutes cette diversification  des normes pour les moteurs peuvent être utiles et justifiées  faut juste s abstenir d imposer des malus  c est une idiotie  administrative .

Seul les imposants moteurs très  énergivores devraient  être concernés , pas grave les acheteurs ont les moyens de payer .

Les modestes sportives devraient aussi être épargnées  Jusqu'aux  cylindrées de 2L ...

Ta boite subirait pendant des années   pareil matraquage de normes obligatoires  pour la mise au point de sa production qu elle finirait par s ecrouler...

Et toi chômeur au final .

Je n ai jamais cité  L UE intervenant pour la réglementation des thermiques en grande ville   mdr ....

Mais bon   faut se faire à  tout ...

26 Mai 2020 - 12:26
Renault va sortir ses modèles hybride au moment où on approche de la date buttoir à laquelle l'achat de ce type de véhicules seront interdit à la vente en 2030.
Donc en l'état, les véhicules futures hybride de Renault sont déjà obsolète. 

Donc acheter ces models en 2020 ça va encore avec 10 ans de ans nous,aïs des qu'on va s'approcher de 2025, on achètera une bagnole invendable. 
Merci encore à tous ces bouffons du gouvernement et de députés qui roulent gratuit avec chauffeur et qui n'ont donc aucune idée de la merde dans laquelle ils vont nous mettre, consommateur comme constructeur. 
On a pas fini de bouffer la merde avec toute cette bande de guignols. 

26 Mai 2020 - 12:30

Tiens le revoilà lui!

"Selon la Gazzetta dello Sport , Dmitry Mazepin est intéressé à acheter Renault de Formule 1 équipe . Il est possible que Renault soit forcé de dire au revoir à la branche F1 de l'équipe après la crise de la couronne. Ces informations sont également connues du milliardaire russe, qui semble voir sa chance de créer sa propre équipe. Dmitry Mazepin est le père de Nikita Mazepin, 21 ans, qui a disputé l'an dernier le Championnat d'Asie de Formule 3 dans lequel il a remporté une course. Cependant, le jeune pilote n'a pas encore assez de points de licence pour participer à la Formule 1, mais son père aimerait quand même le voir conduire en Formule 1."
26 Mai 2020 - 13:56
@E.T29
Réjouissons nous de voir des investisseurs s intéresser au rachat d écuries de F1.

Je viens de voir une itw de Jack Aitken qui avoue qu il s avait déjà en 2019 que Riccardo cherchait a partir.

Cela confirme que ce n était qu un choix par défaut et/ou que la mayonnaise n a pas pris avec ses employeurs.

L ancien pilote essayeur de Renault F1 ajoute que Alonso tourne autour de ce volant depuis 2019 et que a son avis ils n ont jamais eu l intention de titulariser un pilote de la filière, d ou son départ vers Williams fin 2019.
26 Mai 2020 - 14:13
@alonso130R
Je reste sur mon avis,Abitboul ne le prendra pas.


Concernant un rachat par ce milliardaire, c'est tout à fait plausible. 

 



26 Mai 2020 - 13:07
Renault veut passer au tout électrique en 2030 rien n’interdit les hybrides en 2030

Le plan d’aide à la filière tél qu’il est annoncé cette après-midi ne va servir à rien puisque s’il aide les électriques et hybrides rechargeables seront malgré tout trop chers et les concessionnaires se trouveront quand même avec des stocks de véhicules énormes sous le coude vu que ce sont principalement des véhicules thermiques 
26 Mai 2020 - 13:34
@yellowteapot

Exact, le plan d'aide ne fera rien pour résorber le parc de 400 000 véhicules en stock, essentiellement composé de véhicules thermiques.
L essentiel de ces invendus ne se trouve pas chez les concessionnaires mais sur les parkings des usines.

26 Mai 2020 - 14:13
Les constructeurs  se sont tous retrouvés  devant l obligation de faire des choix  parmi le foutoir des  directives 

Certains  ont choisis le tout electrique comme voie principale 

C est un choix douteux pour plein de raisons mais les pouvoirs publics en France enclenchent à fond 

Ceux qui ont hésite  à  trancher essayant de voir venir se retrouvent actuellement en porte à  faux .

Renault est au milieu du gué  au plus mauvais moment  ... on ne peut pas les condamner , c est vraiment  difficile pour tous les constructeurs  ces dernières années   aucun industriel de cette importance  ne devraient  se retrouver bombarder de la sorte .

Les mises au point des moteurs se font sur des années  et coûtent très cher  un dirigeant de Peugeot protestait vertement il y a quelques années  .....

