Menu
Pronostics
Un ePrix de Zurich éprouvant mais des raisons d'y croire pour Techeetah
L'écurie cliente de Renault a montré un gros potentiel en Suisse
Emmanuel Laurent - 13 Juin 2018 22:58
En terminant aux quatrième et dixième positions de l’ePrix de Zurich disputé dimanche dernier, Techeetah a vu sa position de leader se fragiliser dans les tableaux des pilotes et des constructeurs. L’écurie chinoise a souffert de nombreuses approximations ayant mis à mal la bonne marche de ses monoplaces, pourtant extrêmement performantes. Si l’issue finale aurait pu être pire, le sentiment d’une belle occasion loupée reste tenace.

C’est ce que l’on appelle une journée rocambolesque. Techeetah n’a pas connu un dimanche facile mais saura en tirer les enseignements pour la grande finale de New-York. Les difficultés commencent dès les qualifications, où Jean-Eric Vergne s’empare d’un étonnant 17e chrono, sans pour autant avoir réalisé un mauvais tour. Tout simplement trop lent.

" J'avais l'impression d'avoir eu la meilleure voiture que j'ai jamais eue en Formule E jusqu'à présent, et pourtant nous étions les plus lents [en qualifications, ndlr], alors nous allons nous pencher sur cette question et régler ce problème ", explique Jean-Eric Vergne.

Heureusement, en course, le français retrouve la performance et débute une insolente remontée, déposant un à un ses adversaires au gré de dépassements audacieux. Jouissif à regarder, le français intègre rapidement le top 10, au point de commencer à imaginer une accession sur le podium. Las, le rêve connait un premier revers lors du changement de voiture, où la seconde monoplace tarde à démarrer.

Reparti le couteau entre les dents, Jean-Eric ré-enclenche le mode " attaque " et rattrape le temps perdu – et les positions – jusqu’au déploiement d’un Full Course Yellow pour ramasser un aileron avant trainant en plein milieu de la piste et percuté par… le français !


Le moment où le pilote Techeetah commet l’irréparable, en redémarrant sept dixièmes trop tôt. Les commissaires ne le loupent pas et lui imposent un sévère Drive-through, comme pour quatre autres concurrents, dont son équipier André Lotterer et Sébastien Buemi.

Ces pénalités font aujourd’hui débats. Autant chez Techeetah que chez Renault e.Dams, des clarifications sont souhaitées pour lever une certaine incompréhension, pour ne pas dire soupçon, car ces sanctions ont touché l’ensemble des pilotes entourant Sam Bird, propulsant ce dernier au deuxième rang – et relançant par la même occasion le championnat.

" C'est bizarre, on est cinq pilotes à se prendre une pénalité. On n'est pas débiles, ça fait depuis le début de l'année qu'on court dans ces voitures-là et qu'on a des Full Course Yellow, on ne s'est jamais pris une pénalité. Là, d'un seul coup, il y a cinq pilotes : quatre devant Sam Bird, et moi. C'est un peu bizarre ", s’interroge Jean-Eric Vergne, à Motorsport.com.

" J'ai l'impression qu'ils ont créé une règle pendant la course, parce que j'ai fait exactement la même chose qu'à absolument toutes les courses, je n'ai jamais eu de pénalité ", ajoute, agacé, le pilote Techeetah.

Renault e.Dams va pour sa part discuter avec les officiels pour comprendre comment ces décisions ont été prises.

" Nous allons enquêter auprès de la direction de course, car il est tout de même surprenant que cinq pilotes aient effectué la même erreur ", constate Jean-Paul Driot, le propriétaire de l’écurie officielle du Losange.

Mais cette pénalité n’est pas ce qui énerve le plus Jean-Eric Vergne. Ce dernier déplore le déploiement trop tardif du Full Course Yellow.

" C’était trop tard et je ne sais pas si les officiels étaient en train de dormir ! C’était si dangereux d’avoir un aileron avant au milieu du circuit ! ", déplore-t-il, à e-racing365.com.


