Techeetah tire la technologie Renault vers le haut

L'écurie chinoise conforte sa place de leader pendant que l'équipe usine s'écroule

Emmanuel Laurent
18 Mars 2018 20:24
53
Techeetah-tire-la-technologie-Renault-vers-le-haut

Techeetah continue d'impressionner son monde en Formule E, après l'obtention samedi à Punta del Este de sa deuxième victoire cette saison, la troisième de sa jeune Histoire. Propulsée par la technologie Renault, l'écurie chinoise démontre sa capacité à exploiter au mieux le powertrain français, mais également la monoplace qu'il propulse et commune à l'ensemble du plateau. À mi-saison, la structure cliente du Losange caracole en tête des deux tableaux, et se positionne comme une favorite aux titres 2017-2018, même si Techeetah ne veut pas s'emballer, et fait preuve à juste titre de prudence.

" Lorsque l’on se rappelle la situation de Sébastien Buemi, il était dans une situation similaire l’an passé, mais il a perdu le titre, je ne dois donc pas relâcher mes efforts, ni connaître un jour ''sans'' ", commente le héros du jour, Jean-Eric Vergne. " Je vais donc continuer à motiver mes troupes pour que nous poursuivions sur cette voie. "

" Les points et le championnat peuvent se perdre facilement, et gagner n’est jamais évident. C’est extrêmement serré. Le plus important en Formule E, c’est d’inscrire des points à chaque course. Je pourrais être en position de ne plus m’imposer, car comme on a pu le constater, je ne dispose pas de la monoplace la plus performante ", ajoute le français, en référence à sa lutte ardue avec la compétitive Audi de Lucas di Grassi.

Si la technologie Renault a peu évolué depuis la saison dernière contrairement à certaines de ses rivales, elle a démontré une fois de plus à Punta del Este avoir de beaux restes. Non content de s'imposer, Jean-Eric Vergne s'est en effet adjugé la pole position, synonyme de trois unités supplémentaires. Un vrai carton pour Techeetah et une belle opération aux championnats. Avec désormais 27 et 30 points de plus que son principal poursuivant chez les constructeurs et les pilotes respectivement, Techeetah s'est clairement donnée une bouffée d'air frais.

" Chaque point est crucial à ce stade du championnat, donc c'est génial d'avoir les points de la course d'aujourd'hui et de la pole position ", se félicite Jean-Eric Vergne.

Image
" Nous sommes incroyablement heureux d'avoir augmenté notre avance au championnat de 25 points supplémentaires avec la victoire, mais aussi avec trois autres points pour la pole position, […], nous menons maintenant le championnat avec 27 points, et je tiens à remercier toute l'équipe pour le dur travail qu'ils ont accompli ", ajoute de son côté Mark Preston, le Team Manager de l'écurie chinoise.

Et le britannique de saluer l'implication et le talent de son pilote leader. " Jean-Éric a vraiment montré son fantastique talent cette semaine, à la fois au volant de la voiture mais aussi à l'extérieur. Il a vraiment évolué au cours de ces dernières années, il est maintenant un pilote plus mature, ce qu'il a démontré aujourd'hui ", souligne le Team Manager de l'écurie chinoise.

La belle forme de Techeetah contraste malheureusement avec celle bien plus modeste de Renault e.Dams. La structure usine du Losange est passée complètement à côté de son ePrix, en dépit d'un niveau de performance acceptable. L'écurie française a payé au prix fort des touchettes avec les murs de sécurité, avec un très décevant zéro pointé.

" C’est une mauvaise journée pour moi et je me sens vraiment désolé pour l’équipe ", affirme Sébastien Buemi. " En touchant le mur, j’ai ruiné nos chances de podium. Nous avions une voiture qui nous permettait de viser un tel résultat, puisque j’étais devant Bird qui termine troisième. "

" Je suis déçu, mais on ne pourra pas refaire cette course et il faut maintenant penser à la prochaine. Cela ne s’est pas forcément vu en qualifications, mais je pense que nous avions un bon niveau de performance et c’est ce que je retiendrai de positif aujourd’hui ", ajoute le pilote suisse.

Image
Jean-Paul Driot dresse un bilan limpide de cette course où la réussite n'était clairement pas au rendez-vous. " Nous n’avons pas su transformer le niveau de performance affiché lors des essais libres. Les qualifications n’ont pas été optimales, avec notamment la sortie de Nico qui compromet sa course. Seb avait le potentiel pour disputer la SuperPole, cela s’est joué de peu ", explique le copropriétaire de Renault e.Dams.

" Il avait un bon rythme en début de course, mais il a commis une petite erreur en cherchant à dépasser Abt sur la partie sale de la piste. Les conséquences ont été importantes. Sans une nouvelle intervention de la voiture de sécurité, il ne lui était pas possible de rallier l’arrivée ", ajoute-t-il.

Un tel résultat couplé au retard déjà conséquent de l'équipe aux championnats pousse Renault e.Dams à reconsidérer ses objectifs 2017-2018. On ne parle désormais plus de titres mais déjà d'obtenir une deuxième pole position et surtout une première victoire.

" Après une série de podiums entamée à Marrakech, nous avions identifié cette course, sur laquelle nous étions historiquement très performants, comme une occasion de revenir dans le match au classement Pilotes ", explique Vincent Gaillardot, le Directeur du programme Formule E chez Renault. " Malheureusement, nous sommes passés à côté à cause de plusieurs petites erreurs. L’écart s’est finalement creusé, mais nous avons confirmé que nous sommes dans le coup. "

" Une fois encore, la SuperPole s’est jouée entre cinq voitures différentes. Cela démontre à quel point ce championnat est serré ! À nous maintenant d’aligner les meilleurs secteurs pour décrocher une pole position et une victoire. C’est plus que jamais notre ambition à ce stade de la saison ", précise le français.