Toyota  chapeau a  eux  ils ont prit à bras le corps la filière hybride très tôt  

26 Mai 2020 - 14:25
"La FIA crée une «hotline» pour signaler les tricheries en Formule 1"

Aveu de faiblesse mr Todt!
26 Mai 2020 - 14:43
Et pourquoi pas un numéro vert spécial "secret "mister Todt! Pffff!

26 Mai 2020 - 14:26

Les bateaux polluent plus que le trafic auto ! L'invention d'un nouveau monde serait : on pénalise financièrement les marchandises transportées par des bateaux fonctionnant au mazout (de suite, la Chine serait moins compétitive, et y délocaliser serait peu rentable) . A l'intérieur des continents, on met les camions sur des trains (j'ai vu hier que pour un cheval vapeur, le train peut transporter 5 fois plus de poids qu'un camion) ...

Les véhicules électriques ne sont valables, en l'état de la technologie actuelle, que pour un usage urbain (faible autonomie) . Le temps de recharge est trop long, les bornes (et les branchements) ne sont même pas standardisées, et le réseau de recharge est embryonnaire ... Au final, je ne pense pas me tromper en disant que les gens ne veulent pas des véhicules électriques. Il semble que le plan automobile qui va être annoncé pousse dans ce sens. C'est une faillite annoncée pour le futur !

Le secteur automobile est en pleine mutation vers de nouvelles technologies. Mais est-ce l'électrique qui va l'emporter ? Moi j'en doute, je pense que la piste de l'hydrogène n'est pas à négliger (même pour des moteurs thermiques)  . L'aide qui serait utile pour les constructeurs français, ce serait pour financer la recherche : ils auraient plus de chances d'être sur la bonne technologie, celle qui sera retenue à l'issue de la période de transition actuelle.
26 Mai 2020 - 15:07
@J-Alési

Effectivement, en l'état actuel, la propulsion électrique n'est pas la panacée.
Mais le réseau de bornes de recharges va se dévelopoer et d'autant plus rapidement que les ventes de véhicules électriques augmenteront.
Le choix des futurs acheteurs sera dicté par la règlementation, notamment en centres urbains.
Aujourd'hui, on parle de 20 ou 10 ans avant que les modes polluants ne soient interdits en ville mais je suis persuadé que ce délai sera réduit à 5 ans, poussée écologique oblige.
Le choix électrique/hydrogène n'est pas d'actualité. Aujourd'hui, il s'agit de choisir entre l'énergie propre, et seule l'électrique est disponible et l'énergie fossile, hybride, rechargeable ou autre.
Les Scandinaves ont ouvert le bal des interdictions, si Hidalgo est élue, Paris y passera sous 5 ans.
Le choix raisonnable semble, pour l'instant, étre une Zoe pour la ville et les transports en commun pour les longues distances.
Le Coronavirus n'a pas tué le réchauffement climatique no la pollution urbaine.
La vie de la F1 est conditionnée à ces choix.

26 Mai 2020 - 15:39
Pour info Renault propose 2 semaines en tout soit par ex 1 1 ou 2 en location véhicule thermique équivalent (Clio probablement) à la place de la Zoe pour partir en vacances zen
26 Mai 2020 - 15:49
@Mateodu13

Ça doit leur donner du baume au cœur aux futurs licenciés de chez McLaren de voir que les économies de salaires serviront à financer le salaire de Ricciardo qui gagnera plus en 1 an que eux n’ont gagné durant toute leur années de présence chez McLaren…
26 Mai 2020 - 15:51
@Mateodu13
Et même durant toute leur vie professionnelle 
26 Mai 2020 - 18:34
@Mateodu13
et les employés de Renault que vont ils penser lorsqu'ils seront licenciés pendant que De Meo touchera 8 millions d'euros par an ?
26 Mai 2020 - 19:17
@alonso130R,
C'est clair !

26 Mai 2020 - 19:22
@Mateodu13
70 salariés en section F1.

26 Mai 2020 - 19:30
@alonso130R
La différence entre un pilote et un capitaine d’industrie, c’est qu’il faut des compétences particulières pour être capitaine d’industrie. Quand tu vois qui sont les pilotes automobile, excusez-moi mais…
26 Mai 2020 - 20:12
@Mateodu13
C était prévu qu avec le plafonnement des budgets  il y aura des ajustements de personnels 

Merco ,Ferra  , Honda vont procéder à  des reclassements vers d autres services  pour  RB je ne sais pas  , RF1  non plus et pour les autres pas davantage chacun devra trouver des solutions .

MC L est juste le premier à  communiquer la dessus 

Le salaire des pilotes n influe pas .
vous avez vue les restrictions sur les heures d utilisations  des assistances en tout genre les personnels qui occupaient ces postes  bah plus de boulot .

Merci qui ? 

On ne peut pas applaudir d un cote le budget encadré  et se moquer de ses effets collatéraux  d un autre .

