ByKolles et Alpine ont lancé au Paul Ricard leur Super Saison 2018-2019

À l'occasion du Prologue organisé ce week-end

Emmanuel
09 Avr. 2018 21:18
60
ByKolles-et-Alpine-ont-lance-au-Paul-Ricard-leur-Super-Saison-2018-2019

Le Championnat du Monde d’Endurance WEC a fait vendredi dernier sa rentrée des classes avec la tenue du Prologue au Paul Ricard, ultime répétition avant la première manche de la saison programmée le 3 mai à Spa-Francorchamps. Une séance d’essais privés inédite avec un roulage de 30 heures non-stop au cours de laquelle ByKolles et Alpine ont dévoilé leurs couleurs 2018-2019 et mis sur piste leur prototype. Avec des résultats prometteurs à la clé.

C’était la première confrontation de la Super Saison 2018-2019 avec la concurrence. Le Prologue a pu mettre en évidence le nouveau rapport de force, avec des Toyota solidement accrochées en tête du classement, mais non sans avoir fait l’impasse sur les limitations d’utilisation de l’énergie du système hybride. Avantagée par ce choix, l’équipe nippone a faussé les indications sur les écarts la séparant du reste du plateau composé de LMP1 privées, dans lequel figure ByKolles.

L’équipe motorisée par Nissan a réalisé une solide prestation. Créditée du cinquième chrono (sur neuf), elle est surtout la plus assidue des privés avec 331 boucles, preuve d’une fiabilité retrouvée alors que celle-ci faisait terriblement défaut la saison passée. Selon son pilote Dominik Kraihamer, ce domaine a beaucoup progressé grâce aux efforts déployés entre la structure autrichienne et Nissan autour de l’intégration du bloc dans l’ENSO CLM P1/01-Nismo, à l’origine de nombreux problèmes.

" Le problème, c'était la combinaison moteur et châssis ", explique-t-il dans une interview accordée à Motorsport.com. " C'était plutôt le moteur que le châssis, mais ça venait de la manière dont le moteur était attaché au châssis, […], pour le moment on n'a pas eu de souci. "

Image
Côté performance, ByKolles travaille à rendre sa voiture compétitive sur tous les circuits, pour compenser son ADN très ancré Le Mans puisque le prototype a été conçu et pensé pour cette mythique épreuve. C’est notamment l’objectif du nouveau Kit aéro installé au Prologue et testé préalablement lors du shakedown organisé sur l’aérodrome de Donauwoerth. Un package qui apporte selon le pilote autrichien " plus d’appui " et " du grip partout ".

" Dans le design de base, la voiture est faite pour Le Mans, elle est construite pour les circuits à haute vitesse. Mais on essaie de trouver quelque chose qui marche aussi sur les circuits moins rapides. Avec ce qu'on a aujourd'hui, on ne sera pas trop mal à Spa-Francorchamps. Je pense qu'à Fuji ça devrait pas mal marcher aussi ; ce sera un peu plus difficile à Shanghai. ", précise Dominik Kraihamer toujours pour Motorsport.com.

Au niveau du moteur, Nissan a également fait progresser son bloc avec de réels progrès selon l’autrichien. " Pendant l'hiver, on a eu très peu de problèmes. La puissance est là, la reprise de l'accélération est un peu plus difficile, avec des petites choses sur lesquelles travailler, mais dans l'ensemble ça a l'air pas mal. Ils ont bien changé les choses pendant l'hiver, c'est une nouvelle spécification ", affirme-t-il.

Plus symbolique, ByKolles a fait légèrement évoluer sa décoration, avec un renforcement du jaune (illustrations de l'article). La visibilité de Nissan reste identique, avec un logo visible sur l’aileron de requin de l’ENSO CLM P1/01-Nismo.

Alpine a également fait le choix du Prologue pour lever le voile sur sa décoration 2018-2019, avec de menus changements principalement concentrés sur la façon dont la couleur orange est disposée. Pas de révolution pour une livrée à vrai dire très réussie et efficace.

