Formule E, la résurgence de Nissan et Viry-Châtillon

L’enceinte sportive d’Alpine renoue avec la victoire !

Confidential-Renault.fr
18 Mars 2024 22:01
5914
Formule-E-la-resurgence-de-Nissan-et-Viry-Chatillon

Il y a comme de l’électricité dans l’air, en ce début de semaine, dans les locaux de Viry-Châtillon. Cette fois-ci, pas une crise à gérer. Ni une déception. On remplace les visages fermés par des sourires. La frustration par de la satisfaction. Et une coupe de Champagne (avec modération) en sus. Ce samedi, à Sao Paulo, une technologie " Viry-Châtillon " s’est imposée. C’était en Championnat du Monde de Formule E, avec McLaren-Nissan.

Les temps n’ont pas été faciles, non plus, sur ce programme détenu par Nissan et dont les services de l’entité sportive d’Alpine sont mis à contribution. Après la période faste de Renault – 3 titres constructeurs, 2 titres pilotes en quatre saisons -, Nissan a pris le relais et décroché deux sacres symboliques de Vice-Champion du Monde. Mais depuis la campagne 2020/2021, plus rien. L’écurie termine dixième, puis neuvième. L’an passé, elle progresse mais cela reste timide, avec le septième rang.

Il y a toujours eu un certain potentiel dans la Nissan, avec des poles position, quelques podiums ici et là. L’ensemble manquait toutefois de constance, de réussites, marqué par des difficultés dans la gestion de l’énergie. Viry-Châtillon et Nissan ont cependant une excuse. Une technologie innovante, à très fort potentiel, commençait à montrer ses griffes après quelques mois de mise au point. Suffisant pour susciter l’émoi de la concurrence, et la réussite d’un lobbying aboutissant à son bannissement à l’occasion de la saison 2020/2021. Un énorme coup dur, car une domination, en coulisse, était redoutée. D’autres, comme Mercedes, s’apprêtait d’ailleurs à copier.

Image
Nissan a eu du mal à se relever, une remise en marche rendue compliquée par une réglementation gelant les technologies sur deux saisons. C’est le cas cette année, avec un powertrain semblable à celui de l’an passé. Si aucune révolution n’était attendue, une progression restait espérée. Un travail de fond est en effet mené par les ingénieurs, accompagné d’un solide renforcement de l’équipe officielle Nissan et d’un excellent partenariat client avec McLaren.

Les débuts sont cependant poussifs pour l’écurie usine de la marque japonaise, avec une absence de points sur les deux premières courses. Sa partenaire britannique fait mieux avec une entrée systématique dans le top 10, incluant une quatrième position. Un réel envol est noté sur la troisième manche. Nissan signe la pole position et confirme en course avec l’obtention d’un flamboyant podium grâce à Oliver Rowland. Il est accompagné par Sacha Fenestraz au sixième rang. McLaren-Nissan complète le tir avec une nouvelle quatrième position.

L’apogée a lieu ce week-end, à Sao Paulo. Pour la quatrième manche de la saison 2023/2024, les pensionnaires du constructeur japonais réalisent une modeste qualification. La meilleure McLaren-Nissan est sixième, la meilleure Nissan seulement douzième. En course, c’est la " remontada ". Nos voitures grimpent dans la hiérarchie et réalisent un dernier tour d’anthologie. Sam Bird, deuxième, prend la tête à quelques virages de l’arrivée et s’impose. Oliver Rowland va chercher la troisième place dans l’ultime accélération, grâce à un surplus d’énergie.

Image
La dernière victoire d’une Nissan remonte à la saison 2019/2020. Il s’agit également du premier succès de McLaren en Formule E. Forte d’une excellente relation de travail avec une proximité très appréciée par les membres de Woking, la collaboration entre la structure britannique et son motoriste japonais va d’ailleurs se poursuivre. En janvier dernier, le très informé The-Race.com confirmait l’extension du partenariat pour les deux prochaines saisons.