26 Mai 2020 - 16:42
C’est clair que si Ricciardo avait signé chez Ferrari ça aurait donné une image plutôt positive à Renault 

Dans le cas présent bof bof bof
26 Mai 2020 - 16:54
@yellowteapot

Concernant la gestion de carrière, Ricci ne fait pas mieux que Fernando.
Il était pilote de l'écurie n.2 ou n.3 avec Ferrari, il passe chez RF1 pour batailler pour les 4, 5 ou 6me place.
Et maintenant, il file chez McLaren qui resserre les budgets pour cause de non-vente de ses bolides de route.
Pour 2022, je lui suggère Williams.

26 Mai 2020 - 19:59
@Duduche
j espere que maclaren pensera finir de regler la facture de renault pour le moteur avant de payer riccharlot.....parce que il siffit pas de fanfaroner que ca va mieux ! finalement ont est pas certain que renault restera en f1 , mais ont est pas trop sur que maclaren restera aussi 
26 Mai 2020 - 17:18
1er volet du plan Macron : soutient de la demande afin de résorber le parc actuel des 400 à 500 000 véhicules invendus.
5 000 € d'aide à l'achat de véhicules électriques.
Sauf que ce parc (constructeurs et concessionnaires) est constitué à 95 % de véhicules thermiques/hybrides.

Gloups !

26 Mai 2020 - 17:39
@Duduche

C'est clair que le paquet est mis sur les aides à l'achat de véhicules électriques qui en veut ? Il veut aussi que la France soit le 1er producteur de véhicules électriques Pour l'instant, 40% de la valeur ajoutée vient des batterie ... chinoises !
Même en cumulant 7000 pour l'achat d'une zoé électrique neuve avec les 5000 de la prime à la conversion (si c'est possible)  ; et même si je fais moins de 25km par jours en moyenne, j'veux pas d'une électrique : le week-end, si je veux faire 200km j'veux pas louer une voiture thermique pour être tranquile !

26 Mai 2020 - 17:47
@J-Alési

Pour peu que, dans 2 ans, ce soit la solution hydrogène qui s'avère être la meilleure solution, ils vont nous refaire le coup du diesel.  
26 Mai 2020 - 19:34
@J-Alési
Mais si,avec Macron tout est possible !
Notre Dame sera rebâtie en 5 ans !
Dans 5 ans nous aurons tous une voiture électrique dans nos Garage !
Et pis c'est tout!

26 Mai 2020 - 20:11
Dans 3 ans les électriques coûteront peut-être 5000 euros de moins avec des électriques de la taille d’une leaf mais sexyes (autant la Zoé est (plutôt) jolie autant la leaf n’a pas du tout un physique facile)
26 Mai 2020 - 20:13
26 Mai 2020 - 20:23
Macron ne connait rien au marché  automobile 
Pas plus qu au domaine de la santé publique ,  pas plus que ...

C est Jupiter  il se mêle de tout et nous plante .

Les primes peuvent être utiles "la zoé" c est une niche pour les bobos des villes  , c est les aides au x famille s qu il  faut privilégier  .dans un but bien précis : 

"Pour écouler les invendus thermique  " , au final encore une grosse gabegie budgétaire   , on a l habitude .

Les professionnels  n ont certainement  pas eu leur mot à  dire .

26 Mai 2020 - 21:48
Si le Cyril a besoin de répéter tous les 2 jours que la F1 chez RNO a de l'avenir, et que financièreent c'est rentable, c'est peut-être qu'il a très chaud aux fesses et que ses patrons ne sont pas convaincus du tout. Je vais pas le plaindre, mais ce serait dommage qu'ils partent.

Ceci étant dit, le thermique n'a aucun avenir, c'est certain. Pour respecter les 1.5 ou 2 degrés à la fin du siècle, le Francais moyen de l'age de mes petits enfants aura droit à 300 Kg de Co2 par an en 2050. C'est même pas 2 pleins de mon Scenic DIesel. 
26 Mai 2020 - 22:45
@Tournevis
Il ne devrait pas y avoir de licenciement sec chez Renault ni de PDV.

La situation semble moins critique qu'en 2013.

https://www.lefigaro.fr/conjoncture/renault-s-apprete-a-supprimer-5000-postes-20200526

On va voir ce qui se passe vendredi puis à l'arrivée de De Meo, mais pour moi un retrait pur et simple serait une très mauvaise surprise alors que c'est pas la pire crise traversée de Renault.

Le fait que le programme F1 de Renault ne soit pas remonté dans les fusibles du projet d'économie du groupe me fait dire qu'il est passé entre les gouttes au moins en attendant une éventuelle réorganisation marketing.