Sur une course d’une heure où les écarts restent faibles, un Drive-through est particulièrement sévère. Englué dans la deuxième partie du tableau à quelques tours de l’arrivée, Jean-Eric Vergne sauve tout de même le point de la dixième position, une unité symbolique loin de récompenser l’excellent pilotage du français.

" L'équipe m'a vraiment donné une bonne voiture pour la course, j'ai eu un rythme de course incroyable et j'ai réussi à dépasser certains pilotes deux ou trois fois. C'est vraiment dommage pour la pénalité et notre erreur aux stands - la voiture ne s'est pas embrayée et j'ai perdu six ou sept secondes. J'aurais pu terminer deuxième si nous n'avions pas eu ces problèmes, mais maintenant nous allons nous concentrer pour remporter le titre à New York ", commente le pilote Techeetah.

Heureusement, devant, André Lotterer a fait le boulot. Qualifié en Superpole, l’allemand se bat comme un forcené pour le podium, qu’il touche du doigt avant de recevoir lui aussi un drive-through pour excès de vitesse sous le régime de ce fameux Full Course Yellow (57 km/h contre 50 autorisés). Si le pilote Techeetah fait plus que limiter la casse en s’adjugeant la quatrième position puis le meilleur tour en course, la perte d’une potentielle deuxième place le prive de précieux points… et ces derniers auraient été bien utiles pour contrer la menace Audi, dont l’équipe s’est à nouveau imposée.

" Je suis dégoûté d’avoir loupé le podium ici à Zurich. Je me sentais très bien dans la voiture aujourd'hui et j'étais dans des batailles très intenses pour la victoire ! Les arrêts aux stands sont arrivés et nous étions très bien positionnés jusqu’à la pénalité. Je suppose que ce n'était pas notre journée, mais je me sentais en pleine forme dans mon cockpit, effectuant le tour le plus rapide en fin de course. P4 signifie plus de points pour l'équipe et chaque point est crucial à ce stade avec seulement deux courses encore à disputer ", commente André Lotterer.


Le rythme des Techeetah est d’ailleurs l’un des faits marquants de cet ePrix de Zurich. La remontée de Jean-Eric Vergne et le meilleur tour en course d’André Lotterer sont autant de témoins du niveau de compétitivité de l’écurie cliente de Renault. Ces performances ont clairement permis à l’équipe de limiter la casse face aux trop nombreuses mésaventures rencontrées.

Et si ces évènements ont relancé l’intérêt du championnat des pilotes – Jean-Eric voit son avance passer de 40 à 23 unités -, cet ePrix est loin de mettre à mal la détermination de notre homme. Bien au contraire.

" Je vais aborder New-York avec l’ambition d’attaquer au maximum ", affirme le pilote Techeetah. " Aujourd’hui, je suis bien sûr énervé car j’aurais pu sécuriser le championnat ou être proche de le faire, mais j’ai en fait perdu 17 points. "

" J’ai la voiture, j’ai la vitesse et une grande motivation donc je ne suis pas inquiet. 23 points, c’est encore beaucoup et je suis toujours dans une meilleure position que lui [Sam Bird, ndlr] ", ajoute-t-il.

Techeetah a les raisons d’y croire, même si du côté des constructeurs, contrer les Audi sur les deux manches américaines ne sera pas simple - 33 points séparent les deux structures. La technologie Renault Z.E.17 a cependant de la ressource, et l’équipe le talent pour en tirer la quintessence. Une finale à New-York des plus alléchantes, pour le plus grand plaisir des organisateurs, qui ne pouvaient espérer meilleur scénario. Pour le Losange, cet ultime rendez-vous sera la dernière occasion d’étoffer son palmarès avant son retrait de la discipline. On a hâte d’y être !
ScrollUp
Scrolldown
Commentaires
14 Juin 2018 - 13:34
On aurait voulu faire perdre le titre à Vergne et faire gagner Bird qu on aurait pu s prendre mieux
Ridicule cette règle et la difficulté de l intégrer par contre bravo pour la rapidité engluée pour l aileron complet que s est fait Vergne et qui aurait pu blesser les pilotes
Pas très sérieux et ça decribilise une bonne formule E
J espère que ce sera moins stupide a NW
14 Juin 2018 - 17:30
Tu m'as grillé R16.