Image
Sur la piste, l’A470 a bien roulé, avec un deuxième meilleur chrono de la catégorie LMP2 mais aussi le deuxième meilleur roulage (254 tours). À l’image de toutes ses rivales, Alpine a fait l’impasse sur la nuit. Si l’écurie tricolore a conservé son prototype de la saison dernière, elle avait du pain sur la planche avec la nécessité d’intégrer la nouvelle recrue Pierre Thiriet et d’optimiser la mise au point de la voiture avec les nouvelles gommes Dunlop.

" Ce sont des nouveaux pneus avec une nouvelle construction, une nouvelle gomme ", confie Nicolas Lapierre à Motorsport.com. " On a cherché la performance et la fiabilité, qui sont les deux points importants en Endurance. Il y a eu pas mal de travail autour de ça. "

Le français dresse un bilan positif de ce Prologue. " Plutôt pas mal, on a pu tester pas mal de choses en vue de la course de la semaine prochaine [en ELMS, ndlr], puis de Spa et du Mans, qui sont les deux prochaines échéances assez importantes pour nous. Pierre s'est bien intégré à l'équipe, c'était important pour nous. La voiture a la même base mais on a les nouveaux pneumatiques Dunlop, donc il a fallu faire quelques ajustements. Globalement ça s'est bien passé ", estime-t-il.

Pour se donner encore davantage de temps de piste, Alpine a décidé de participer à la première manche du championnat d’Europe d’Endurance – ELMS, organisée le week-end prochain au Paul Ricard. L’occasion d’en apprendre davantage sur les pneumatiques et de renforcer l’harmonie entre ses trois pilotes dans le cadre d’une compétition. Un test grandeur nature avant de débuter définitivement la Super Saison 2018-2019 WEC, le 3 mai prochain à Spa-Francorchamps.

Speed

09/04/2018 - 21:33
0
0

Pour peu, on pourrait presque rêver à une LMP1 Renault en voyant les couleurs de la ByKolles ! emoji shocked emoji sad emoji smile

Réagir à cet article

Pour participer aux commentaires vous devez être inscrit et connecté à notre espace membre
ou

Dernières actualités Nissan LMP1

Calendrier

GP Flag ptGrand Prix du Portugal

30 Avril-02 Mai 2021

Horaires du GP

Essais Libres 1

12:30 - 13:30

Essais Libres 2

16:00 - 17:00

Essais Libres 3

13:00 - 14:00

Qualifications

16:00 - 17:00

Course

16:00 - 18:00

GP Flag esePrix d'Espagne

24 Avril 2021

GP Flag esePrix d'Espagne II

25 Avril 2021

GP Flag beWEC - 6H de Spa-Francorchamps

01 Mai 2021

Commentaires

Des premiers points historiques et encore un travail monstre pour Alpine

Pas un mot sur le moteur non plus. On en est ou niveau moteur et quand est ce que l’on met une évolution  ? 

21m
NewBor69

Des premiers points historiques et encore un travail monstre pour Alpine

Il faut arrêter de dire qu'ils se réservent pour 2022.  Le team apporte des évolutions à chaque course !  Pas de résultat probant c'est...

1h
quidam64

Imola - Course : Verstappen au-delà du chaos, Alpine surnage et sauve un top 10

@Juliendemaison Ils ont tous signé le règlement pour 2014 , en faite ta réaction fait passer les dirigeants et les ingénieurs de RSF1 et Ferrari...

3h
slivo

Des premiers points historiques et encore un travail monstre pour Alpine

https://www.f1technical.net/forum/viewtopic.php?p=965498#p965498

8h
zack!

Des premiers points historiques et encore un travail monstre pour Alpine

@johnnybigood MMXXII . Effectivement sur une pierre ,les Romains avaient inscrient c'est chiffres accompagnés d'un chariot motorisé. La prophétie...

9h
E.T29

Des premiers points historiques et encore un travail monstre pour Alpine

attention a ne pas essayer de rattrapper le coup en 2021. Tant pis, c'est trop tard, il faut quand meme basculer sur 2022...

9h
zack!

Imola - Course : Verstappen au-delà du chaos, Alpine surnage et sauve un top 10

@Juliendemaison Je partage ton point de vue, ce championnat est devenue une grosse farce qui ne fait plus rire personne, l'intérêt sportif a été...

9h
Kamel