Menu
McLaren-Renault, une nouvelle ère pleine d'espérances
Deux noms mythiques associés
Emmanuel Laurent - 16 Septembre 2017 11:02
La saison prochaine, Renault Sport Racing évoluera avec trois écuries de pointe, suite à l’officialisation ce vendredi d’un accord de partenariat avec McLaren Racing. Cette nouvelle association est le fruit d’intenses négociations menées ces derniers jours, conséquence d’une relation détériorée entre l’écurie de Woking et Honda, son motoriste actuel. Désormais lié à Renault jusqu’en 2020, McLaren sera traité techniquement de la même façon que Red Bull, mais bénéficiera d’un soutien marketing du Losange, avec la volonté pour le constructeur français de s’afficher aux côtés de ce mythique nom. On parlera donc bien de McLaren-Renault dès 2018, à la différence des Red Bull-TAG Heuer actuellement en piste.

" L’alliance ne sera pas seulement technique et sportive : elle s’accompagnera également de bénéfices sur le plan du marketing et de la communication ", annonce Cyril Abiteboul, dans le communiqué de presse diffusé conjointement par Renault Sport Racing et McLaren Racing.

" Equiper McLaren, c’est une grosse décision, une vraie décision stratégique, pas juste un mouvement tactique pour essayer de gagner de l’argent ou d’avoir accès à un pilote. C’est aussi un choix marketing, McLaren est une marque prestigieuse et c’est une association qui n’avait jamais existé. Pourquoi pas le début d’une longue histoire. ", poursuit le français au micro de Canal +.

" A la base, ce n’était pas notre décision, c’est d’abord McLaren qui est venu vers nous ", renchérit de son côté Alain Prost, représentant de Renault Sport Formula One Team et ancien pilote McLaren. " Dans la stratégie que nous avons pour les années qui viennent, il y a eu beaucoup de négociations. Je suis très heureux que Renault ait fait ce choix. "

" En dehors de Ferrari, c’est vrai que c’est une marque incroyable, et c’est important pour Renault de s’associer avec une marque prestigieuse. C’est vrai que mon histoire avec McLaren peut aider en termes de relations, mais c’est la technique qui compte ", ajoute-t-il.


Renault va en effet avoir la pression, mais celle-ci sera sans aucun doute positive. En disposant de deux écuries au palmarès particulièrement étoffés, le Losange sera confronté à une très grande exigence, de quoi tirer sa propre structure usine vers le haut.

" Le travail est en cours à Viry, nous sommes même en avance par rapport à l’an dernier. On sait que le moteur sera au niveau des attentes. La performance est là, la fiabilité devrait être là. On a des raisons de penser que ce devrait être une association qui va bien fonctionner ", estime Cyril Abiteboul.

" On voudra éviter tout ce qu’on a vécu par le passé avec des critiques difficiles à accepter pour un constructeur. On espère des relations apaisées et constructives avec McLaren, aussi bien sur le plan technique que sur le plan marketing ", renchérit Alain Prost, en référence aux nombreuses critiques émises par Red Bull.

Fidèle à sa philosophie de motoriste, Renault promet une totale équité entre ses clients, même si ces derniers devront s’adapter aux exigences de Renault Sport Formula One Team, l’écurie usine du Losange.

" On aura vraiment une équité de traitement entre Red Bull, Renault et McLaren. Nous n’avons pas la même politique que Mercedes. Tout le monde a le même moteur chez nous. Les équipes doivent juste s’adapter à l’intégration que nous avons choisi pour notre voiture ", explique Cyril Abiteboul.

La relation a d’ailleurs déjà débuté, en dépit d’un accord confirmé il y a à peine 24 heures. " Il y a déjà eu des échanges d’informations, notamment pour la conception de la voiture pour 2018, qui a déjà commencé ", révèle Alain Prost.


Du côté de McLaren Racing, la volonté est également de construire une relation durable avec Renault. Le long terme est visé et si l’accord porte aujourd’hui jusqu’en 2020, il n’est bien évidemment pas exclu de poursuivre au-delà de cette date si les performances sont au rendez-vous.

" Il est difficile de voir ce que seront les règles après 2020 mais nous avons un accord à long terme et Renault a une grande histoire en F1, ils ont remporté beaucoup de championnats récemment avec Red Bull et gagné des titres sous leur propre nom. Nous sommes heureux de nous associer à eux et je suis sûr que nous serons heureux ensemble ", affirme Zak Brown, le Directeur exécutif de McLaren Racing.