J'ai tout lu les autres côtés. J'ai perdu un temps !
C'est moins hybride et électrique ici.
Ça chauffe moins des durites !
Tort, pas tort. Polémique ou pas, c'est pas ça qui fera changer le résultat.

Comme il est dit ici, les places auraient pu être sécurisées mais c'est totalement l'inverse qui s'est produit.
Dans ce capharnaüm, pour ne répéter rocambolesque, il est étonnant que justement ce soit le principal adversaire de JE Vergne qui en tire les bénéfices.

Comme je l'ai dit dans un précédant post, la pénalité de passage au stand est sévère pour quelques dixièmes glanés sur une épreuve courte ne donnant que peu de chance de la rattraper.
Au comprend toutefois qu'elle l'est pour dissuader quelques téméraires audacieux.
Pour ce qui est de la réactivité, il est vrai que c'est très lent, même beaucoup trop.
L'aileron était au milieu de la piste et c'était clairement visible.
Qu'ils montent un Buzzer bien gros et rouge !

A New York, le bon scénario c'est un accouchement sans douleurs. Une césarienne bien maîtrisée nous contentera mais je crains la grossesse gazeuse.
Pas fini de bouffer mes ongles de doigts pieds.
ScrollUp
Réagir à cet article
L'écurie chinoise n'a pas oublié d'évoquer son partenaire pour le titre obtenu
Clock19/07/2018
L'écurie cliente du Losange satisfaite de sa relation avec le constructeur français
Clock09/07/2018
L'écurie privée de Renault reste concentrée pour contrer une féroce concurrence
Clock23/05/2018
L'écurie chinoise poursuit sa domination | Renault e.Dams se cherche encore
Clock02/05/2018
L'écurie chinoise conforte sa place de leader pendant que l'équipe usine s'écroule
Clock18/03/2018
L'écurie chinoise a marqué les esprits à Hong Kong | Du potentiel à débloquer
Clock19/12/2017
Grand Prix du Portugal
Vendredi 23 Octobre

Essais Libres 1

12:00 - 13:30

Essais Libres 2

16:00 - 17:30

Samedi 24 Octobre

Essais Libres 3

12:00 - 13:00

Qualifications

15:00 - 16:00

Dimanche 25 Octobre

Course

14:10 - 16:10

Pronostics
Pseudo
Mot de passe
Inscription Mot de passe oublié ?
Le moteur Renault au centre des... - RäikköE20 N°1 Bis (il y a 36s)
@niki312T 2007 je crois....
Message non-lu
Renault, les yeux rivés sur l'arrivée... - lesaillons (il y a 17m)
P1...
Message non-lu
Le moteur Renault au centre des... - Someone276 (il y a 47m)
@nonos "Concernant la voiture, il n’y aura plus...
Message non-lu
Le moteur Renault au centre des... - zack! (il y a 2h)
@GRider je suis pas d'accrod avec l'article,...
Message non-lu
Le moteur Renault au centre des... - johnnybigood (il y a 3h)
@niki312T c'est qui samir? je connais pas, t'a eu...
Message non-lu
Le moteur Renault au centre des... - niki312T (il y a 3h)
@johnnybigood Mais oui samir. Bonne soirée. ;) ...
Message non-lu
Le moteur Renault au centre des... - niki312T (il y a 3h)
@yellowteapot Merci quand même. Mr...
Message non-lu
Le moteur Renault au centre des... - johnnybigood (il y a 3h)
@niki312T change de refrain ou écrit a CA pour...
Message non-lu
ScrollUp
Confidential-Renault
2006-2020
Tous droits réservés
2020 pose les bases d'un futur prometteur
Clock21/10/2020
De bonnes performances et quelques soucis avec McLaren sur fond de discussions avec Red Bull
Clock16/10/2020
Seules les Mégane R.S. RX seront de la partie ce week-end
Clock15/10/2020
La marque japonaise prépare sa nouvelle saison de Formule E
Clock14/10/2020
Entre 2020 et 2021, le Losange est dans une bonne dynamique
Clock13/10/2020