Menu
Week-end chargé et des enseignements pour Nissan
Formule E et IMSA, la marque japonaise était sur tous les fronts
Confidential-Renault.fr - 28 Janvier 2019 22:35
Nissan et sa branche sportive Nismo ont connu un week-end chargé, avec la tenue ces deux derniers jours de deux évènements majeurs, l’un en Formule E, l’autre en IMSA. Dans les deux cas, la marque japonaise s’est distinguée par des performances de premier plan, enregistrant notamment sa première pole position en monoplaces électriques, tandis que sa nouvelle équipe CORE autosport s’offre une brillante quatrième place lors d’une édition des 24 Heures de Daytona apocalyptique.

Une issue malheureuse mais des points positifs à retenir pour Nissan e.Dams


Programme majeur de Nissan, la Formule E était ce week-end à Santiago pour y disputer le troisième rendez-vous de la saison 2018-2019. Bénéficiant de la disqualification de Lucas di Grassi, Sébastien Buemi s’est emparé de la pole position, la première de la jeune Histoire de la marque japonaise dans la discipline. Preuve de la compétitivité sur un tour de l’IM01, le suisse est le seul pilote aujourd’hui à avoir figuré dans le top quatre sur chacune des séances qualificatives.

Non content de cet exploit, Sébastien Buemi a conservé le commandement et fait preuve en course d’un bon rythme, confirmant les progrès aperçus à Marrakech. Leader jusqu’aux deux tiers de la course, notre pilote a cependant été contraint à l’abandon suite à un problème logiciel déjà rencontré lors des précédentes séances. Une fin certainement très frustrante, mais Nissan e.Dams peut tirer du positif de son meeting, car la montée en puissance de l’IM01 se confirme et promet pour la suite.

" Signer la première pole position et mener la course aussi longtemps étaient vraiment bien mais nous avons vu à quel point ces courses sont difficiles pour obtenir un bon résultat ", commente Michael Carcamo, le Directeur de Nissan global motorsport. " Une petite erreur a mis un terme à notre course, mais nous avons vu que nous avions le rythme, que notre powertrain était compétitif, et nous allons faire en sorte de concrétiser cela lors de la prochaine course. "

" Tout ce que je peux vous dire, c'est que ce n'est pas de ma faute [la sortie en course, ndlr] ", ajoute Sébastien Buemi pour le compte de Motorsport.com. " Nous avons eu beaucoup de problèmes liés aux logiciels au fil de la journée, ce qui n'est pas sans lien avec le crash que j'ai eu en EL1 – le gros crash. Il était lié à un petit problème de logiciel. Malheureusement, j'ai eu un autre souci en course, qui était présent dès le premier tour, et qui a provoqué l'accident. "

Le pole-man tient cependant à retenir le positif. L’IM01 ne cesse de progresser au fur et à mesure des ePrix, avec cette fois-ci une réelle occasion de s’imposer. Plutôt prometteur pour la suite de la saison.

" Je vais prendre le positif de cette course. Nous avons signé la pole position et j'ai mené presque toute la course. La Nissan e.Dams était rapide, nous avons eu une amélioration considérable par rapport à la première manche du championnat ", estime le suisse.

Un avis partagé par Jean-Paul Driot, le team Manager de Nissan e.Dams.

" Tous les membres de l'équipe travaillent d'arrache-pied, et notre vitesse indique que les résultats vont finir par arriver. Le niveau de compétition en Formule E lors de la saison 5 est beaucoup plus difficile que lors des saisons précédentes, mais nous continuerons à relever le défi ", affirme le français.

Les trois petits points obtenus grâce à la pole position permettent à Nissan e.Dams de figurer à la septième place du classement des constructeurs. Le prochain rendez-vous Formule E se tiendra le 16 février à Mexico.

CORE autosport sort la tête de l’eau à Daytona


En parallèle de la Formule E s’est tenue ce week-end les célèbres 24 Heures de Daytona. Nissan et sa nouvelle équipe CORE autosport ont abordé ce rendez-vous avec une préparation minimaliste, conséquence d’un accord trouvé tardivement entre les deux entités pour faire rouler la DPi franco-japonaise. Grâce aux efforts de la structure vice-championne en titre, l’équipe a pu prendre part à la course, et elle a plutôt bien fait, puisque le résultat final est positif.