L’accord Renault en poche, l’écurie de Woking est désormais tournée vers le brûlant dossier Fernando Alonso. L’espagnol était en attente de connaître son motoriste pour pouvoir se décider, l’arrivée du Losange devrait le convaincre.

" Nous avons beaucoup discuté et il attend de voir les solutions techniques que nous allons amener. Il a gagné deux championnats avec Renault et il est heureux d’être avec nous tout autant que nous sommes ravis de l’avoir à bord. Nous devrions pouvoir parvenir à un accord bientôt, ce sera la dernière pièce du puzzle ", assure Zak Brown.

Fernando Alonso se montre cependant plus distant lorsqu’on l’interroge sur l’arrivée de Renault chez McLaren. " Je n’ai pas été informé sur les attentes concrètes de Renault et des améliorations qu’ils prévoient sur leur moteur de l’année prochaine. A partir de ce week-end, je vais me mettre en contact avec eux, je vais examiner leurs projets et ensuite, je prendrai une décision ", explique-t-il.

" Je crois vraiment que si McLaren pensait que c'était le moment de se séparer de Honda et choisir Renault, c'est parce qu'ils ont de bonnes informations pour l'année prochaine, et j'espère que ça placera à nouveau McLaren là où il se doit, c'est-à-dire à la lutte pour les podiums et pour les titres ", ajoute-t-il.


McLaren Racing va également travailler pour signer un sponsor, afin de financer l’année 2018. " Il nous faudra ensuite [après le dossier Fernando Alonso, ndlr] trouver un sponsor afin d’être prêts pour 2018. Nous sommes chanceux d’avoir des actionnaires très impliqués. Ils veulent que nous gagnions, que nous prenions les bonnes décisions et selon eux, le succès commercial suivra. Il sera plus facile de trouver des sponsors en étant à l’avant du peloton ", précise Zak Brown.

Chez Renault, le dossier le plus épineux concerne Red Bull et la suite à donner au-delà de 2018. Certaines rumeurs évoquent la fin de la collaboration, une information réfutée pour le moment par les deux entités.

" La suite [avec Red Bull, ndlr], on ne peut pas trop en parler. Red Bull le fera pour eux-mêmes et nous pour nous. Nous avons une filière pilotes, et le moteur est souvent un moyen d’emmener nos jeunes pilotes en Formule 1. C’est clairement quelque chose que nous n’aurions pas pu faire avec Red Bull et Toro Rosso ", explique Cyril Abiteboul.

" Ce qu’on peut confirmer, c’est que l’on travaille ensemble avec Red Bull en 2018, on fera ce qu’on peut pour les soutenir ", insiste le français.

Red Bull partage un discours semblable, mais évoque une prochaine annonce, dont le contenu reste inconnu, même si certains pensent à Aston Martin, aujourd’hui partenaire de l’écurie. " Comme je l’ai dit plusieurs fois ce week-end, tout ce qui est plus loin que 2018 n’est que pure spéculation que nous ne confirmons ni n’infirmons. 2019 est encore loin. Mais nous avons plusieurs options ", affirme Christian Horner.

" Nous ferons une annonce bientôt et ça ne sera ni Porsche, ni Honda. Nous avons déjà une relation avec un constructeur ", ajoute de façon énigmatique le britannique.

L’activité client de Renault Sport Racing n’a donc certainement pas fini de faire parler d’elle. Mais avec Renault Sport Formula One Team, Red Bull Racing et McLaren Racing sur les grilles la saison prochaine, le dispositif du Losange aura une fière allure, de quoi rappeler les années 90 avec les mythiques Williams-Renault et Benetton-Renault ! En espérant tout autant de succès…
ScrollUp
Scrolldown
Commentaires
16 Septembre 2017 - 11:30
Que veut il ?
Non, tu ne l'auras pas ta Ferrari ou ta Mercedes !
Allez ! Prend ta décision !
Tu restes ou tu pars ! Ne nous fait pas poireauter.
RBR: Audi ou VW.
16 Septembre 2017 - 11:37
Ils ont un discourt radicalement différent chez Renault.
Ils ont bouffé de la vache enragée ou quoi !
La com est acérée.
Ca leur vient de où ça ?
16 Septembre 2017 - 13:07
Si certains avaient des doutes sur les déclarations d'Alonso "avec un autre moteur on serait devant" :

Alonso P4 & Vandoorne P5 en EL3, le chassis McLaren est bel et bien monstrueux ! Dès qu'un circuit est sinueux (Monaco, Hongrie et Singapour donc) les McLaren sont pas très loin des 3 gros teams !

