Menu
Pronostics
Renault quitte la Formule E la tête haute
Un cinquième sacre et une ultime victoire avant de dire au revoir
Emmanuel - 16 Juillet 2018 22:31
Le double ePrix de New-York disputé ce week-end a non seulement marqué la fin de la saison 2017-2018 de Formule E, mais il a également sonné le glas de l’aventure de Renault dans la discipline. Le constructeur français disputait en effet son ultime meeting avant de laisser place à Nissan pour la prochaine campagne. Grand animateur du championnat et doté d’un impressionnant palmarès, Renault a fait honneur à son parcours en faisant vibrer une dernière fois ses supporters, par un final exceptionnel marqué par deux poles position, l’obtention du titre des pilotes samedi et d’une flamboyante victoire de Jean-Eric Vergne le dimanche. La firme de Boulogne-Billancourt s’est définitivement offerte la plus belle des sorties, pour un programme qui restera à jamais gravé dans son Histoire et celle de la discipline.

La Formule E s’apprête à vivre la saison prochaine une grande mutation avec l’apparition de la monoplace Gen2. Cette nouvelle ère se fera sans Renault, qui a décidé il y a plusieurs mois de se concentrer sur son engagement en Formule 1, laissant à Nissan le soin de poursuivre l’aventure. Le constructeur japonais aura fort à faire pour égaler son cousin français, qui a marqué de son empreinte la première phase du championnat, celle de la Gen1 autrement appelée Spark SRT_01E.


Pilier de sa stratégie produit, l’automobile électrique constitue pour Renault un enjeu industriel et économique majeur. Fidèle à son ADN très orienté sport automobile, c’est naturellement que le Losange s’est intéressé à la Formule E, lorsque celle-ci commençait à peine à dévoiler ses plans. Partenaire technique de la première saison (2014-2015), le Losange a accueilli à bras ouverts l’ouverture à la concurrence l’année suivante, afin de profiter de l’adversité pour démontrer sa supériorité dans le domaine des motorisations électriques.

Bien lui en a pris. Face à des constructeurs de renom tels que Audi, DS, Jaguar ou encore Mahindra, Renault s’est construit le plus beau des palmarès. Au cours des quatre années de présence, la firme de Boulogne-Billancourt est tout simplement la plus titrée, avec cinq couronnes décrochées. Dans le détail, le Losange compte 3 sacres des constructeurs (2014-2015, 2015-2016 et 2016-2017) pour 2 titres des pilotes (2015-2016 et 2017-2018). Son équipe usine e.Dams est à l’initiative pour quatre d’entre eux, contre un avec son client Techeetah. Cette dernière a par ailleurs décroché le statut de Vice-Champion des constructeurs lors de la dernière campagne 2017-2018.


Ces titres ont été obtenus grâce aux 20 victoires, 18 poles position, 11 meilleurs tours, 42 podiums et 1 321 points acquis lors des 45 courses disputées. Des chiffres à donner le tournis.

EquipesePrixTitresVictoiresPoles positionPodiumsMeilleurs toursPoints
Renault e.Dams45415142810903
Techeetah Formula E Team24154141418

Il y a bien sûr quelques regrets. Le plus tenace est sans aucun doute la perte du titre des pilotes lors de la saison 2016-2017. Avec 6 victoires en 12 courses, Sébastien Buemi avait toutes les cartes en main pour décrocher la timbale, mais un clash de date avec le Championnat du Monde WEC contraint le suisse à honorer son contrat avec Toyota et louper le double ePrix de New-York. Un zéro pointé sur deux courses aux conséquences très lourdes…

La dernière saison a également été plus difficile que les précédentes. Concentré sur la préparation de la nouvelle réglementation 2018-2019, Renault n’a pas fait évoluer sa technologie, contrairement à ses concurrents. Dépassée par les évènements, e.Dams n’a été que l’ombre d’elle-même, avec une modeste cinquième place finale. La grande surprise est toutefois venue de Techeetah, l’équipe cliente de Renault.


Très à l’aise dans l’exploitation du powertrain français, la structure chinoise s’est métamorphosée aux mains de Jean-Eric Vergne, pour accumuler victoires et poles position, dans un peloton extrêmement serré. Si Techeetah échoue au classement des constructeurs pour deux points, elle s’offre le titre des pilotes et renforce par la même occasion la réputation " client " de Renault, qui dépasse là les frontières de la Formule 1.