Image
Renault e.Dams est désormais contrainte à l'exploit pour espérer conserver son titre des constructeurs et accrocher celui des pilotes. Avec respectivement 68 et 57 unités de moins que Techeetah, la tâche s'annonce en effet difficile. Reste à l'équipe la volonté de démontrer sa capacité de réaction pour élever son niveau de jeu sur la deuxième partie de saison.

" Ce score vierge est décevant car nous avions la possibilité de marquer de gros points. Cela fait partie du sport et nous aurons à cœur de montrer notre capacité de réaction dès la prochaine course ", commente Jean-Paul Driot.

On ne peut toutefois s'empêcher de regretter le manque de performance de Renault e.Dams, eu égard au niveau de compétitivité de Techeetah pourtant équipée de la même technologie. La structure cliente du Losange permet heureusement à notre marque de conserver sa place de leader, et de maintenir les espoirs d'un quatrième titre des constructeurs et un deuxième des pilotes. Un bel enjeu avant de dire " au revoir " à la Formule E et laisser place à Nissan. Le second volet de cette campagne 2017-2018 s'annonce dans ce contexte palpitant !

Captur

18/03/2018 - 21:54
0
0

En ayant sur plusieurs saison la meilleur voiture du plateau, ils ont peiné à accrocher les titres.
Trop d'erreurs, de lacunes et de manque d'anticipation ont laborieusement mené l'équipe dans les victoires.
Le tableau de chasse aurait du être bien plus important, se rapprochant plus à celui de Mercedes en F1.
Renault peut se féliciter de ce qui a été fait depuis le championnat FE mais il paraissait évidant qu'un resserrement des performances nécessité une vive réaction pour cette saison.
Dans ce contexte, en n'apportant aucun ajustement basé sur les erreurs passées, à mi-saison, l'exercice présenté par Renault e.dams n'est pas étonnant.
Les objectifs en ont pris un sacré coup. Plus de titres, juste essayer de décrocher une seconde pole et tenter de gagner un e.Prix. emoji shocked

Malheureusement, ils n'ont pas encore compris qu'ils ne peuvent compter que sur un seul pilote. Pilote qui après avoir raté son départ, se fait passer par Abt qu'il tente de passer sur une partie poussiéreuse l'envoyant dans le mur.
Comme la fin de saison dernière, Buemi est sensible à la pression et pour atteindre les nouveaux objectifs, il devra prendre exemple sur JEV.

Renault doit être le premier supporter de Techeetah pour sortir la tête haute de la discipline avant le passage de témoin à Nissan.
Il est à espérer pour l'écurie chinoise que Lotterer fasse maintenant beaucoup mieux que le petit Nicolas pour garantir les titres.

Réagir à cet article

Pour participer aux commentaires vous devez être inscrit et connecté à notre espace membre
ou

Dernières actualités Techeetah

Calendrier

GP Flag itGP d'Émilie-Romagne

16-18 Avril 2021

Horaires du GP

11:00 - 12:00

14:30 - 15:30

11:00 - 12:00

14:00 - 15:00

15:00 - 17:00

GP Flag esePrix d'Espagne

24 Avril 2021

GP Flag esePrix d'Espagne II

25 Avril 2021

GP Flag beWEC - 6H de Spa-Francorchamps

01 Mai 2021

Commentaires

Imola - Course : Verstappen au-delà du chaos, Alpine surnage et sauve un top 10

Le classement "Pit Stop" 61 pts___Red Bull 41 pts___Mercedes 30 pts___Williams 29 pts___Alfa Romeo 18 pts___Ferrari 17 pts___Alpine _4 pts___Aston...

7h
RäikköE20 N°1 Bis

Imola - Course : Verstappen au-delà du chaos, Alpine surnage et sauve un top 10

@RäikköE20 N°1 Bis Je suis d'accord avec la totalité de tes propos

7h
Mateo

Imola - Course : Verstappen au-delà du chaos, Alpine surnage et sauve un top 10

@Mateo Qui a hérité d'une situation liée aux décisions prises par leur prédécesseur.

7h
Mateo

Imola - Course : Verstappen au-delà du chaos, Alpine surnage et sauve un top 10

@RäikköE20 N°1 Bis «  C'est là qu'est le couac, non ? » C’est le fond de mon propos. Mais ce couac n’est pas imputable à l’équipe...

7h
Mateo

Imola - Course : Verstappen au-delà du chaos, Alpine surnage et sauve un top 10

@Chicanemobile Ce plafonnement des budgets ne couvre que les dépenses liées à la conception et à la fabrication des châssis.  Ce qui en soit...

7h
Mateo

Imola - Course : Verstappen au-delà du chaos, Alpine surnage et sauve un top 10

@Mateo "une équipe technique enfin au niveau mais des choix techniques 2021 merdiques" C'est là qu'est le couac, non ?

7h
RäikköE20 N°1 Bis

Imola - Course : Verstappen au-delà du chaos, Alpine surnage et sauve un top 10

@Mateo Abiteboul déplaisait à un certain nombre d'entre nous pour certaines raisons bien précises. Brivio et Alonso semblaient avoir insufflé un...

8h
RäikköE20 N°1 Bis

Imola - Course : Verstappen au-delà du chaos, Alpine surnage et sauve un top 10

Bonsoir , il y a un "truc" que je comprends pas , on nous dis "problème(s) " de corrélation soufflerie ? il faut l'étalonner tout les ans ou bien...

8h
F1nainain