Dommage que l'accord ait été signé un peu tard, ce qui va obligatoirement obliger à quelques compromis pour l'an prochain, mais le duel Red Bull/McLaren a chassis égal s'annonce beau (surtout si Alonso reste !).
16 Septembre 2017 - 13:57
avec red bull et mac laren avec le meem moteur que l'ecurie usine , ca va etre dur pour renault d'etre devant.....
16 Septembre 2017 - 14:16
Ouais, bof... En attendant le verdict de la qualif, l'écart entre McLaren et Red Bull à Singapour était plus petit l'an dernier.

2015. 1.819 %
2016. 1.395 %
2017. 1.518 %
16 Septembre 2017 - 14:18
Renault ne va pas devenir l'équipe number one en 2018. Donc ça pose pas trop de soucis, le développement de Enstone et du moteur seront encore la priorité l'an prochain de toute façon. Sur les bases qu'on connait depuis le GP de Silverstone pour Renault. Objectif se battre pour le titre en 2020. Une chose à la fois
16 Septembre 2017 - 14:32
Avec une annonce aussi tardive, il est peu probable que l'intégration du PU Renault dans la Mclaren soit aussi bonne que dans la Red Bull ...

Pas d'info sur le futur pétrolier utilisé par Mclaren ?
16 Septembre 2017 - 14:37
Mclaren utilise déjà le carburant et lubrifiant BP/Castrol, donc aucun changement pour eux car déjà cette année ils étaient fournisseur à ce niveau. La différence avec Renault et que BP/Castrol sont partenaires et sponsors de l'écurie Française.
ScrollUp
Réagir à cet article
Le Losange va devoir compter sur sa cliente pour intégrer le trio de tête
Clock30/11/2020
De bonnes performances et quelques soucis avec McLaren sur fond de discussions avec Red Bull
Clock16/10/2020
La formation cliente du Losange connaît une très belle année 2020
Clock21/08/2020
Le report de la réglementation n'y changera rien
Clock21/03/2020
Le COVID-19 menace l'organisation de l'épreuve
Clock12/03/2020
Le Losange contribue fortement à la montée en puissance de Woking
Clock17/02/2020
Grand Prix d'Abu Dhabi
Vendredi 11 Décembre

Essais Libres 1

10:00 - 11:30

Essais Libres 2

14:00 - 15:30

Samedi 12 Décembre

Essais Libres 3

11:00 - 12:00

Qualifications

14:00 - 15:00

Dimanche 13 Décembre

Course

14:10 - 16:10

Pseudo
Mot de passe
Inscription Mot de passe oublié ?
Alpine-Renault s'organise, l'activité... - lulu79 (il y a 3m)
@Captur De Méo  a cumulé des données...
Message non-lu
Alpine-Renault s'organise, l'activité... - Captur (il y a 19m)
@master C'est le choix d'un...
Message non-lu
Officiel - Alpine Endurance Team... - Captur (il y a 30m)
@Captur https://franceracing.fr/world-endurance-championship/porsche-revient-en-endurance-en-categorie-lmdh/ ...
Message non-lu
Officiel - Alpine Endurance Team... - Captur (il y a 32m)
@HH66 Pour poursuivre de ce côté plus...
Message non-lu
Alpine-Renault s'organise, l'activité... - Captur (il y a 46m)
@Captur Lors d’une interview De Meo...
Message non-lu
Alpine Endurance Team avec André Negrao... - niki312T (il y a 48m)
Pour faire travailler une partie du personnel qui...
Message non-lu
Alpine Endurance Team avec André Negrao... - HH66 (il y a 58m)
@Captur ouh la, je viens de regarder le liens....
Message non-lu
Alpine-Renault s'organise, l'activité... - Captur (il y a 1h)
@gripadaire Si le mutisme actuel de...
Message non-lu
Mickael - 12588
RäikköE20 N°1 Bis - 12292
Ipal - 12284
ScrollUp
Confidential-Renault
2006-2021
Tous droits réservés
André Negrão, Nicolas Lapierre et Matthieu Vaxiviere vont défendre les couleurs du A fléché
Clock26/01/2021
La neige réussit parfaitement au Losange en ce début d'année 2021
Clock25/01/2021
Le programme LMP1 du A fléché se précise
Clock21/01/2021
La stratégie F1 du Groupe au Losange se dessine progressivement
Clock20/01/2021
Le Groupe Renault en piste ce week-end pour le plus emblématique des rallyes
Clock19/01/2021
L'annonce a été faite ce dimanche par un court communiqué de presse
Clock17/01/2021