Disputées dans des conditions exécrables, les 24 Heures de Daytona ont offert un spectacle des plus indécis, autant qu’elles ont été le terrain de multiples interruptions en raison des pluies abondantes, mettant en péril la visibilité et l’adhérence des voitures. Qualifiée 10e sur la grille, la Nissan DPi a su déjouer ces conditions extrêmes pour venir se positionner dans une lutte pour le podium.

Si un problème de capteur a fait perdre beaucoup de temps à l’équipage composé de Jon Bennett, Colin Braun, Romain Dumas et Loïc Duval, ces derniers ont livré un pilotage exemplaire pour rattraper ce retard et accrocher une satisfaisante quatrième place finale. Un petit exploit pour celle qui a pris possession de son prototype il y a à peine deux mois !

" C'est un excellent résultat pour nous ", confirme Colin Braun. " Nous avons reçu la voiture il y a moins de deux mois. Je suis vraiment fier de ces gars qui ont participé à notre première course et qui se sont retroussés les manches pour montrer que nous sommes toujours des prétendants. C'était un bon témoignage de ce à quoi nous pouvons nous attendre pour le reste de l'année. "

" C’était un bon résultat pour l’équipe qui a poussé vraiment dur pour préparer la voiture ces dernières semaines ", renchérit Romain Dumas. " La course était très difficile. Tout allait bien selon notre plan et nous étions dans le top 3 vers la mi-course. Malheureusement, lorsque j’étais au volant, nous avons eu un souci avec le capteur de la boîte de vitesses. "

CORE autosport et Nissan vont désormais capitaliser sur ce bon résultat et les données recueillies pour préparer la suite de la saison 2019 d’IMSA. Prochain rendez-vous, les 12 Heures de Sebring, le week-end du 13-16 mars.
ScrollUp
Scrolldown
Commentaires
29 Janvier 2019 - 11:14
Alors là, je ne comprends rien !
Soit on dit tout, voire un peu plus, soit on ne dit rien !

Ce n’est pas une petite erreur ou cette erreur dont ils parlent, qu’ont pu voir les spectateurs et téléspectateurs.
Ce qui a été vu, c’est Buemi partir à la faute sous la pression de Bird.
Il était également en difficulté à l’endroit où il s’était sorti en EL1.

Sur la partie en « S » du lieu du crash, le revêtement s’est fortement dégradé après les multiples passages des monoplaces.
Sur l’extérieur des virages des graviers s’y étaient accumulés.
Ça n’a d’ailleurs pas échappé aux commentateurs.
Buemi freine tard juste avant la chicane pour contrer Bird à l’attaque.
Il sort un peu large empiétant sur les graviers pour finir contre le mur.

Si la petite erreur est un problème lié au logiciel ou un autre souci rencontré en course, qu’ils le disent clairement en donnant des explications plus précises.
Un problème de régénération par exemple qui aurait rendu difficile le pilotage de la IM01.
Je comprends l’irrésistible envie, si ce n’est l’instinct de pilote compétiteur à se maintenir devant. Mais, il est bon parfois de se mettre à réfléchir et se poser.
Avec une monoplace blessée, il aurait pu cocher l’option de terminer dans les points et éviter la casse justifiant un gros titre de catastrophe pour Nissan e.Dams.
Sans compter de ce qui a été retenu au visuel pour la majeur partie des intéressés, à savoir d’un Buemi ne parvenant à subir la pression.
Ce n’est pas de sa faute qu’il dit !
Di Grassi finit 12ème. Ce n’est pas de sa faute non plus avec tous les déboires et péripéties.
Mais il est là !

La saison 5 est beaucoup plus difficile et il faut prendre des points sur chaque sortie.
Toutes les équipes vont être en amélioration. C’est maintenant qu’il faut en profiter et se montrer constant.

Toutes les réjouissances sont bonnes à prendre mais cette pole est un cadeau d’une règle stupide disqualifiant un Di Grassi avec plus de 0.5 d’avance.
29 Janvier 2019 - 17:23
Ah là d'accord, je préfère ça !