26 Mai 2020 - 23:26

Le patron de AMG Mercedes devient le patron de Aston Martin. Je vois bien la fin de Mercedes en f1 d'ici peu. Avec Toto Wolf à la tête d'Aston Martin F1. 
https://fr.motor1.com/news/425246/ancien-patron-mercedes-amg-aston-martin/
27 Mai 2020 - 02:00
Avec la Clio 5 E-tech ça communique pas mal sur son échange avec la Formule 1 on peut donc supposer que la Formule 1 reste un outil marketing de premier choix et qu'en ces temps c'est pas négligeable en tout cas dans l’immédiat.

La chance c'est que le règlement va changer, le budget restreint arrive et ils comptent même mettre des pénalités de développement pour les meilleurs équipes.
C'est peut être ça qui va sauver le projet de Renault en Formule 1.
27 Mai 2020 - 02:06
Puis il y a le cas de DP WORLD si Abiteboul est pas trop mauvais il peut essayer via ce sponsor et d'autres de faire financer pratiquement intégralement la saison avec les budgets capés qui réglerait le problème.

Un peut à la manière de Marlboro chez Ferrari ou Mercedes avec McLaren.

Maintenant reste à voir si dp world a pris cher avec cette crise......
27 Mai 2020 - 02:55
Le problème  de la présence  de RF1  en F1 ne se poserait même  pas si les résultats en piste avaient été beaucoup plus convaincants en 2019 .

Et de plus ils auraient aussi pu prolonger Riccia  les doigts dans le nez. 

Eh non rien de tout cela au tableau de chasse   Pour l instant c est toujours l attente , les nouveaux dirigeants  vont ils poser un ultimatum  ?

Renault est en F1  pour le marketing  nous sommes bien d accord .

N encaissez aucun resultat significatif  ce n est pas très enthousiasmant  : un podium , un rapproché avec les cadors, juste  un petit quelque chose à  se mettre sous la dent 
...

27 Mai 2020 - 05:25
@lulu79
pas sur  !!  tu sais regarde meme mercedes c est poser la question de rester ou pas . meme ferrari , en fait ont as un peu l impression que tout le monde en as un peu marre de ces moteurs usine a gaz . un bon gros v10 atmo , une bonne boite 4 roues , un volant des ailerons ,ravitaillement en course et que le meilleurs gagne 
27 Mai 2020 - 10:33
@lulu79
Pas du tout… ce sont des décisions de long terme plus ou moins stratégiques et qui n'ont rien à voir avec les résultats, sauf et c'est même pas sur, a être catastrophique ce qui est très loin d'être le cas pour Renault.
27 Mai 2020 - 11:58
@Gremlin
La présence de RF1  certes pas question de la remettre en cause 

L interrogation vient sur la lisibilité  de l image 

Pour Renault difficile de quantifier l importance des retombées  mondiales .

Faut arrêter de croire que Renault peut jouir du même prestige que Merco ou Ferra ou RB 

L absence de résultats positifs pour l instant c est toujours d actualité. 

La notoriété s acquiert majoritairement a  coup de résultat s positifs 

Croire autre chose c est un peu se bercer d illusions .

C est  l équivalent de croire qu un top pilote dans une voiture moyenne va faire des miracles 

Bonne journée  
27 Mai 2020 - 13:12
@lulu79

Pas d'accord, Lulu.
Comme expliqué par @Gremlin, les décisions, pour les constructeurs, de s'investir en F1 est indépendante des résultats.
Il s'agit de plans marketing visant à assurer la visibilité de la marque dans un environnement sportif tourné vers la propulsion thermique.
C'est bien là le problème actuel. À court ou moyen terme, poussés d'une part par leurs programmes d'économie et, d'autre part par le passage à l'électrique, les constructeurs vont quitter la F1, quitte à s'investir en FE.
La preuve de l'indépendance vis à vis des résultats, c'est que Daimler/Mercedes quittera la F1 malgré une hégémonie de plusieurs années.
Seul Ferrari restera une énigme.
Pour Renault, attendons la fin de semaine pour en savoir plus mais son retrait est inéluctable. Reste à savoir quand.
Et nous, il ne nous restera que les yeux pour pleurer.

27 Mai 2020 - 14:09
@Duduche
Sauf que Toto ne s est pas caché  pour dire au moins une fois que la F1  depuis l hybride leur avait rendu au centuple les sommes que le groupe a investi .

Vous ne voulez pas saisir la nuance et pourtant elle est de taille .

Bon  pour ne pas décourager les autres le groupe Mercedes Daimler ne se répand pas non plus quotidiennement Dans les médias sur ses résultats pharaoniques ,   ceux qui causent le plus ne sont pas ceux à qui cela rapportent  le plus .