Plus que jamais, l’aventure Formule E aura été belle pour Renault. Pionnier, le Losange a fait de l’ère Gen1 la sienne, laissant une marque indélébile à un championnat plein d’avenir. Si l’on peut regretter l’absence de Renault pour les prochaines saisons, la firme française laisse à Nissan des bases solides. Au constructeur japonais de se montrer à la hauteur de son prédécesseur.

ScrollUp
Scrolldown
Commentaires

17 Juillet 2018

11:06

Bon ben clap de fin !

Très belle prestation de Renault.
Comme un professeur des écoles face à un très bon élève, j'aurais mis en appréciation "Pouvez faire mieux".

Renault a quitté le haut de tête de la Formule E, la tête haute.

Nissan va poursuivre l'aventure avec une concurrence beaucoup plus acharnée et surtout plus engagée dans les enseignes que cette première ère.

Ce sera difficile au cousin de faire beaucoup mieux, mais chaque victoire ou titre vaudra son pesant d'or.

17 Juillet 2018

16:40

Exact Captur !
Bravo Renault. Bravo aussi à Renault d'avoir été à l'origine de ce truc. Renault se retire à temps avec les lauriers, la concurrence va être bien plus terrible et huppée, et le constructeur n'aurait certainement pas mis les moyens nécessaires dans la recherche et le développement pour rester au top, mieux vaut donc se retirer dans ces conditions. C'est évidemment dommage et récurent à Renault d'ouvrir des portes et de laisser la place aux autres. C'est bien que Nissan prenne la relève. ça va être chaud pour le cousin aux yeux bridés. Et bravo Vergne.
ScrollUp
Réagir à cet article
Seuls les membres connectés peuvent participer aux commentaires.
Inscrivez vous gratuitement à notre zone membre !
Le français ne participera pas à l'aventure Nissan
Clock12/06/2018
Le suisse donne son avis sur la future monoplace propulsée par Nissan
Clock18/05/2018
L'ambassadeur du Losange va désormais se concentrer sur la Formule 1
Clock28/04/2018
La firme au Losange va défendre sa place de leader avec Techeetah
Clock15/03/2018
Après son triplé obtenu à Santiago, le Losange est attendu ce week-end
Clock02/03/2018
Le Losange confirme qu'il faut encore et toujours compter sur lui en Formule E
Clock04/02/2018
Grand Prix d'Allemagne
Vendredi 26 Juillet

Essais Libres 1

11:00 - 12:30

Essais Libres 2

15:00 - 16:30

Samedi 27 Juillet

Essais Libres 3

12:00 - 13:00

Qualifications

15:00 - 16:00

Dimanche 28 Juillet

Course

15:10 - 17:10

Pronostics
GT4 - Spa-Francorchamps
Samedi 27 Juillet
IMSA - Road America
Dimanche 4 Août
Pseudo
Mot de passe
Inscription Mot de passe oublié ?
McLaren toujours satisfait de sa... - Bridgestone (il y a 1h)
https://f1i.auto-moto.com/magazine/magazine-technique/technique-f1-fonctionne-suspension-dune-formule-1-1/ non...
Message non-lu
Vice-Champion de Formule E, Sébastien... - Captur (il y a 2h)
Un coup bas porté par la concurrence qui pourrait...
Message non-lu
Renault retrouve de la confiance après... - mariolotus (il y a 2h)
Je pense la même chose...
Message non-lu
McLaren toujours satisfait de sa... - yellowteapot (il y a 2h)
Ocon et ses agents activent juste des pistes et se...
Message non-lu
McLaren toujours satisfait de sa... - yellowteapot (il y a 2h)
@etoc Vous faites une affirmation (ocon remplace...
Message non-lu
McLaren toujours satisfait de sa... - nida (il y a 4h)
Lol et que va faire aston martin de plus que honda...
Message non-lu
Renault retrouve de la confiance après... - RenaultRE16 (il y a 4h)
Merci pour ces précisions à chacun. Pour en...
Message non-lu
McLaren toujours satisfait de sa... - E.T29 (il y a 6h)
Chez RP ça ne chôme pas,une nouvelle voiture...
Message non-lu
ScrollUp
Confidential-Renault
2006-2019
Tous droits réservés
Le suisse n'est pas passé loin de l'exploit | La politique a gâché l'année
Clock22/07/2019
Aiden Moffat a pu apporter beaucoup de données à son équipe
Clock19/07/2019
Une première pole position et deux podiums
Clock17/07/2019
En véritable leader, Daniel Ricciardo se montre positif
Clock16/07/2019
La formation franco-japonaise a su rebondir dans l'adversité
Clock15/07/2019