Les voyants sont d’ailleurs au vert pour le futur de Nissan en Formule E. Le programme s’est fortement renforcé ces derniers mois, soutenu notamment par la reprise totale du projet par le constructeur. L’équipe travaille d’arrache-pied sur l’évolution de l’actuelle technologie en vue de la campagne 2024-2025, tout en gardant à l’esprit la Gen4, dont l’introduction est attendue pour 2026-2027. D'ici là, un jalon important est attendu le 30 mars prochain, avec l’ePrix de Tokyo, sur les terres de Nissan – une première pour la Formule E -. La victoire ce week-end à Sao Paulo ne pouvait pas mieux tomber pour une fête totale…

Patrenault77

19/03/2024 - 13:52
3
0

Félicitations pour cette victoire de technologie Nissan . On aurait bien sûr préféré que se soit l’écurie mère qui remporte cette course mais  vu les temps maigres depuis un moment on fera pas les fines bouches. Donc bravo à Mcl d’ouvrir le compteur de Nissan en quelque sorte.emoji biggrin

giorno

19/03/2024 - 14:00
1
2

Mais que vient faire Viry la dedans ? 

Someone276

19/03/2024 - 15:23
4
0

@giorno
https://www.renaultgroup.com/news-onair/actualites/e-dams-lecurie-renault-en-formula-e/

En fait c'est l'ancienne écurie partenaire de Renault en FE eDAMS qui a été rachetée par Nissan. 

Jevzuskdbdh4747

23/03/2024 - 20:20
0
0

@giorno
C’est toujours Viry qui fournit le powertrain, comme au temps de Renault e.dams 

niki312T

19/03/2024 - 20:18
0
2


J'ai regardé 10 mn les bourdons au Brésil et je n'arrive pas à m'y faire.........ça m'endore. emoji rolleyesemoji asleep

De plus, c'est théoriquement de la compétition automobile et je ne comprends toujours pas pourquoi de temps en temps certains doivent s'écarter dans quelques virages pour laisser passer les autres. emoji questionemoji question

SpaxXx

19/03/2024 - 22:49
1
0

@niki312T
Lol c'est pour activer la surpuissance pendant une période donnée.
Ils doivent passer à deux reprises.

Réagir à cet article

Pour participer aux commentaires vous devez être inscrit et connecté à notre espace membre
ou

Dernières actualités Formule E

Calendrier

GP Flag huGP de Hongrie

19-21 Juillet 2024

Horaires du GP

Essais Libres 1

13:30 - 14:30

Essais Libres 2

17:00 - 18:00

Essais Libres 3

12:30 - 13:30

Qualifications

16:00 - 17:00

Course

15:00 - 17:00

GP Flag gbePrix de Londres 1

20 Juillet 2024

GP Flag gbePrix de Londres 2

21 Juillet 2024

GP Flag beGP de Belgique

26-28 Juillet 2024

Commentaires

Alpine à la croisée des chemins pour préparer son futur proche

@Vroom58 On pourrait reprendre la maxime « Gouverner, c’est prévoir… ! ».  Gagner, avoir un projet, c’est prévoir aussi...

3h
Captur

Alpine à la croisée des chemins pour préparer son futur proche

@Tournevis Je crois comprendre que le moteur 2026 tourne déjà au ban. Faut-il le développer au regard du plan marketing que représente Alpine F1...

5h
Vroom58

Alpine à la croisée des chemins pour préparer son futur proche

@Vroom58 J'espère que c'est une info bidon car je ne veux pas d'un moteur autre que celui de Viry dans une Renault. Comme je l'ai dejà écrit la...

5h
niki312T

Alpine à la croisée des chemins pour préparer son futur proche

@Vroom58 Coté budjet, 100 Millions par an ca correspond au prix de conception d'une nouvelle silouhete sur une plateforme existante - une fois tous...

5h
Tournevis

Alpine à la croisée des chemins pour préparer son futur proche

@niki312T La seule certitude est un changement de pétrolier à partir de 2026. Si Total (ou autre) c'est un moteur Viry, si Petronas, c'est le...

7h
Vroom58

Alpine à la croisée des chemins pour préparer son futur proche

@Vroom58 Les Mercedes tournent avec PETRONAS et GULF, alors pourquoi TOTAL, si ce n'est pour Viry ? Le plan Renault/Mercedes serait-il donc bidon ?...

8h
niki312T

Alpine à la croisée des chemins pour préparer son futur proche

BP+Castrol ont  signé un contrat d'exclusivité avec Audi pour 2026.....et donc vont quitter Alpine. Il se chuchotte que Total serait...

9h
Vroom58

Alpine à la croisée des chemins pour préparer son futur proche

Juste après l'abandon de Gasly à Siverstone dans le tour de formation, Bruno Famin aurait déclaré : " je suis rassuré............mes voitures ne...

9h
niki312T