A nos âges  nous devrions tous   savoir cela 
27 Mai 2020 - 09:14
On dit aux constructeurs français de produire des véhicules propres en France, mais qui est leader dans le domaine des batteries ?
La Chine non ? 
C'est cool une voiture propre avec une empreintes carbone equivente au thermique. Une nouvelle ère sans reprendre le contrôle de sa souveraineté économique n'aurait pas de sens. 
D'ailleurs, je me pose la question de savoir où est le sens dans la politique industrielle de la France. 
C'est simple, y en as pas, c'est devenu un pays de bureaucrate. 
27 Mai 2020 - 09:54
@johnnybigood
si en f1 ont fait 300 km avec 100litres et 1000 chevaux ,avec 100 chevaux ont pourais faire 3000 km et 10 litres ? non 
27 Mai 2020 - 10:02
@johnnybigood

A partir de quand tu le dates le "c'est devenu un pays de bureaucrate", car moi à 46 piges je n'ai connu que ça 

27 Mai 2020 - 10:07
@sunset40
ça fait justement 46 ans 
27 Mai 2020 - 10:54
@johnnybigood
La seule énergie qui soit propre pour les véhicules est l’hydrogène, tout le reste n’est que du marketing. Et à ceux qui me disent que l’hydrogène demande beaucoup d’énergie pour être produite, je répond : le nucléaire  est une énergie non polluante.
27 Mai 2020 - 11:01
@Mateodu13
Mais Renault a été sommée de participer financièrement à la co-entreprise crée par Total & Peugeot dans les batteries électriques.

27 Mai 2020 - 13:39
@Mateodu13
"Aujourd'hui, la quasi totalité (96 %) de l'hydrogène produit dans le monde l'est par vaporeformage. Une technique polluante puisqu'elle repose sur l'utilisation de produits pétroliers extraits du sol, qui dégagent des gaz nocifs et du CO2 en grande quantité dans l'atmosphère lors de l'opération de reformage pour l'obtention de l'hydrogène."
27 Mai 2020 - 18:36
@johnnybigood

Pour l'instant tu as raison pour les batteries en provenance d'Asie, mais c'est en cours de changement avec un financement massif Européen assuré:
https://www.vie-publique.fr/en-bref/273107-vehicule-electrique-un-projet-europeen-pour-la-production-de-batteries
Quand Mateodu13 te parle de Total, il devrait en fait parler de Saft filiale de Total qui anticipe depuis belle lurette la décarbonation de son chiffre d'affaire et donc la diversification de ses activités.
27 Mai 2020 - 11:07
Renault s’apprête à supprimer 5000 postes
EXCLUSIF - Le constructeur automobile a par ailleurs donné des gages sur le maintien dans l’Hexagone d’activités à valeur ajoutée.

Vendredi, le plan d’économies de 2 milliards d’euros présenté par la direction de Renault s’accompagnera, selon nos informations, d’un plan de suppressions de 5 000  postes d’ici à 2024. Comme toujours lorsque le Losange taille dans les effectifs, les licenciements secs ne font pas partie du scénario. Ce plan de réduction d’effectifs privilégiera le non-remplacement de salariés partant en retraite. Le groupe va éviter de recourir à un plan de départs volontaires coûteux et mal ciblé. Le coup de serpe sera moins aigu que celui donné en 2013. À l’époque, 7 500 postes avaient été supprimés, soit 17 % des effectifs.

Le gouvernement « intransigeant sur la préservation des sites de Renault en France », selon Édouard Philippe, ne s’est pas opposé à cette restructuration. Mardi matin, le président du conseil d’administration de Renault, Jean-Dominique Senard, s’est entretenu avec le président de la République sur les mesures d’accompagnement de cette réorganisation industrielle. Renault a donné des gages sur le maintien en France d’activités à valeur ajoutée comme l’assemblage, à Cléon, d’un nouveau moteur électrique destiné aux trois partenaires de l’Alliance, Renault, Nissan et Mitsubishi, mais aussi le rapatriement à Douai de l’assemblage de véhicules qui avait lieu hors de France.

Renault pourrait aussi entamer une négociation avec les partenaires sociaux pour maintenir le télétravail expérimenté pendant la crise. Ce serait le cas au Technocentre de Guyancourt dans les Yvelines. Le centre de recherche et de développement rassemble près de 12 000 personnes, qui participent à la conception des nouveaux véhicules pour les marques Renault, Dacia et ­Renault Samsung Motors, sur 150  hectares au sein de l’agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines. Renault pourrait réduire ses coûts et valoriser les espaces de travail libérés grâce au télétravail, un peu à la manière de PSA, qui a décidé d’entamer une négociation avec les syndicats pour généraliser le travail à distance pour toutes les fonctions support partout dans le monde.

