Menu
Vice-Champion de Formule E, Sébastien Buemi est satisfait et frustré
Le suisse n'est pas passé loin de l'exploit | La politique a gâché l'année
Confidential-Renault.fr - 22 Juillet 2019 15:33
Une deuxième partie de campagne sur les chapeaux de roues a permis à Sébastien Buemi de sécuriser un troisième titre symbolique de Vice-Champion de Formule E. Le suisse était loin d’imaginer pareil scénario, alors qu’il pointait au-delà du top 10 à quelques ePrix du terme de la campagne 2018-2019. Une satisfaction mêlée de frustration, car le titre était jouable, tandis que l’année a été gâchée par le bannissement de la techonologie Nissan.

" Je suis stupéfait d'avoir fini deuxième ", affirme Sébastien Buemi au site InsideEVs. " C'est la troisième fois que je finis deuxième, avec une première et une quatrième place, je pense que c'est une bonne moyenne au final. Un peu déçu de tous mes abandons ; si l'on regarde mon résultat moyen en qualifications, c'est le meilleur de loin. "

" J'ai le sentiment que j'aurais dû jouer le titre ; clairement, avec tous les problèmes que nous avons eus, un de moins aurait suffi à le gagner. C'est comme ça, c'est le sport auto, il faut l'accepter ", ajoute-t-il.

Nissan e.Dams a en effet traversé une période délicate d’adaptation avec sa technologie novatrice, différente de celle utilisée par la concurrence. Son interdiction pour la saison prochaine désole Sébastien Buemi, qui remet à son tour en cause l’image de laboratoire technique des motorisations électriques qu’entend véhiculer la Formule E.

" Beaucoup de gens ont fait beaucoup de lobbying et clairement, terminer deuxième au championnat est une bonne récompense pour l'équipe, mais d'un autre côté, je suis triste de voir que ce que nous avons produit cette année est interdit pour l'année prochaine ", affirme le suisse pour le compte du site e-racing365.com.

" Peut-être que c'était trop bien pour certaines personnes ou trop intelligent. Cela me déçoit énormément parce que la Formule E, c’est avant tout l’innovation dans les groupes motopropulseurs et la mobilité électrique et nous avons tué la nôtre parce qu’elle était trop bonne ", constate-t-il.

Nissan e.Dams est désormais engagé dans une course contre-la-montre, pour préparer un nouveau groupe motopropulseur équivalent à celui des concurrents qui ont eu, eux, une année de plus pour peaufiner leur package. La détermination est toutefois forte pour battre ceux qui ont joué de la politique pour parvenir au bannissement de la technologie du constructeur japonais.

" [Je] suis tout aussi déçu par le comportement de certaines équipes sur ce sujet, mais au final, nous devons vivre avec et espérons que nous pourrons battre les autres équipes l'année prochaine avec un groupe motopropulseur semblable au leur ", conclut Sébastien Buemi.
ScrollUp
Scrolldown
Commentaires
22 Juillet 2019 - 16:50
Un coup bas porté par la concurrence qui pourrait bien s’en mordre les doigts dans l'avenir.
J’espère bien que Nissan et surtout les instances seront bien à l’affût.
Dorénavant, sur la sacro-sainte préservation des coûts, ils ne devront rien laisser passer de très innovant qui pourrait être sacrilège.
Proposer un choix serait même un blasphème à l’ordre écrit.
Je dis ça car avec les forces des nouveaux venus, ils auront vite fait le tour et voudront sortir du carcan dans lequel ils se sont mis.
Il ne faudra pas venir pleurnicher en disant: « Ah ben nan, nous maintenant on veut ! ».
Ou alors, ce n’était qu’un prétexte à freiner les ardeurs d’un adversaire qui, comme Mercedes en F1, aurait eu une bonne longueur d’avance à déplaire fortement à ces gros bras.

Là, ils font d'une pierre de coups.
Avantage perdu et un concurrent affaibli pour la prochaine saison.
Je vais relativiser.
C'est Nippon, ni mauvais !
ScrollUp
Réagir à cet article
La finale à six courses tourne pour le moment en la faveur de la firme nippone
Clock11/08/2020
La marque japonaise poursuit son offensive électrique
Clock16/07/2020
Le Covid-19 continue d'apporter son lot de mesures en sport automobile
Clock11/04/2020
Une livrée dynamique pour un bolide à l'allure toujours plus futuriste
Clock10/02/2020
Grand Prix de Russie
Vendredi 25 Septembre

Essais Libres 1

10:00 - 11:30

Essais Libres 2

14:00 - 15:30

Samedi 26 Septembre

Essais Libres 3

11:00 - 12:00

Qualifications

14:00 - 15:00

Dimanche 27 Septembre

Course

13:10 - 15:10

Pseudo
Mot de passe
Inscription Mot de passe oublié ?
Brillante au Mugello, la Renault R.S.20... - nonos (il y a 6h)
@seb 62 :lol::lol::lol: moi aussi ...
Message non-lu
Le Mans 2020 - Alpine s'élancera depuis... - Someone276 (il y a 7h)
@Peter http://www.autonewsinfo.com/2020/09/18/peugeot-devoile-son-hypercar-pour-lendurance-mondiale-et-le-mans-2022-338399.html ...
Message non-lu
Brillante au Mugello, la Renault R.S.20... - William (il y a 8h)
@zack! Je ne suis pas trop d'accord avec toi, j'ai...
Message non-lu
Le Mans 2020 - Alpine s'élancera depuis... - Peter (il y a 8h)
Ça y est, Peugeot a choisi sous quelle forme se...
Message non-lu
Brillante au Mugello, la Renault R.S.20... - E.T29 (il y a 8h)
@zack! https://twitter.com/SebastienLoeb/status/1306993458251534344?s=19 46...
Message non-lu
Brillante au Mugello, la Renault R.S.20... - lulu79 (il y a 8h)
Alonso/Ricia  je ne  vois pas l...
Message non-lu
Brillante au Mugello, la Renault R.S.20... - niki312T (il y a 9h)
@zack! Vu que je suis plus vieux que toi je ne...
Message non-lu
Brillante au Mugello, la Renault R.S.20... - seb 62 (il y a 9h)
@Someone276 :lol: ...
Message non-lu
ScrollUp
Confidential-Renault
2006-2020
Tous droits réservés
Du potentiel à convertir pour la Mégane R.S. TCR EVO
Clock16/09/2020
La monoplace française se montre, Fernando Alonso s'y intéresse
Clock15/09/2020
Après avoir tout gagné en LMP2, place au LMP1 avant peut-être l'Hypercar ou le LMDh
Clock14/09/2020
Une nouvelle équipe est créée pour l'occasion, Alpine Endurance Team
Clock14/09/2020
Course référence de Daniel Ricciardo, qui loupe de peu la troisième position
Clock13/09/2020