"Tant que l'asphalte était en bon état, ce n'était pas trop mal, car manquer la corde n'était pas un gros problème, mais manquer la corde par la suite, quand l'asphalte se désagrégeait... si l'on touchait ces cailloux, c'était irrécupérable."

https://fr.motorsport.com/formula-e/news/buemi-crash-faute-santiago/4329552/

C'est confirmé par JE.E Vergne:

"En revanche, il ne mâche pas ses mots concernant la qualité de l'asphalte sur cette nouvelle piste, jugée "extrêmement dangereuse".

https://fr.motorsport.com/formula-e/news/coup-gueule-vergne-qualifications-santiago/4329467/

Il a parfaitement raison même si les conditions peuvent être bien différentes sur les autres circuits.
La piste de Santiago en plus d'être sale et poussiéreuse, avait un asphalte déplorable indigne d'un circuit de FE.
Dans la chicane, le bitume s'est transformé en gravier.
Ça fait amateur et les organisateurs doivent être plus exigeants.

Il faut revoir le système des qualifications ou alors comme je l'ai déjà mentionné, il doit être possible de faire balayer la piste juste avant le début de séance.

Vergne confirme que sa voiture s'est cassée à la suite de son accrochage causant son abandon.
ScrollUp
Réagir à cet article
Une livrée dynamique pour un bolide à l'allure toujours plus futuriste
Clock10/02/2020
La Formule E pour Nissan, l'e-Trophée Andros pour Renault
Clock17/01/2020
Une première sortie encourageante à Diriya malgré une moisson de points limitée
Clock24/11/2019
Une nouvelle unité de puissance, de nouveaux concurrents, la marque japonaise aura fort à faire !
Clock21/11/2019
Essais Privés Barcelone I

Jeudi 20 Février

09:00 - 18:00

Essais Privés Barcelone II

Jeudi 27 Février

09:00 - 18:00

Grand Prix d'Europe (Baku)
Vendredi 5 Juin

Essais Libres 1

11:00 - 12:30

Essais Libres 2

15:00 - 16:30

Samedi 6 Juin

Essais Libres 3

12:00 - 13:00

Qualifications

15:00 - 16:00

Dimanche 7 Juin

Course

14:10 - 16:10

ePrix de Rome
Samedi 4 Avril
Fanboost
World RX - Espagne
Samedi 18 Avril
WEC - 6H de Spa-Francorchamps
Samedi 25 Avril
Pseudo
Mot de passe
Inscription Mot de passe oublié ?
En pleine tempête, l'avenir des marques... - E.T29 (il y a 8h)
"Max Verstappen a remporté le championnat de...
Message non-lu
En pleine tempête, l'avenir des marques... - E.T29 (il y a 8h)
Mais il n'en reste pas moins que les contrôles...
Message non-lu
En pleine tempête, l'avenir des marques... - E.T29 (il y a 9h)
"Ceux qui sont aujourd'hui hospitalisés, ceux...
Message non-lu
En pleine tempête, l'avenir des marques... - johnnybigood (il y a 10h)
Félicitation :lol::like::like::like::like::like::like::D Bravo...
Message non-lu
En pleine tempête, l'avenir des marques... - lulu79 (il y a 11h)
Le préfet Lallement a une grosse...
Message non-lu
La Formule 1 et Renault toujours... - Mastersteph (il y a 11h)
@Enstone62 Merci...
Message non-lu
En pleine tempête, l'avenir des marques... - E.T29 (il y a 11h)
130€,le prix de la...
Message non-lu
La Formule 1 et Renault toujours... - Enstone62 (il y a 11h)
http://www.challengef1.com/formule1.asp Bonsoir...
Message non-lu
ScrollUp
Confidential-Renault
2006-2020
Tous droits réservés
Renault rassure sur la Formule 1, Oreca tira la sonnette d'alarme
Clock01/04/2020
Le report de la réglementation n'y changera rien
Clock21/03/2020
Un sponsor titre et des ambitions toujours très élevées pour le Losange
Clock20/03/2020
Réglementation 2021 repoussée, calendrier 2020 bouleversé et les équipes à l'arrêt
Clock19/03/2020