[b]Pressions du président[/b]

Les projets de fermetures de sites à Choisy, Dieppe et Caudan seront détaillés. Renault cherche un repreneur pour la Fonderie de Bretagne (370 salariés) à Caudan (Morbihan), qui produit des pièces de fonderie brutes et usinées pour l’industrie automobile. Depuis plusieurs jours, l’usine est bloquée par un mouvement social à la suite de l’appel de la CGT. Les dirigeants de Renault devraient également préciser le projet de reconversion de l’usine de Flins, qui pourrait être dédiée à des activités de recyclage.

Quant au site de Maubeuge, dont une partie de l’activité devait être transférée à Douai, il fera l’objet lundi d’une table ronde réunissant syndicats et élus et direction, à la demande du président de la République. Ce dernier a d’ailleurs publiquement réclamé mardi que « l’ensemble des salariés (des sites) de Maubeuge et de Douai puissent avoir toutes les garanties sur leur avenir » au sein du groupe.

Le prêt de 5 milliards d’euros garanti par l’État promis au constructeur « ne saurait être consenti avant que ces discussions aboutissent », a-t-il prévenu lors de sa visite de l’usine Valeo d’Etaples.

Le Figaro du Mer. 27 mai 2020
27 Mai 2020 - 11:18
@Mateodu13

Ben c'est pas mal tout ça si c'est effectivement comme ça que ça va se passer...
Quand à Ricciardo qui quitte le navire, ce n'est pas plus mal. Occon sera parfait si on lui donne un rôle de leader, j'y crois à ce bonhomme...

27 Mai 2020 - 12:20
@mathusalem
Moi aussi je crois dans ce garçon. 
Je pense que Mercedes a commis une erreur en le laissant quitter leur giron.

Ricciardo finalement se venue chez Renault étai trop tôt, tôt chère au regard du statut du programme.
27 Mai 2020 - 13:41
@mathusalem
Si dans 2 ans Ocon retourne chez Mercedes, je sens que certains vont encore mal le vivre.
27 Mai 2020 - 15:46
@alonso130R
Dans 2 ans, rien ne dit que Mercedes sera encore en Formule 1 en tant que constructeur.
27 Mai 2020 - 17:04
@Mateodu13,
De toute façon on peut considérer que toutes les écuries peuvent quitter la F1 ,TANT QUE les accords concorde ne sont pas ratifiés.

27 Mai 2020 - 20:11
@Mateodu13
et Renault non plus !
27 Mai 2020 - 12:33

Le plafond budgétaire mènera avant tout à une réduction des effectifs

Le gel du développement des moteurs réduira les coûts 
La standardisation de certains éléments (aéro & mécaniques) des F1 participeront à un resserrement du plateau de F1

https://fr.motorsport.com/f1/news/-nouveau-reglement-changement-avenir-fonctionnement/4797093/
27 Mai 2020 - 14:37
@Mateodu13

Par rapport au plafond budgétaire, j'imagine les top team procéder à des "reclassements" vers d'autres branches de ces groupes (avec possibilité de triche jusqu'aux premières dénonciations à la hotline de la FIA) . Pour Renault dont le budget est proche du plafond, ça change pas grand chose.

Sachant qu'il y aura une nouvelle motorisation en 2025, Viry serait bien avisée de ne pas réduire ses dépenses pour être au top avec les prochains moteurs (les autres ne vont pas baisser leurs efforts, et basculer leurs ressources vers la future règlementation) .
Quand à la standardisation et les pièces open source, ça ne concerne que des pièces qui ne participent pas à la performance (comme la forme d'une pédale de frein) .

Si le plafond budgétaire n'est pas détourné, et s'il y a une meilleure redistribution des revenus, oui on devrait assister à un resserrement de la grille.
27 Mai 2020 - 15:45
@J-Alési
McLaren - que d’aucuns considèrent comme un top team - licencie 1.200 personnes.
Pour le reclassement en interne, il faudra repasser. À mon avis elle ne sera pas la seule à licencier du monde.
27 Mai 2020 - 16:04
"Si le plafond budgétaire de 145 millions de dollars doit être introduit en 2021, Red Bull devra réduire les effectifs de l' équipe de Formule 1 . Les centaines de personnes ne peuvent plus toutes être payées, mais le chef d'équipe Christian Horner veut faire tout ce qu'il peut pour atténuer les souffrances. Il espère offrir aux gens de nouveaux postes."Red Bull a une branche croissante de la société avec Advanced Technologies. Avec cela, nous avons bien sûr développé et construit l'Aston Martin Valkyrie en plus d'autres projets technologiques, et c'est agréable à voir", a déclaré Horner lors d'une conversation avec The Race. .C'est dans ces autres départements qu'il espère pouvoir délocaliser du personnel: "Notre personnel est notre atout le plus précieux et nous espérons le protéger. "
Bin voilà, une discipline en parallèle et le tour est jouer!Merco et Ferrari feront la même chose !Pipeau ce budget, c'est bon pour les naïfs !

27 Mai 2020 - 17:42
@E.T29
Les équipes vont elles essayer de tricher probablement mais ça ne veut pas dire qu’elle pourrons faire ce qu’elles veulent.
Lorsque la fermeture du mois d’août a été instaurée j’entendais les mêmes critiques, depuis ca c’est institutionnalisé et c’est globalement respecté.
Je pense qu’il en ira de même avec ce plafond, il faudra un peu de temps pour que ça tourne raisonnablement, mais l’alternative que avez l’air de vouloir conduisait à une impasse économique et sportive.
27 Mai 2020 - 16:50
@Mateodu13

McLaren n'est plus un top team depuis plusieurs
saisons. Ce n'est pas un grand constructeur, je ne connais pas la
situation du groupe, mais j'imagine qu'ils sont plus fragiles face à la
crise et donc ils pris une mesure radicale : 1/4 des effectifs du
constructeur en moins. Mais ça ne concerne pas la F1 : on parle de
seulement 70 employés en moins pour l'écurie.

ça n'augure rien de ce que vont faire les top team. Comme le souligne ET29, ce sont des reclassement internes qui sont évoqués (avec le risque de triche que Prost partage) .
27 Mai 2020 - 17:06

La conférence de l'alliance a eu lieu (et doit se traduire par les plans des différentes marques du groupe). ça devrait suivre les directions annoncées en janvier : https://www.lesechos.fr/industrie-services/automobile/lalliance-renault-nissan-annonce-une-reforme-de-son-organisation-1167781

L'idée est de renforcer les synergies possibles entre les marques. On peut noter que jusqu'à maintenant, il y avait des investissement croisés comme pour électrique et l'hybride (Renault et Nissan ne partageait pas cela en commun) . J'imagine qu'il y a un fort potentiel d'économies à ce niveau là.
On peut noter que Senard rompt avec la logique de la course au volume lancée par Ghosn pour une course à la rentabilité.

Je ne pense pas que la crise soit si profonde que ça : j'imagine l'alliance retrouver la rentabilité dès 2022 sans forcément fermer des usines à tout va. Nissan semble quand même en voie d'annoncer des coupes massives d'effectif... à suivre.

27 Mai 2020 - 18:01
Un petit hommage aux astronautes qui vont pauser leurs culs en haut de la fusée ce soir.
Bien sûr les risques sont calculés,même pour une première, n'empêche ces gars  en ont dans le calbute!
27 Mai 2020 - 18:34
"Abiteboul après avoir vu le salaire de Verstappen: "Je ne pense pas que ce soit juste"
27 Mai 2020 - 20:13
@E.T29
A l'époque, Briatore avait prétendu la même chose à propos du salaire de Senna "trop payé" selon lui.
27 Mai 2020 - 20:16
@alonso130R
Ce qui est rare est cher! 

27 Mai 2020 - 20:46
@E.T29,
Attends un peu cyril, vettel sera en soldes -50%.

27 Mai 2020 - 18:41

La nouvelle règlementation moteur prévue pour 2025 me paraît bien tardive. Je me demande si Mercedes et/ou Honda et/ou Renault ne vont pas préférer se diriger vers la FE avant cette échéance. Avec les annonces de cette semaine, j'ai du mal à imaginer que le constructeur au losange se satisfasse d'un environnement "uniquement" hybride pour les cinq à dix prochaines années en F1. Je suis conscient que le marketing occupe une place fondamentale dans la présence de Renault en F1 mais capitaliser à l'échelle mondiale sur cette technologie me semble risqué.
Par contre, si la F1 met en avant la pile à combustible pour 2025 ...
27 Mai 2020 - 18:59

Programme européen provisoire de Formule 1 2020
 5 juillet - Autriche
 12 juillet - Autriche

 19 juillet - Hongrie

 2 août - Grande-Bretagne
 9 août - Grande-Bretagne

 
 16 août - Espagne

 30 août - Belgique

 6 septembre - Italie
27 Mai 2020 - 21:15
@E.T29
merci bouiller ont aurai pu faire gp france 28/6  et 5/7 a 8 clos .....et filer en autriche , pauvre france parfois .
27 Mai 2020 - 21:19
@raphynade26
D'acc avec toi,mais honnêtement,ce circuit ne me manquera pas.


27 Mai 2020 - 21:21
@E.T29
oui mais sur le principe
28 Mai 2020 - 08:12
@raphynade26
Non on ne pouvait Pas et boullier a expliqué pourquoi, trop de monde même à huis clos, l’état français n’en voulait pas idem pour les autres compétitions sportives d’ailleurs.
27 Mai 2020 - 19:13
Chandhok et l'avenir de Vettel: "Une année sabbatique ou une retraite"
Pas mieux!
27 Mai 2020 - 19:21
@E.T29
Ils doivent nous lire
27 Mai 2020 - 20:00
@RäikköE20 N°1 Bis
M'en fout ,j'veux juste sortir Lulu79 de son terrier !

27 Mai 2020 - 21:01
@E.T29
Pas de bol j ai flairé  la provoc , ...de justesse..
T as failli , réussir 
27 Mai 2020 - 21:17
@E.T29
vettel etait fan de prost , en fait il fait pareil , annee sabatique et 4 fois cdm
27 Mai 2020 - 21:19
@raphynade26
prost avait dis par contre que conduire la ferrari etait comme conduire un camion!
27 Mai 2020 - 20:36
Je ne vais faire mon Mariolotus mais pouvez-vous poster des articles en français SVP?
27 Mai 2020 - 20:49
@yellowteapot
Regarde le dessin, ça te donne déjà une idée de la forme du plancher arrière 2021.


27 Mai 2020 - 21:06
@yellowteapot
Tu blagues la  .....ton speudo 

Moi avec mon:" lulu 79 "cela sonne la France profonde 

 
27 Mai 2020 - 20:50
Oh ça pue le décollage spacex,il pleut!
Pour la sécu pas bon ça, hein lulu?
27 Mai 2020 - 21:25
Dis donc c'est épuré le tableau de bord,il  n'y a
plus de boutton,tout à l'écran

27 Mai 2020 - 21:40
je ne comprends pas trop l interet , pour moi ce sera vraiment interessant lorsqu on decolera comme un avion , que l on ira dans l espace et que l on reviendra comme la navette , la c est une fusee quoi , comme en 1968 , aucun interet vraiment
ScrollUp
Réagir à cet article
La monoplace française se montre, Fernando Alonso s'y intéresse
Clock15/09/2020
Le Losange n'a pas abandonné l'idée de fournir ses moteurs à une autre écurie
Clock09/09/2020
L'espagnol se prépare pour débuter sa nouvelle aventure
Clock08/09/2020
Le nouveau CEO croit au potentiel de la discipline pour promouvoir Alpine
Clock07/09/2020
L'annonce fait l'effet d'une bombe ce dimanche, le Losange ne va pas disparaître
Clock06/09/2020
L'actuelle écurie usine du Losange va s'appeler Alpine F1 Team
Clock06/09/2020
Grand Prix de Russie
Vendredi 25 Septembre

Essais Libres 1

10:00 - 11:30

Essais Libres 2

14:00 - 15:30

Samedi 26 Septembre

Essais Libres 3

11:00 - 12:00

Qualifications

14:00 - 15:00

Dimanche 27 Septembre

Course

13:10 - 15:10

Pseudo
Mot de passe
Inscription Mot de passe oublié ?
Brillante au Mugello, la Renault R.S.20... - lulu79 (il y a 6h)
@RäikköE20 n°1 bis Depuis plusieurs...
Message non-lu
Brillante au Mugello, la Renault R.S.20... - J-Alési (il y a 8h)
Piston a très probablement compris que l'on...
Message non-lu
Brillante au Mugello, la Renault R.S.20... - J-Alési (il y a 9h)
@RäikköE20 n°1 bis J'espère qu'il est en...
Message non-lu
Brillante au Mugello, la Renault R.S.20... - gilloug (il y a 12h)
@zack! Lorsque Raikkonen a rejoint Lotus, la...
Message non-lu
Brillante au Mugello, la Renault R.S.20... - AlpineV6T (il y a 13h)
@Gremlin Espérons que son nouveau job ne soit une...
Message non-lu
Brillante au Mugello, la Renault R.S.20... - Gremlin (il y a 14h)
@Gremlin "Il me semble qu'il avait dit" bien...
Message non-lu
Brillante au Mugello, la Renault R.S.20... - Gremlin (il y a 14h)
@gris Il me semble dit qu'il avait un nouveau job...
Message non-lu
Brillante au Mugello, la Renault R.S.20... - Mastersteph (il y a 14h)
@lulu79 Piston en avait marre que certains ici le...
Message non-lu
ScrollUp
Confidential-Renault
2006-2020
Tous droits réservés
La marque sportive du Groupe Renault signe une belle prestation d'ensemble
Clock20/09/2020
La marque sportive du Groupe Renault retransmet la 88e édition via son A470
Clock19/09/2020
Du potentiel à convertir pour la Mégane R.S. TCR EVO
Clock16/09/2020
La monoplace française se montre, Fernando Alonso s'y intéresse
Clock15/09/2020
Après avoir tout gagné en LMP2, place au LMP1 avant peut-être l'Hypercar ou le LMDh
Clock14/09/2020